« Back home

Explosions au Stade de France : l’étrange témoignage d’un vigile défendu par une proche du Crif

INFO PANAMZA. Que s'est-il vraiment passé au Stade de France le 13 novembre? Un nouveau témoin, défendu devant la commission d'enquête parlementaire par une avocate liée au Crif, suscite le trouble. 

Le 19.02.2016 à 22h57

Trois mois après, le mystère perdure à propos des évènements survenus autour du Stade de France.

"C'est incompréhensible", confie dimanche à l'AFP, sous le sceau de l'anonymat, une source policière. "Il est miraculeux qu'il y ait eu si peu de victimes. Concrètement, ce qu'ils ont fait, à part se suicider, ça n'a aucun sens." "Ce n'est pas la bonne heure: si vous voulez faire un carnage, vous faites ça au moment de l'entrée ou de la sortie des spectateurs", ajoute le même policier. "Autant ce qui s'est passé dans Paris intra-muros a du sens, autant là, ce sont juste des mecs qui se sont suicidés."

Europe 1, 15.11.15

Jeudi 18 février, BFM TV a diffusé un court entretien avec "Omar", vigile marocain de 32 ans.

L'homme aurait "refusé l’entrée à Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France qui s’est alors fait exploser devant ses yeux" selon le journaliste Thomas Misrachi qui rajoute ceci à son propos : "Il a aussi été témoin de la mort de Manuel Dias, la seule victime des terroristes à Saint-Denis".

La veille, le JT de 20h de TF1 a également diffusé un reportage consacré au stadier - "toujours hospitalisé à l'hôpital militaire Percy" -qui "gardait la porte G" et qui s'est "retrouvé face à Bilal Hadfi".

Plus tôt dans la journée, Omar Dmoughi -interrogé par France Info- avait été auditionné par la commission d'enquête parlementaire relative aux attentats du 13-Novembre.

L'audition complète (une dizaine de minutes) de ce témoin -jusqu'alors passé sous silence par les médias- est visible sur le site de l'Assemblée nationale (à partir de 0'25).

L'homme affiche un état de choc ("inhibition pyschomotrice"), trois mois après les faits. Le motif : il aurait vu le kamikaze Bilal Hadfi se faire exploser avant de voir agoniser sous ses yeux Manuel Dias, seule victime tuée lors des attentats du Stade de France. Il affirme avoir "évité un carnage" en "stoppant" le terroriste.


Attentats du 13 novembre : "J'ai évité le… par francetvinfo

Omar Dmoughi indique avoir été témoin de la seconde explosion au cours de laquelle Manuel Dias (63 ans, et non "42/52" comme il le suppose) aurait été "coupé en deux".

Le 31 janvier, Le Parisien -premier média à rapporter son témoignage- avait indiqué qu'il travaillait ce soir-là pour "la première fois" au Stade de France. Lors de son entretien, Dmoughi affirma que le kamikaze -Bilal Hadfi selon TF1 et BFM TV- portait une "petite queue-de-cheval".

Problème : plusieurs éléments des propos tenus par le stadier sont contredits par d'autres témoin-clés.

Exemple : Salim Toorabally, autre employé de sécurité (parmi les "150" présents ce soir-là) qui fut posté devant la porte L

Le 30 novembre, la chaîne américaine NBC avait diffusé l'interview de ce stadier qui raconte avoir refusé l'entrée à un homme suspect.

Le 15 décembre, ce fut au tour de BFM TV de diffuser un entretien avec lui au cours duquel le stadier affirme avoir reconnu -sur une photographie exhibée par la police- cet homme aux "cheveux courts" qu'il dit avoir refoulé : il s'agirait de Bilal Hadfi.

La discordance entre les deux stadiers -à propos de la physionomie de Bilal Hadfi- n'est pas la plus importante.

Plus étrange : le 16 novembre, le site de la chaîne RMC Sport (groupe BFM TV) a publié un article instructif pour mettre fin à la rumeur selon laquelle un stadier musulman prénommé Zouheir aurait détecté une veste explosive sur un kamikaze avant de lui refuser l'entrée. Extrait

L’histoire est belle mais tient du conte. Un message posté sur les réseaux sociaux a très vite relayé cet acte salvateur en se basant sur un article du d’habitude très sérieux Wall Street Journal. Ou plutôt sur une mauvaise lecture de cet article. Zouheir, agent de sécurité, y expliquait avoir entendu de la bouche de certains de ses collègues qu’un individu avait été refoulé par la sécurité à l’entrée du stade, quelques minutes après le coup d’envoi de la rencontre. 

Sauf que non seulement Zouheir n’a pas joué les héros mais en plus, il n’aurait jamais tenu de tels propos. C’est ce qu’a expliqué Jacques Lambert, président du comité organisateur de l’Euro 2016, à l’occasion de la 12e réunion du groupe de travail national sur la sécurité entre l’Etat et Euro 2016 SAS. 

« Le Stade de France a été un bâtiment étanche dans lequel il ne s’est rien passé, a-t-il insisté. A ce jour et contrairement à certaines infos qui circulent, on ne sait pas véritablement -et c’est ce qui ressort de la réunion d’aujourd’hui- si trois kamikazes ont tenté ou pas de pénétrer dans le stade. S’il y a eu des stadiers ayant rapporté avoir refoulé des personnes sans billet ou qui n’ont pas satisfait des contrôles de sécurité ou de palpation ? Non. » 

Des propos que confirme Alexandra, l’une des stadières mobilisées pour le match France-Allemagne : « J’ai eu mon patron après le match. Il m’a dit qu’il n’avait jamais de retour d’un stadier évoquant un terroriste qui aurait été refoulé. Nous communiquons tous avec des talkies-walkies et, à aucun moment, cette info n’a circulé. »

Autre contradiction, à propos des lieux exacts où ont été retrouvés les corps de Bilal Hadfi et Manuel Dias. 

Selon François Molins (de 2'52 à 3'22), Manuel Dias a été soufflé par la première explosion survenue – à 21h17- devant la porte D.

Omar Dmoughi était posté devant la porte G et le corps "coupé en deux" qu'il évoque ne peut être celui de Manuel Dias.

Même dissonance au sujet de Bilal Hadfi : selon l'enquête policière officielle qui fut rapportée le 28 décembre par Le Figaro, la dépouille d'Hadfi -"confondu par ses empreintes papillaires"- a été retrouvé sur la scène de la troisième et dernière explosion, survenue loin des portes du stade, rue de la Cokerie.

 

fig281215

 

stadedefrance

Signalons ici que la mère de Bilal Hadfi avait témoigné, le 26 décembre, auprès de Maghreb TV (à partir de 20') pour affirmer avoir étrangement constaté que son fils mort -et censé s'être explosé- "était beau, comme s'il dormait". Elle affirma avoir "cru à l'histoire du complot" et accusa "les autorités de mentir tellement" car on lui avait indiqué antérieurement que Bilal Hadfi "était méconnaissable".

Autre proche endeuillé à critiquer l'attitude opaque des autorités : Sophie Dias, fille de Manuel Dias. Le 15 février, elle révélait (à 54'15) ne pas avoir eu accès -depuis trois mois- au rapport d'autopsie de son père. 

Résumons : témoin de la seconde explosion, Omar Dmoughi aurait vu Bilal Hadfi se faire exploser face à lui avant de voir agoniser Manuel Dias. Or, Hadfi -retrouvé des dizaines de mètres plus loin- aurait commis la troisième explosion tandis que Dias fut fauché par la première explosion.

Dans l'ombre du Crif

Qui assure la défense judiciaire et la représentation médiatique d'Omar Dmoughi? Samia Maktouf.

Les anciens lecteurs de Panamza ont déjà lu son patronyme : elle est l'avocate de Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime de l'affaire Merah qui participe désormais à tous les colloques et événements festifs organisés par la mouvance pro-israélienne. On la voit ci-dessous poser -tout sourire- avec l'ancien ambassadeur (ultra-droitier) d'Israël.

ibnziaten

David Harris, responsable du Comité juif américain et chantre quasi-mystique de l'État d'Israël, lui avait rendu hommage en présence d'une délégation du Crif. Présentée comme une "voix courageuse issue du monde musulman", elle avait reçu de la part de ce groupe ultra-sioniste le prix du "courage moral" pour son "combat contre la radicalisation".

Soeur de Lotfi Maktouf (un homme d'affaires célébré par Caroline Fourest), Samia Maktouf est également l'avocate d'Hassen Chalghoumi (autre figure-relais du Crif) et Lassana Bathily, acteur-clé (également récompensé par le Comité juif américain) de l'obscure affaire du magasin Hyper Cacher.

maklas

En 2012, Le Monde lui consacra un portrait en soulignant qu'elle avait "débuté comme collaboratrice de l'avocat Théo Klein, ancien président du Crif". Jugé tiède par les partisans du Likoud, Klein est un sioniste intransigeant mais dit  "de gauche", tendance Askolovitch.

Une spécificité de Maktouf déjà rapportée, trois ans plus tôt, par le magazine Jeune Afrique

​Après quatre années passées chez l’avocat parisien, la jeune femme traite ses dossiers de manière autonome. Klein, qui est un ténor du barreau, défend d’illustres clients, comme le banquier franco-suisse Edmond de Rothschild. Samia Maktouf rencontre pour la première fois des personnalités qu’elle ne voyait jusque-là qu’à la Une des magazines. Et apprend qu’un « carnet d’adresses est plus précieux que l’argent ».

Détail cocasse. Lors de son audition -le 17 février- devant la commission d'enquête parlementaire, Samia Maktouf était accompagnée par un confrère également en charge du dossier Merah : Patrick Klugman, adjoint au maire socialiste de Paris, militant ultra-sioniste et membre du comité directeur… du Crif.

Résumons à nouveau l'imbroglio  : trois mois après les faits, un nouveau témoin des attentats "djihadistes" du 13-Novembre apparaît sur TF1 et BFM TV (ainsi que devant une commission parlementaire présidée par un proche du clan Netanyahou) afin de marquer les esprits par le récit poignant de son expérience mais tient des propos contredits par les faits. Pour assurer sa défense, une avocate au parcours idéologiquement connoté : Samia Maktouf, compagnon de route (depuis un quart de siècle) d'une organisation islamophobe totalement dévouée à la cause d'Israël.

Parmi les dizaines d'avocats arabophones de la place de Paris, pourquoi le Marocain Omar Dmoughi aurait-il fait lui-même appel à une Franco-Tunisienne particulièrement proche de la mouvance sioniste? Quelqu'un (à l'hôpital militaire Percy où il est censé demeurer ou via l'ambassade du Maroc) a visiblement fait office d'intermédiaire.

Le cas Mokono

Deux moyens permettraient de mettre fin au mystère des attentats du Stade de France : 

* publier toutes les images de la vidéosurveillance présente autour des accès et les faire analyser par des organismes indépendants du pouvoir.

* rapporter en audio/vidéo les témoignages visuels des personnes qui furent nécessairement présentes autour des explosions.

À ce jour, un seul témoignage en ce sens a été publié : celui (dès le lendemain, par Le Parisien) d'un certain Bley Mokono.

Problème : le quotidien omet de préciser son engagement politique singulier. Militant inscrit au PS (et candidat aux dernières élections de mars 2015), Bley Mokono fut également le délégué national aux activités internationales au sein du parti. Sa particularité : soutenir -depuis 2006 jusqu'à nos jours- l'opposition iranienne incarnée par la secte (réputée proche de Tel Aviv et Washington) des Moudjahidines du peuple.

Ce soir du 13 novembre, Bley Mokono -seul témoin à affirmer face caméra avoir "vu le mec sauter"-était d'ailleurs au Stade de France avec Rachid Temal, patron PS du Val-d'Oise et membre du Bureau national du parti.

Cinq jours après Le Parisien, Bley Mokono accordait sur les Champs-Eacute;lysées un entretien -raillé par la majorité des commentateurs sur Youtube en raison de son exubérance déplacée- à CNN.

Hormis Mokono, aucun témoignage audiovisuel d'une explosion n'a été rapporté à ce jour. Les propos d'Omar Dmoughi ne peuvent être confirmés par un tiers.

Tant qu'un témoin direct -et surtout indépendant vis-à-vis du PS ou du Crif- ne prendra la parole, il faudra se contenter de la version officielle docilement relayée et validée par la vaste majorité de la presse hexagonale : trois hommes censés s'être minutieusement préparés auraient décidé de se faire mystérieusement exploser à distance des foules au sein desquelles il auraient pourtant pu faucher des dizaines de victimes.

Une première dans l'Histoire contemporaine du terrorisme : le kamikaze "djihadiste" qui décide de ne tuer que lui-même.

kam1kam2

Grand oublié des attentats en comparaison des jeunes du Bataclan, le senior portugais Manuel Dias -retrouvé mort dans des conditions encore obscures- peut compter sur sa fille, visiblement déterminée à connaître toute la vérité.

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur l'affaire du 13-Novembre, consultez le dossier de Panamza.

Panamza sur le terrain (14.11.15)

Le Bataclan, vendu le 11 septembre par son détenteur parti en Israël (15.11.15)

Attentats de Paris : la haine islamophobe du député socialiste Malek Boutih (16.11.15)

"Je suis en sécurité": l'outil de Facebook a été développé par un Israélien issu du renseignement militaire (17.11.15)

Des «officiels juifs» prévenus le matin des attentats? Un média israélien censure sa propre info (18.11.15)

Attentats de Paris : qui a prévenu Éric de Rothschild ? (19.11.15)

Quand Fourest pointe du doigt les Français musulmans d'origine «arabe» (20.11.15)

2 semaines avant les attentats, le patron des services secrets français était humilié par un va-t-en-guerre israélien (21.11.15)

Le "djihadiste" Salah Abdeslam était gay-friendly (24.11.15)

"Le Juif n'est pas là" : l'étrange SMS reçu par un complice présumé des terroristes (24.11.15)

Attentats : pourquoi la police a-t-elle "crypté" la videosurveillance d'une fusillade? (25.11.15)

Attentats : le présumé "passeur d'armes" du Monténégro est un chrétien orthodoxe (25.11.15)

Terrorisme : le nouveau "spécialiste" d'I-Télé est un ex-espion de la DGSE passé par un kibboutz (25.11.15)

Découvrez le fanatique rabbin suivi par le co-responsable du Bataclan (26.11.15)

Assaut de Saint-Denis : le patron du Raid s’est inspiré de ses «amis israéliens» (26.11.15)

La première chanteuse de l'hommage aux victimes des attentats est une Franco-Israélienne (27.11.15)

Attentats : quand la police scientifique fume et mâche du chewing-gum sur une scène de crime (28.11.15)

Attentats : la revendication de Daesh a été "divulguée" par un groupe israélo-américain (01.12.15)

L’homme chargé de mettre en place l’état d’urgence est un proche de la mouvance sioniste (02.12.15)

"Coïncidence" : TF1 et M6 accompagnaient des pompiers situés à 5 minutes des attentats (03.12.15)

Attentats : la simulation du 13 novembre prévoyait 3 commandos de terroristes (05.12.15)

Ceinture explosive de Montrouge : les démineurs ont effacé les empreintes (06.12.15)

Attentat du Bataclan : un terroriste était sur place avant l’attaque (06.12.15)

La police anti-terroriste rend hommage à une idole détruite par le prophète Mohammed (07.12.15)

Terroristes du Bataclan : où est passé le "blond" ? (09.12.15)

"C'est qui, ce barbu?" : quand l'islamophobie policière tourne au sketch (12.12.15)

Attentats de Paris : Wikileaks évoque un ex-militaire israélien, la presse française se tait (12.12.15)

Attentats de Paris : une kalachnikov provient d’une famille "totalement dévouée" à Israël (13.12.15)

Carnage au Bataclan : la photo-choc a été diffusée depuis Jérusalem (15.12.15)

Meyer Habib dénonce la "gangrène islamique" (17.12.15)

Un couple israélien affirme avoir échappé de justesse aux attentats du 13 novembre (18.12.15)

Salah Abdeslam veut "venger" son frère et semble "très remonté contre les juifs" (24.12.15)

Le message audio du "calife de l'État islamique" a été découvert et "authentifié" par un groupe israélo-américain (27.12.15)

Attentat du Bataclan : l’incroyable mensonge de la police (29.12.15)

Terroristes du 13 novembre : où sont passés le "blond" et le "blanc à lunettes"? (20.01.16)

Vidéo de Daesh : aucune référence verbale aux attentats du 13 novembre (25.01.16)

La dernière vidéo de Daesh est "bidonnée" selon Edward Snowden (27.01.16)

Attentats du 13-Novembre : le président de la commission d'enquête parlementaire fait partie du clan Netanyahou (03.02.16)

Descartes, Olivier Galzi, "collabeur" : les étranges références de Daesh (08.02.16)

Verrouillage : le rapporteur de l'enquête parlementaire sur le 13-Novembre est lié à l'ultra-sioniste Julien Dray (12.02.16)

Jesse Hughes, le rocker sataniste du Bataclan qui "soutient énormément Israël" (17.02.16)

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !

17 responses to Explosions au Stade de France : l’étrange témoignage d’un vigile défendu par une proche du Crif

  1. On février 20th, 2016 at 11:31 , Antoine said...

    Are the last two photos (kam1 and kam2) showing the explosion of one of the Arabs in front of the stadium? Where do these photos come from? The white smoke looks like a special effect ("feu d'artifice").

    Note the upcoming Hollywood movie "Suicide Squad", showing a US-sponsored suicide terror group. It says: "Each Suicide Squad member is fitted with explosive bracelets that can be remotely detonated should the asset go AWOL. (=leave his mission)"

    Sounds familiar?

    Keep in mind that not only the three Arabs near the Stade de France were "detonated", but also Ibrahim Abdeslam at the Comptoir Voltaire, and also the Arab hostage takers (not the shooters!) inside the Bataclan, without killing anybody else (unless by accident), but only themselves.

    The only real killings took place at La Belle Equipe, at Le Carillon/Le Petit Cambodge/La Bonne Bière (but NOT at the Casa Nostra: nobody died there), and in front of and inside the Bataclan (but NOT during the hostage taking). However, at these places, not a single witness has seen an Arab attacker. Witnesses instead described white muscular mercenaries with short hair.

  2. On février 20th, 2016 at 14:53 , Amir said...

    Hamza,

    C'est dommage que tu ne veuilles pas voir de plus près l'analyse que j'ai faite sur le montage du témoignage de Bley Mokono le 16/10 sur mon blog http://www.lamiraute.info/2015/11/16/attentats-de-paris-13-novembre-2015-debut-de-mensonges-manipulations-mediatiques/ , car en plus que comme tu découvres qu'il est un membre du PS (je crois comme +90% des agents de sécurités), je pense que ça mérite une plus grande investigation!!! Même si tu as mis "vu le mec sauter" entre guillement, je crois que tu devrais creuser là-dessus.

    En ce qui concerne Omar Dmoughi, il est surtout sous emprise de médicaments(pscychotropes&co) et de menaces! D'ailleurs c'est pas pour rien qu'il le garde dans une clinique pscychiatrique. Il ne parlera jamais plus que ça. Il vont échanger avec lui sur la naturalisation et une bonne indemnité maladie avec médicaments à vie. Crois-moi, le marocain blédard est plus maléable que du "beurrrrre".

    Dans l'article du Parisien du 31/01 : …Après examen, les docteurs ne relèvent aucune blessure. « J'ai pu rentrer chez moi, mais je ressassais. J'étais en colère, j'avais envie de tout casser. »  :

    - On a la preuve qu'il n'a rien physiquement!

    - "ressassais" n'a pas l'air d'être de son vocable!

    - en colère : contre qui?

     

    Bonne continuation,

    AMIR

     

  3. On février 20th, 2016 at 18:09 , Lucide said...

    Bravo trés éclairant

  4. On février 20th, 2016 at 23:46 , Fran6 said...

    Il fallait que ces attentats aient quelque chose de plus que tous les autres, comme la dernière saison d'une série à succès. Résultat, des kamikazes sur le sol français pour la première fois! En réalité on a sans doute encore eu droit à un groupe de mercenaires (cf les négociations financières la veille de l'attaque), sauf que certains de ces individus avaient malgré eux des ceintures explosives dans l'équipemet qui leur a été fourni, avec déclenchement à distance… Cette théorie a le mérite de prendre en compte l'ensemble des faits troublants entourant ces évênements: les kamikazes ne savaient pas qu'ils allaient mourir et les victimes ont été parfaitement ciblés. Hollande ne courait aucun risque au stade.

  5. On février 21st, 2016 at 11:35 , AS said...

    Hicham,

     

    Tu dois maintenant creuser les liesn entre Andre Azoulay, le directeur du makhzen, leurs filiales d'acteurs a Bruxelles, la visite de cazeneuve et Hollande le 22 septembre 2015 a Rabat et la promesse du glaoui de Marrakech de financer la campagne de 2017 a hauteur de 60 millions d'euros via les reseaux financiers espagnols occultes de manuel valls, en suisse cette fois. Ayrault a ete remis en fonction car il doit siphonner la Sonatrach a Alger a nouveau, comme en 2012. Hollande, Sarkozy ont les memes reseaux israeliens a Rabat, l'operation Merah, le Bataclan et Charlie Hebdo lient Patrick Drahi, finanxcier secet de ce torchon raciste, avec sarkozy et boughrab, l'argent du contribuable donne par fillon depuis matignon, andre Azoulay, Hollande, Netanyahu,. le mossad a l'intereiur de la DGSI/DGSE et de la grande loge du grand orient de Paris, ou les membres de plusieurs ministeres coordonnent les operations terroristes, en lien avec les reseaux gladio-otan, dont le FN, issu de l'OAS, une strucutre israelienne en Algerie, sont les fers de lance pro-israeliens de la lutte contre l'Islaam, a tous les niveaux de l'etat, mais principalement au sein des services terroristes judiciaires, flicailles, et autres service du renseignement militaire, qui a semble-t-il peur que les Musulmans ferment le port de Fos sur Mer et mettent un terme a leur business illegal!

     

    Tu as compris les liesn entre l;e crif, maktouf et le service apres-vente effectue par Andre Azoulay depuis Rabat, pour couvrir squarcni et sarkozy lros de l'operation merah

     

    operation merah servait sarkozy pour 2012… c'est un rimec

     

    Tu as pu voir que notre intelligence les depassait largement… il faut continuer a les frapper, car nous savons que c'est une question de jours , semaines avant qu'ils ne s'ecroulent sur eux-memes, la pression doit etre leur quotidien, jusqu'a ce qu'ils soient pousses a la faute, nous sommes sortis vainqueurs

     

     

  6. On février 21st, 2016 at 15:38 , Alan Horus said...

    Un medecin qui signe ses questions s'interroge concernant le deroulement des faits du 13 novembre 2015.

    Pourquoi les délais d'intervention furent-ils aussi longs ?
    Pourquoi l'électricité du quartier n'a-t-elle pas été rapidement coupée pour plonger la salle dans l'obscurité ?
    Pourquoi tous les policiers déjà présents très rapidement à proximité de la salle de spectacle ne sont-ils pas immédiatement intervenus ?
    Pourquoi la police ne disposait-elle pas d'échelles d'assaut et a dû attendre que les pompiers disposent les leurs contre la façade pour accéder aux étages ?
    Pourquoi les policiers n'ont-ils pas été capables de neutraliser rapidement les 3 terroristes islamiques, il ne devrait pourtant pas être si « compliqué » en période de « plan VIGIPIRATE renforcé » d'intervenir plus rapidement en plein Paris avec ne serait-ce qu'une dizaine d'hommes munis de casques et de visières de protection balistique ?
    Pourquoi les Forces d'intervention ont-elles également perdu du temps en tentant de « négocier » avec ces fous criminels. en l'occurrence, il paraissait bien évident qu'il n'y avait rien à négocier ?
    Les policiers ont-ils dû attendre que le Préfet de Police de Paris voire que Bernard Cazeneuve « en personne » leur accorde l'autorisation d'intervenir ?
    Pourquoi François HOLLANDE, Emmanuel VALLS, Bernard CAZENEUVE, Christiane TAUBIRA, Claude BARTOLONE, Anne HIDALGO,. se sont-ils rendus en grand cortège, sur les lieux (qu'avaient-ils à faire là et sans doute, au risque de gêner l'intervention des services de secours, des ambulances et autres véhicules d'intervention) ; il est à noter que ce cortège était entouré (dixit la radio ultra-gauchiste FRANCE INFO) d'un « impressionnant service de protection rapprochée surarmé » (ces forces de police auraient à l'évidence étaient bien plus utiles aux abords du BATACLAN) ?

    - Pourquoi le plan VIGIPIRATE renforcé en plan SENTINELLE s'est-il avéré aussi inopérant, en plein Paris ?

    http://miledeux.over-blog.com/2016/01/un-medecin-pose-les-questions-que-personne-ne-pose.html

  7. On février 22nd, 2016 at 13:40 , couliba lee said...

    Vous etes une bande de malade video gag vos commentaires 

    L'autre qui dit qu'il on eu des ceintures mais qu'il etait pas au courant car c'etait des ceintures declancer a distance par des envoyer d'israel ou de je sais pas ou non mais les gars vous etes pire que les sioniste 

    on touche a votre religion qui est la mienne aussi et vous inventer des films dans vos cerveau malade c'est de la masturbation satanique 

    le diable existe et il a aussi envahi notre religion certain non que but de faire du mal 

     

  8. On février 22nd, 2016 at 16:21 , dahmani said...

    ~~les dirigeants de daesh ne sont pas musulman, ils ont les mêmes méthode qu'israël : impitoyable !!!!

    les musulmans ne tuent pas un ado qui écoute de la POP…

    qui tue des enfants depuis 50 ans : israël !!!

    il manque un blond, des yeux bleus et surtout un plan épervier que le monde entier nous envie : qui n'a pas empêché abaoud de quitter paris pour montreuil… ( et les frères kouachi ont quitté paris 45 minutes après la fusillade sans être inquièté !!!) en cas de braquage vous êtes interpellé dans le quart d'heure….

  9. On février 22nd, 2016 at 16:58 , Amir said...

    Hicham,

    J'ai traduit l'article en anglais proposé par Antoine :

    http://www.lamiraute.info/2016/02/22/les-escadrons-suicide-de-loncle-sam/

    Intéressant de voir que ça se rejoint le fait que les terroristes aient pu "sauter" à distance et la BD (1987) ainsi que le film qui va sortir "Suicide Squad" en font état également!!!

    AMIR

  10. On février 23rd, 2016 at 08:36 , alfahim said...

    Excellente analyse. Ils prennent vraiment les gens pour des idiots,malheureusement plus c’est gros plus ça passe. Hollande est en très mauvaise posture pour les élections de 2017. Va t-il nous faire le coup de Sarkozy en 2012? 2016 s’annonce malheureusement très agitée… euro 2016,élections…sans compter ces sionistes messianiques fous qui ne s’arreteront qu’aprés avoir mis l’Europe et surtout la France à feu et à sang. Souvenez vous en novembre, Valls évoquait la piste d’une attaque biologique…a bon entendeur

  11. On février 23rd, 2016 at 15:01 , Fran6 said...

    @ Couliba lee: Je précise que je ne suis pas musulman, mais je m'en tiens aux faits. Les enquêteurs n'ont aucune explication rationnelle concernant les kamikazes. Pourquoi ces derniers n'ont pas attendu la sortie de la foule du stade pour déclencher leurs charges? Ta maitrise du logos est-elle équivalente à ta maitrise de l'orthographe ou tu penses pouvoir hisser un peu ton niveau?

  12. On février 23rd, 2016 at 18:59 , Cosworth57200 said...

    @AS : Ce qui se conçoit bien s'exprime clairement et les mots viennent aisément pour le dire. A la lecture de vos écrits qui ressemblent à du de gueules de chat, le moins qu'on puisse dire c 'est que c'est mal écrit donc mal conçu. C'est fouillis, peu clair. Et vous osez parler d'intelligence….

  13. On février 23rd, 2016 at 19:04 , alfahim said...

    @ Fran6: cherchez pas,couliba lee est surement un troll sioniste se faisant passer pour un musulman,inculte sa va de soit… ça fait partie de leur stratégie dans la guerre de communication qu’ils mènent sur le net.

  14. On février 24th, 2016 at 16:57 , AS said...

    @ cosworth car ca se comprend rapidement et tu es pas au niveau, ni toi, ni aucun des services francais, vous etes de la racialle raciste, mythomane, incompetente, voila pourquoi ca vous enmerde… d'ailleurs des ecerveulles comme vous font le jeu de ces agents israeliens a l'elysee, ca a l'air de deranger de faire le lien entre la viste de hollande au maroc, les faux attentats chimiques recent, le 13 novembre… mais c'est un rimec de l'operation merah… retournes a l'ecole ou vomis sur toi

  15. On février 25th, 2016 at 12:00 , Cosworth57200 said...

    @AS : Pas au niveau. Lol. Passez les tests Mensa et on verra combien vous pétez.

  16. On mars 4th, 2016 at 09:17 , Explosions au Stade de France : l’&eacute... said...

    [...] "Que s'est-il vraiment passé au Stade de France le 13 novembre? Un nouveau témoin, défendu devant la commission d'enquête parlementaire par une avocate liée au Crif, suscite le trouble. Trois mois après, le mystère perdure à propos des évènements survenus autour du Stade de France. "C'est incompréhensible", confie dimanche à l'AFP, sous le sceau de l'anonymat, une source policière. "Il est miraculeux qu'il y ait eu si peu de victimes. Concrètement, ce qu'ils ont fait, à part se suicider, ça n'a aucun sens." "Ce n'est pas la bonne heure: si vous voulez faire un carnage, vous faites ça au moment de l'entrée ou de la sortie des spectateurs", ajoute le même policier. "Autant ce qui s'est passé dans Paris intra-muros a du sens, autant là, ce sont juste des mecs qui se sont suicidés." Europe 1, 15.11.15" (…)  [...]

  17. On mars 6th, 2016 at 10:49 , anno said...

    Peut-etre n'avaient-ils pas la bonne appli ? Waze, application de navigation routière israélienne qui revendique des millions d'utilisateurs dans le monde, a conduit deux soldats dans un camp de réfugiés, déclenchant de violents heurts qui ont fait un mort et une quinzaine de blessés.
    http://information.tv5monde.com/en-continu/waze-histoire-israelienne-succes-et-objet-de-controverses-92719

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home