« Back home

Panamza selon Panamza

"C'est quoi, Panamza"? Découvrez le seul média français d'investigation dont le fondateur a été abusivement placé en garde à vue à la suite d'une décision arbitraire prise au sommet de l'État.

Le 28.12.2017 à 20h07

27 avril 2008 : le site d'information satirique Bakchich, fondé par un ancien journaliste du Canard enchaîné et du Monde, avait mis en ligne mon premier article rémunéré et rédigé sur l'actualité -en somme, ma première "pige".

Le sujet? 

Israël? L'islamophobie? Le 11-Septembre?

Pas exactement : plutôt un reportage au musée de l'érotisme

Cinq années plus tard, après avoir sondé ici ou là l'autocensure et la précarité inhérentes à l'exercice contemporain du métier de journaliste dans une rédaction traditionnelle, j'ai pu me libérer de la dépendance -faite de renoncements et de compromissions- envers ce secteur professionnel archaïque, standardisé et bunkerisé en fondant depuis Paris mon propre média, innovant, mobile et indépendant : Panamza.

Le 21 juin 2013, j'avais esquissé ma propre vision du métier journalistique, à la fois sport de combat, art martial, engagement politique et joute oratoire. 

Quatre ans plus tard, ces concepts constituent désormais, bienveillant follower, la trame de notre réalité commune et quotidienne. 

Merci à vous, lecteur ayant partagé ou fait connaître mes articles et vidéos dans votre entourage.

Merci -tout particulièrement- à vous, abonné ou donateur, pour avoir contribué à justifier mon modèle économique, délié de toute forme de soumission au marché publicitaire ou de perfusion aux subventions publiques.

Merci, enfin, à toutes celles et tous ceux qui, depuis le début de cette aventure, m'ont adressé conseils, félicitations ou encouragements, notamment lors de mes épreuves successives: convalescence post-coma, diffamation en prime timesurveillance policière, mises en examen délirantes, procès onéreuxmenaces de mort, placement en garde à vue doublé -en parallèle- du lâche et continuel silence des prétendus défenseurs hexagonaux de la liberté d'expression.

« Un journaliste ne peut espérer faire du bien sans s’attirer une bonne dose de haine » 

Henry James

Mon "tort": enquêter et faire un travail d'intéret public en rendant compte du réel et en citant systématiquement mes sources.

Mes principaux adversaires : des désinformateurs et leurs idiots utiles –généralement, les sympathisants de la cause sioniste, des militants bon chic bon genre de la cause palestinienne, les "anticomplotistes" et certains copistes-télégraphistes de la presse hexagonale (usurpateurs du titre de journaliste) qui caricaturent, raillent, diabolisent ou réduisent -faute d'arguments- mon travail d'enquête à du "blogging conspirationniste et antisémite".

PA

"Blog" :  c'est faux. Un site qui publie des informations inédites sur l'actualité politique ou culturelle n'est pas un journal intime ou un recueil en ligne d'opinions personelles.

"Conspirationniste" : c'est risible. Déconstruire toute parole officielle et exposer les mensonges d'État- y compris quand ceux-ci recouvrent d'éventuelles collusions ou conjurations par définition secrètes- est le coeur même du métier journalistique envisagé comme une mission sociale d'intérêt général.  Les "anticomplotistes" sont précisément les idiots utiles des comploteurs réseautés qui continuent évidemment d'agir secrètement dans l'Histoire contemporaine et de tous ceux, plus largement, qui tentent de dissimuler un fait d'intérêt public.

"Antisémite" : c'est hilarant. A fortiori quand l'accusation émane de non-sémites sournoisement fielleux ou hystériquement hostiles à mon encontre -moi, un citoyen français, doublement sémite (arabe+berbère d'origine) et fils de l'un des derniers "goumiers" encore vivants -un ancien combattant décoré et héroïquement passé, entre autres champs dantesques de batailles, par Monte Cassino.

Je l'ai déjà écrit mais je le réaffirme ici : je crois en la pratique, ardue mais exaltante, d'un journalisme d'investigation engagé et sourcé.

Engagé, dans la grande tradition française qui avait cours jadis, notamment à la fin du XIXème siècle ou pendant la guerre d'Algérie, pour dénoncer tout système d'oppression  -tel aujourd'hui le régime colonial et ségrégationniste de Tel Aviv.

Sourcé, afin que chacun puisse vérifier aussitôt (en cliquant sur l'hyperlien internet contenu dans les mots) et par lui-même la véracité de mes allégations ainsi que la pertinence de mes recoupements.

D'investigation, car, plus que jamais, l'illusion de la transparence démocratique -perpétuée par une propagande d'État véhiculée par des médias devenus moutonniers- nécessite de creuser, relier les points, démystifier et renverser, in fine, les mythologies modernes -telle celle de "la guerre au terrorisme"

En un mot : du journalisme insolent, effronté -voire "punk", disruptif et "subversif" –à savoir qui "bouscule l'ordre établi".

« Un journaliste est d’abord un homme qui réussit à se faire lire » 

François Mauriac

Bref : contre vents et marées, mais avec le soutien d'un lectorat de plus en plus important (plus de 80 000 citoyens, chaque jour et via les réseaux sociaux), l'odyssée continue !

Chacun d'entre vous peut contre-carrer les manoeuvres de mes adversaires et détracteurs en garantissant concrètement, via sa souscription à un abonnement modique (3€/mois!) ou sa donation aux frais de fonctionnement et de justice, que mon effort de décryptage de l'actualité –y compris la plus occultée– puisse se maintenir et s'amplifier.

Le combat pour un journalisme d'investigation à l'ancienne –populaire, libre et implacable- continue !

HICHAM HAMZA

Auteurfondateur du site Panamza et journaliste d'investigation depuis 2008

8ans

Faites un don, quelle que soit la somme : vous contribuerez aux frais permettant d'assurer efficacement un travail quotidien, laborieux et risqué.

 

 

* Recevez gratuitement par courriel -avant la probable censure imminente de la page Facebook- la newsletter afin de découvrir les infos croustillantes que vous n'apprendrez nulle part ailleurs : inscrivez votre adresse email en bas de la page d'accueil, à gauche.

* Financement participatif : les 8 raisons basiques et majeures pour soutenir Panamza.

Souscrivez un abonnement pour seulement 3 euros par mois, par Paypal ou simple virement bancaire : vous renforcerez la force de frappe du site face aux censeurs, ricaneurs ou autres désinformateurs qui devront tenir compte de votre engagement et vous serez ainsi en mesure de pouvoir accéder aux futurs scoops exclusivement réservés –depuis le 21 décembre 2017– aux abonnés.

Bonus réservé au "club Panamza" 😉

En fin d'article, toutes mes réponses à la foire aux questions des lecteurs de Panamza -liste progressivement complétée, enrichie et mise à jour au fur et à mesure des interrogations adressées via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et par email ([email protected]).

1/ Êtes-vous journaliste de formation? Avez-vous une carte de presse? 

2/ Comment faites-vous pour vous sentir en sécurité apres tous vos articles ? Quand on entend que certains journalistes ou policiers sont assassinés pour avoir voulu dire certaines vérités.

3/ Avez vous le projet, dans la mesure du possible, de lancer une application Panamza ?

4/ J'aurai voulu savoir ou en était l'enquête (si enquête il y a) sur votre empoisonnement par courrier qui a failli vous coûter la vie il y a 2 ans/ Cher Panamza, pourrais-tu revenir sur le gros problème médical qui t'as touché ,il y a quelques années? Etait-ce un empoisonnement criminel ?

5/ Qui sont vos sources parfois (policier enquêteur, journaliste, agent tribunaux, militaire???)

6/ Recrutez-vous des collaborateurs? 

7/ Pour qui roule "Perspicace" ?

8/ N'y a-t-il pas un mécène pour soutenir financièrement Panamza afin que ces informations essentielles, intrinsèques dont il nous fait part soient accessibles gratuitement et au plus grand nombre?

9/ De votre grand nombre d'histoires, pourriez-vous sélectionner 2 ou 3 exemples particulièrement percutants ? J'aimerais les utiliser pour défendre votre travail. Idéalement dans mon point de vue ça seraient des histoires qui a) Racontent des faits graves b) Ont été évitées par la grande presse c) Font des affirmations faciles à être vérifiées d) Ne sont pas trop compliquées à comprendre.

10/ Est-ce que vous resterez toujours sur ce segment des réseaux sionistes uniquement? ou allez vous élargir vos investigations?

11/ À ton avis, pourquoi Thierry Meyssan a-t-il occulté le rôle du Mossad dans les attentats du 11 Septembre 2001 ? Est-ce volontaire de sa part ou bien est-ce simplement qu'il n'a pas fait le rapprochement ? (j'en doute, personnellement)

12/As-tu reçu le soutien (officieux ou officiel) de certaines personnalités publiques ? (sans forcément les nommer)

13/ Je voulais juste te demander de jeter un oeil sur rt france parce qu'apparemment ils sont pires que les autres "médias" concernant les commentaires. En effet, les commentaires racistes, xénophobes ont leurs place sans problème mais bizarrement dès que je publie un commentaire critiquant une publication c'est effacé dans les 2 minutes. Je compte sur toi pour y jeter un oeil

14/ Pourquoi pas passer à du televisuel ?

15/ Il y a combien d'abonnés à Panamza ? 

16,17,18…etc : à suivre ici, au fur et à mesure.

Les réponses ci-dessous…


L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés

Se connecter S’abonner

« Back home