« Back home

Meyer Habib parle hébreu à l’Assemblée nationale et s’en vante à la synagogue

INFO PANAMZA. Découvrez en images comment le député franco-israélien Meyer Habib s'est félicité d'avoir enfreint une règle de la vie parlementaire en s'exprimant dans une langue étrangère au sein de l'hémicycle.

Le 12.05.2016 à 21h31

J'ai voulu, pour la première fois peut-être dans l'hémicycle, dans l'Histoire, dire une phrase en hébreu.

On m'a dit que ça ne se faisait pas mais je l'ai fait quand même.

Trankilou, Meyer Habib.

habib1105

Rémunéré par le contribuable français et censé "représenter la Nation toute entière", le député UDI Meyer Habib a revendiqué son entorse aux règles de la vie parlementaire.

Quand a-t-il tenu de tels propos?

Hier soir, mercredi 11 mai, en présence d'un "représentant du président de la République" et à l'occasion de la célébration des 68 ans de l'État d'Israël (extrait visible ci-dessous, entre 1h13 et 1h17).



Où cela? 

Au coeur de la Grande synagogue -dite de la Victoire- de Paris, par ailleurs base de recrutement –comme l'avait révélé Panamza– pour l'armée israélienne.

À quoi fait-il allusion?

Sa phrase en hébreu ("Le-chana ha-baa bi-Yirouchalaïm : l'an prochain, à Jérusalem"), utilisée généralement lors de prières juives et prononcée, hier après-midi, au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale à la faveur d'une question d'actualité posée au Premier ministre.

Meyer Habib a d'ailleurs téléchargé la séquence sur son compte Youtube, sous le titre "QAG 11 mai 2016 Résolution infame (sic) de l'Unesco". Ses mots en hébreu sont audibles à 1'02.



En quoi est-ce important?

En mars 2015, la presse française avait épinglé Paul Molac, député qui s'était exprimé en breton. Le Lab d'Europe 1 avait ainsi justifié la réaction médiatique : 

L’usage veut que les débats se déroulent uniquement dans l’idiome national, conformément à l’article 2 de la Constitution ("La langue de la République est le français").

Une règle qui tolère des exceptions, selon le député PS Jean-Jacques Urvoas, par ailleurs élu du Finistère. Le président de la Commission des lois, qui ne parle pas breton ("sauf en termes usuels"), explique au Lab :

Normalement, on n’a pas le droit (de parler dans l’hémicycle une autre langue que le français, NDLR). Mais suivant qui préside la séance, la tolérance existe. En fait, on ne risque rien, le compte-rendu se contente de ne pas reproduire les propos.

Double problème : non seulement la presse traditionnelle a passé sous silence l'audace de Meyer Habib (réalisée sous le regard du président de séance Claude Bartolone) mais le personnel chargé de rédiger le compte-rendu de l'Assemblée nationale a retranscrit la phrase en hébreu.

Bienvenue en France.



Après avoir porté -le 13 janvier- une kippa dans les couloirs de l'Assemblée nationale (avec son complice, le député LR Claude Goasguen) et convié le 6 avril un ministre israélien (ultra-orthodoxe) voulant arborer sa kippa dans la tribune réservée aux journalistes, Meyer Habib est désormais passé au cap supérieur en prononçant –au coeur de l'hémicycle et à l'attention du Premier ministre- une phrase rituelle de la tradition juive.

Silence des éditorialistes de la presse écrite et audiovisuelle.

Silence des identitaires de droite, type Fdesouche et autres frontistes.

Silence des militants pseudo-laïcs de gauche, type Caroline Fourest et autres islamophobes.

Bref : un silence assourdissant.

Comme au lendemain du dialogue, tenu en hébreu et en prime time, entre Alain Finkielkraut et Daniel Cohn-Bendit.



Pour les plus observateurs, notons le langage corporel affiché hier par Manuel Valls et Bernard Cazeneuve à l'écoute du véhément Meyer Habib : profil bas et regard fuyant.

Cerise sur le gâteau : quand Meyer Habib, partisan de l'occupation israélienne de Jérusalem-Est, ose qualifier de "négationniste" le vote de la France en faveur d'une résolution de l'UNESCO reconnaissant le "caractère distinctif de Jérusalem-est", Manuel Valls laisse échapper une furtive grimace avant de se reprendre.

valls1105

Malgré la hargne et le communautarisme exacerbé de Meyer Habib, il lui répondra (à partir de 2'15), l'air penaud et le ton monocorde, en saluant son "émotion" et sa "passion" avant de désavouer -fait rarissime pour un Premier ministre- le vote de la France.

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur Meyer Habib, consultez le dossier de Panamza

Abattu en pleine rue, il venait de reevoir une bague en forme de tête de mort qui fut conçue par Meyer Habib (17.06.16)

La photo du jour : Meyer Habib s'invite au ministère de l'Intérieur (22.04.16)

Convoqué, le directeur de France Info veut rassurer l'extrémiste Meyer Habib (20.04.16)

Meyer Habib dénonce la "gangrène islamique" (17.12.15)

Quand Arnold Schwarzenegger et Meyer Habib célèbrent une fête juive devant la tour Eiffel (07.12.15)



12314498_921481034612548_7540480917167095315_o

Meyer Habib et l'épouse de Benyamin Netanyahou devant le Bataclan, 30.11.15

Des juifs arrêtés après avoir agressé des musulmans : le député Meyer Habib demande la levée « immédiate » de leur garde à vue (05.08.15)

Valls-Habib-Goldnadel-Bougrab : la connexion israélienne de Charlie Hebdo (21.05.15)

Attentat contre Charlie Hebdo : l'étrange présence discrète de Meyer Habib aux côtés de Manuel Valls (20.05.15)

Pour Netanyahou, Meyer Habib est prêt à toucher le fond (02.03.15)

Découvrez la délicate interview de l’islamophobe Meyer Habib par « l’antiraciste » Claude Askolovitch (25.02.15)

Clash entre les députés Jean Glavany et Meyer Habib, « porte-parole du Likoud » (03.12.14)

Meyer Habib : « Une grosse partie des musulmans veulent la mort de l’Occident » (16.11.14)

Meyer Habib : « L’Islam est à nos portes » (22.10.14)

Surprise, surprise : l'extrémiste Meyer Habib était présent lors de l'entretien "exclusif" de Laurence Haïm avec Benyamin Netanyahou (07.08.14)

« Mort aux juifs » scandé par « des dizaines de milliers de musulmans et de membres d’extrême gauche » selon Meyer Habib (20.07.14)

Un député français prône la « valeur juive de la vengeance » (02.07.14)

Sarkozy a usurpé l’identité d’un Franco-Israélien proche de la droite sarkozyste (15.03.14)



Quand la LDJM invite Meyer Habib, ami de Netanyahou et ancien du Bétar (17.09.13)

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé ?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive !

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


8 − = 6

« Back home