« Back home

J’attaque un proche de Valls en justice

Il me qualifie de « salopard » sur Facebook : je dépose plainte contre Gilles Clavreul, préfet proche de Manuel Valls et collaborateur zélé du lobby sioniste.

Le 10.07.2017 à 15h33

Abattu par la défaite de son mentor Manuel Valls, humilié par l'arrestation de son ex-conseiller scientifique Patrick Amoyel pour "viols" sur mineure et démissionnaire de son poste gouvernemental, l'ex-préfet chargé de la lutte dite antiraciste Gilles Clavreul avait laissé transparaître sa misère intellectuelle et  morale –le 23 mai, sur Facebook.



Réagissant à un article de Panamza qui exposait factuellement la personnalité trouble de la chanteuse Ariana Grande (présente durant l'attentat de Manchester), Clavreul, un haut-fonctionnaire encensé par le Crif et acoquiné avec l'extrême droite israélienne, avait déclaré ceci : 

« Vient un moment où il faut dire les choses et les exposer publiquement. 
Voilà deux salopards, Alain Soral et Hichem Hamza, dit Panamza, qui déversent leur haine et leur délire complotiste moins de 24 heures après l'attentat de Manchester. 
Je ne ferai pas honte une nouvelle fois aux directeurs d'association "antiracistes" qui les ont encensés, aux "intellectuels" qui les ont défendus, aux blogueurs qui les reprennent, ni aux journalistes qui leur ont tendu un micro complaisant. 
Qu'ils se contentent de faire silence ».

Journaliste indépendant, j'avais annoncé le 14 mai avoir réussi à enregistrer ma plainte (fondée sur l'article 68-2 de la Constitution) auprès de la Cour de justice de la République (CJR) contre Gilles Clavreul, l'ancien porte-flingue du tandem Valls/Cazeneuve, collaborateur zélé du lobby sioniste et artisan d'une sordide machination judiciaire à mon encontre.

Clavreul avait proféré plusieurs insultes publiques à mon sujet lors d'une conférence organisée par le propagandiste pro-israélien Frédéric Encel.



Début juillet, la CJR m'a informé par courrier de sa décision prise le 13 juin en commission des requêtes : ma plainte -jugée "irrecevable"– est "classée" sans suite au motif que Clavreul, dont le titre formel était pourtant celui de "délégué interministériel", n'est pas considéré comme ayant été "un membre du Gouvernement".

Relais complaisant du camp pro-israélien anti-BDS, Clavreul fut -détail cocasse-l'homme en charge du combat gouvernemental contre "la haine" sur les réseaux sociaux.
Il avait d'ailleurs annoncé -le 4 juillet 2016– son dépôt personnel de plainte pour "injure" contre le site Riposte laïque qui l'avait qualifié -le 8 juin 2016- de "socialaud" (dédommagement réclamé : 40 000 euros).

"Poster des insultes, des messages de haine sur les réseaux sociaux, ce sont des délits", osait encore déclarer Clavreul en février dernier.

À noter : en me traitant (ainsi qu'Alain Soral) de "salopard", Clavreul -minablement soutenu par des dizaines de militants "Charlie" sionistes et/ou islamophobes qui ont "liké" (apprécié) son propos sur Facebook (Caroline Fourest, Rudy Reichstadt, Cindy Léoni, Amine El Khatmi, Christian Gravel, Lunise Marquis, Vanessa H. Roeland, Eric Uzan, Denis Moscovici, Jean Corcos, Yael Mellul, Jean-Jérôme Bertolus, etc)- s'expose désormais à une plainte de ma part pour "injure publique" .

Nous saurons ainsi si Clavreul, préfet aujourd'hui attaché au ministère de l'Intérieur, sera -comme c'est la règle- convoqué par ses amis policiers de la BRDP pour être notifié de mon dépôt de plainte ou s'il bénéficiera d'un traitement de faveur digne d'une nouvelle aristocratie d'Ancien Régime.

Lecteur bienveillant et solidaire de Panamza, votre contribution aux frais de justice est la bienvenue : pour déposer plainte à travers un avocat qui sera apte à confronter celui de Clavreul, je dispose seulement d'un délai de 3 mois à partir de la date de la commission du délit (23 mai). 

Le temps presse en conséquence pour désigner un avocat disponible et compétent en droit de la presse, rédiger la plainte et envoyer Clavreul au tribunal.

Un grand MERCI d'avance aux contributeurs !

Pour effectuer votre don, cliquez ci-dessous :

Via Paypal 

Par virement bancaire 

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 



ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Abonnez-vous ou faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !



« Back home