« Back home

La police a délibérément laissé M6 filmer le carnage de La Belle Équipe

INFO PANAMZA. Une vidéo amateur capturée le 13 novembre révèle qu'un policier a protégé un caméraman de M6 en train de filmer la scène de carnage dont la diffusion fut pourtant contestée par le ministère de l'Intérieur.

Le 05.05.16 à 16h56

Il y aura des suites, peut-être juridiques.

Le lien de confiance est rompu.

C'est en ces termes que le porte-parole du ministère de l'Intérieur avait tacitement menacé M6, au lendemain de sa diffusion d'une vidéo-choc : celle de la scène de l'attentat -par fusillade- survenu sur la terrasse du restaurant La Belle équipe, rue de Charonne.

Le 3 décembre, Panamza avait souligné que M6 et TF1 avaient alors accompagné "par hasard" deux équipes de pompiers situées respectivement à 5 minutes des bars ciblés.

Un montage du site Ozap illustrait cette simultanéité.

Qu'en est-il, cinq mois plus tard, de la menace de poursuites juridiques à l'encontre de M6, accusée par le ministère d'avoir porté atteinte "à la dignité humaine"

Du vent. 

La chaîne n'a été ni poursuivie par le ministère de l'intérieur ni mise en demeure par le CSA.

Fallait-il y voir du bluff pour canaliser l'indignation des nombreux télélespectateurs choqués par ces images exposant des corps jonchés dans le sang? 

Un indice stupéfiant permet de pointer du doigt la duplicité de la place Beauvau.

Dès le 14 novembre, un riverain du quartier, prénommé Lamine et installé rue Godefroy Cavaignac, avait mis en ligne deux vidéos non reprises par les chaînes de télévision.

La première illustre en temps quasi-réel l'attentat.



La seconde témoigne de la confusion des minutes suivantes .



Détail troublant : à 3'27, on peut distinctement entendre un homme crier "Casse-toi avec ta caméra!". Cette phrase est également audible dans le reportage de M6 et dans le montage d'Ozap, visible plus-haut (à 1'31).

L'homme en question semble être un salarié ou un client du bar : il apparaît en train de s'extirper énergiquement de l'entrée pour se diriger en direction du caméraman, alors situé près du camion de pompiers. À ce moment-là, on peut apercevoir un policier en tenue s'interposer et dissuader l'individu. L'agent s'est-il ensuite tourné vers le reporter pour l'empêcher de fimer ou lui ordonner de garder une distance?

Absolument pas.

Devant la commission d'enquête parlementaire relative aux attentats de 2015, le propriétaire du bar, dénommé Grégory Reibenberg et invité à s'exprimer le 15 février, s'est d'ailleurs plaint lui-même (à 1h27) de cette diffusion d'images dans lesquelles on peut le reconnaître en train de porter le corps agonisant de son épouse Djamila Houd.



Georges Fenech, président de la commission, lui avait promis de convoquer les responsables de cette diffusion (le groupe M6-W9) afin qu'ils s'expliquent.

Il n'en sera rien : le lundi 25 avril, journée consacrée à l'audition des "représentants des médias audiovisuels", aucun représentant de M6 ne fut présent.

Deux jours plus tard, lors de l'audition de deux envoyés du CSA, aucune question à ce sujet ne fut posée.

Rappel : pour avoir révélé l'origine israélienne de la diffusion de la photo-choc et non floutée du Bataclan, l'auteur de ces lignes a été mis en garde à vue, le 22 février, pour "violation du secret de l'instruction""diffusion d'images portant gravement atteinte à la dignité humaine" et "violences volontaires sans ITT avec préméditation".

Pour avoir diffusé la vidéo du carnage de la Belle Équipe (dès le début de l'émission 66 minutes), et dans laquelle des corps sanguinolents aux visages floutés (parmi les 19 morts) sont aisément reconnaissables par leurs proches, aucun responsable de M6 n'a finalement été poursuivi, interpellé ou convoqué.

Plus étrange : un policier a protégé un caméraman menacé d'expulsion par un rescapé et l'a laissé filmer partout, à sa guise.

La conséquence immédiate de cette diffusion : une audience-record pour M6, un dimanche après-midi, avec 2,23 millions de téléspectateurs.

La conséquence à plus long terme : des citoyens dont la sidération, gage de consentement, ne pouvait que satisfaire le ministère de l'Intérieur, artisan des mesures liberticides instaurées par l'état d'urgence.

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur les attentats de Paris et Bruxelles, consultez le dossier de Panamza.

Cet article vous a intéressé ?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive !

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !

5 responses to La police a délibérément laissé M6 filmer le carnage de La Belle Équipe

  1. On mai 5th, 2016 at 21:58 , jean moulod said...

    http://www.leparisien.fr/attentats-terroristes-paris/terrorisme-la-mere-de-hasna-ait-boulahcen-la-police-a-tue-ma-fille-gratuitement-05-05-2016-5770621.php

     

    quand la famille defend les terroristes…

  2. On mai 7th, 2016 at 00:03 , Belmehel Zine said...

    Encore un article de Panamza qui demontre qu'il n'y a pas d'enquête,si donc il n'y en a pas c'est que y'en a pas besoin,et si y'en a pas besoin c'est parce qu'on sait. C'est bien beau tout ça mais y'en a qui veulent quand même enquêter. Ah non surtout pas,secret defense voyons,il faut faire confiance à l'Etat,de toute façon vous n'avez pas le choix compte tenu de la Loi sur le Renseignement et l'etat d'urgence. Mais non on est pas en dictature,on est en guerre,en guerre contre le terrorisme musulman,arabo-bébére pour être plus précis.

    Donc,l'Etat et les medias,sous la pression du lobby sioniste,designe l'arabo-bérbére à la vindicte populaire,et l'arabo-bébére n'a qu'à se taire et supporter c'est ça? Mais alors comment pourrait-il se protéger de ces "degats collateraux" dont il fait l'objet? Lui daignez-vous le droit de preserver sa dignité et son intégrité? Comment donc osez-vous reprochez à Hicham des chefs d'accusations si fallacieux? Comment ne condamnez-vous pas pour procédure abusive les Bergé,Haziza ou Fourest? Vous êtes en guerre vous aussi? Nom de Dieu quoi vous posséde? C'est pas possible vous avez tous perdu la tête ou quoi?

    Le contexte politique,economique et social actuel resulte de l'offensive sioniste sur l'echiquier international depuis les evenements non elucidés du 11 Sep 2001.Il existe par contre un faisceau d'indices constitué de faits consertés et articulés impliquant les néoconservateurs etatsunniens,le lobby sionniste et le gouvernement israelien pour lequel ils ont agit et continue d'agir en faisant tout ce qu'ils peuvent pour ramener la Politique etatsunenne à celle d'Israel,c'est à dire supremaciste,imperialiste et autoritaire sur tous les plans,alors que nul ne se leurre,nous sommes tous logés à la même enseigne,reste à savoir combien le supporterons et pendant combien de temps,quel effet cela aura sur la société et avec quelle ampleur,c'est ça qui se joue en ce moment même.

     

  3. On mai 9th, 2016 at 09:31 , cebalo said...

    Devenu directeur de la police judiciaire, il a voulu glaner des informations sur le grand banditisme juif.
    http://www.la-croix.com/France/Justice/Michel-Neyret-un-super-flic-face-a-ses-errements-2016-05-09-1200758715
     

  4. On mai 10th, 2016 at 21:17 , Batko said...

    C'est dingue tous ces reportages sur les pompiers les jours d'attentats, depuis le 11 septembre, ça n'arrête pas …

  5. On novembre 13th, 2016 at 16:37 , cuttat said...

    En 1956, la notion de complotisme n'existait pas. 

    Douglas REED, journaliste scrupuleux et précis publiait alors "La controverse de Sion", troublant ouvrage de précision, d'éléments concrets et de logique. Tout y était déjà dénoncé ! Les grilles de lecture de ce type d'attentats et d'actualité nous y sont données !

    À croire vraiment que le travail de soumission, de culpabilisation, de sanction des "mal pensants" et de rideau de fumée n'a jamais pu être contré. Reveillez-vous ! Creusez ! Étudiez ! Réinformez-vous ! Merci Panamza ! Merci ER !

    La révolte des amers, des déçus gronde et grandit doucement : attendons-nous à de nouveaux Paris, Nice, Charlie,… Regardez ici, pour que vous ne voyez ce qui se passe là ! Ayez peur pour accepter la restriction de vos libertés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− 8 = 1

« Back home