« Back home

Contre-attaque judiciaire : Panamza a besoin de vous

Journaliste indépendant et fondateur du site d'investigation Panamza, je dois couvrir plus de 14 000 euros de frais relatifs à sept procédures judiciaires désormais cumulées.

Le 31.08.2017 à 12h51

Terrorisme, sionisme et pédophilie : tels sont fondamentalement les trois sujets d'enquête qui m'ont conduit à devoir dorénavant garantir et renforcer ma protection judiciaire.

* Affaire Fourest : en défense –jusqu'en Cour de cassation– contre la notoire désinformatrice qui m'accuse de "diffamation".

* Affaire Bergé : en défense contre le multimillionnaire islamophobe et antichrétien qui m'accuse de l'avoir "diffamé" dans un article relatif à la mention de son patronyme dans une enquête policière portant sur les réseaux pédophiles franco-marocains.

* Affaire Ghozlan : en défense contre le militant judéo-fasciste qui a porté plainte pour "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence contre les juifs et la nation israélienne" à la suite de mes révélations factuelles et irréfutables sur les attentats de 2015.

* Affaire France 2 : en attaque contre l'émission Envoyé spécial de France 2 pour "recel" à propos de la diffusion d'un reportage affichant -sans mon consentement- mes données personnelles. Visés : Delphine ErnotteMichel Field, Guilaine Chenu, Françoise Joly et Paul Sanfourche (soit toute la chaîne de responsabilité du reportage litigieux).

* Affaire CFJ  : en attaque contre le Centre de formation des journalistes pour "divulgation" de mes "données confidentielles" qui furent utilisées par France 2. Visés : Julie Joly, Michèle Martin et Christophe Deloire (tous trois étant les seuls à avoir été en capacité d'obtenir, de conserver et de transmettre mon dossier universitaire).

* Affaire Bataclan :  en attaque contre l'État pour "abus de pouvoir", suite à ma garde à vue déclenchée par "une consigne venue d'en haut" (selon une source policière) et aux menaces consécutives de poursuites -finalement abandonnées- pour "violation du secret de l'instruction", "diffusion d'images portant gravement atteinte à la dignité humaine" et "violences volontaires sans ITT avec préméditation" en raison de ma révélation de l'origine israélienne de la photo-choc du Bataclan.

* Affaire Clavreul : en attaque contre le préfet-relais de Manuel Valls et du lobby sioniste pour "injure publique".

Les frais d'avocat et d'huissier relatifs à l'ensemble de ces sept procédures accumulées depuis trois ans dépassent aujourd'hui la somme de 14 000 euros.

proc2

Détail important à souligner : certains des plaignants/mis en cause disposent de plusieurs avocats puissants ou influents ainsi que du soutien non seulement des pouvoirs publics mais également de juristes spécialisés en droit de la presse.

Lecteur bienveillant, vous pouvez contre-carrer ces manoeuvres sournoises d'intimidation judiciaire et financière.

Faites un don sécurisé via Paypal ou par simple virement bancaire.

Chacun d'entre vous contribuera ainsi à renforcer ma défense au tribunal et garantira en parallèle la continuité de Panamza, le seul média d'investigation et producteur d'infos à être ouvertement menacé par les autorités.

Un grand MERCI d'avance aux contributeurs !

Pour effectuer votre don, cliquez ci-dessous : 

Via Paypal 

Par virement bancaire 

HICHAM HAMZA

Auteurfondateur du site Panamza et journaliste d'investigation depuis 2008

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 



ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Abonnez-vous ou faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !



Contact : [email protected]

« Back home