« Back home

Attentat à Charlie Hebdo : le vidéaste « amateur » s’est évaporé dans la nature

INFO PANAMZA. L'ouvrier polonais à l'origine de la première vidéo capturant les terroristes a été licencié par son employeur.

Le 22.01.2015 , mis à jour le 28.10.2015

Mise à jour du 28.10.15 : une équipe de France Télévisions, préparant actuellement un reportage à charge sur les "sites de réinformation" et leurs "théories du complot", a tenté de discréditer l'article présent de Panamza en cherchant à contacter le vidéaste polonais. Mauvaise pioche : selon l'agence Reuters qui s'était procuré sa vidéo déterminante pour justifier la thèse du terrorisme islamiste, l'homme -qui n'a pourtant rien à craindre pour sa vie- veut rester "anonyme".

*************************************************************************

Le mardi 13 janvier, Reuters, première agence (anglo-canadienne) de presse au monde, a diffusé un scoop : les premières images montrant les terroristes de Charlie Hebdo en train de revendiquer explicitement leur action au nom du "prophète Mohammed". Il aura donc fallu six jours pour que cette vidéo soit exposée médiatiquement et relayée immédiatement par la plupart des médias nationaux.

{lien rendu « privé » depuis la publication de l’article présent : https://www.youtube.com/watch?v=mF9wi58IRtQ}

Chose étrange : contrairement au journaliste Martin Boudot, auteur d'une vidéo capturée sur le toit de l'immeuble de Charlie Hebdo (au moment du départ des terroristes), l'homme responsable du scoop de Reuters n'a pas fait le tour des plateaux pour relater ce qu'il a vu. Plus étonnant : aucun journaliste mainstream n'a rapporté son patronyme.

Panamza a tenté d'en savoir plus.

Premier indice : ce vidéaste "amateur" apparaît accidentellement dans une photographie prise par un témoin et obtenue par la journaliste Anne Gelbard de l'agence France-Presse.

L'image ci-dessus, relayée par de nombreux organes de la presse écrite et audiovisuelle, a été tronquée pour mettre en avant la confrontation entre policiers et terroristes.

Voici l'image originelle, publiée incidemment par le site du Monde.

Surprise, surprise : le vidéaste anonyme apparaît à gauche de l'image.

zoomcharlie

Il figure également -en compagnie d'un autre individu- sur la vidéo de Boudot, capturée de l'autre côté de la rue.



Chose frappante : au moment précis de la tonitruante fusillade lancée par les terroristes contre des policiers en VTT ayant miraculeusement échappé à la mort (dans le passage étroit reliant l'Allée Verte et la rue Pelée), le vidéaste demeure debout et continue de filmer comme s'il ne redoutait pas les tirs.

zoomfusillade

Comment expliquer un tel sang-froid? 

Panamza a voulu en savoir plus en décryptant le contexte de cette prise de vues. 

Première découverte : la terrasse sur laquelle se tient l'homme et ses compères n'existait pas l'été dernier. C'est ce qui ressort d'une consultation de Google Maps, application de géolocalisation qui capture les photographies de lieux à un moment donné. Voici ce qui apparaissait au même endroit à trois dates successives : juillet 2014, août 2014 et juin 2015.

juill14

aout14

Un chantier en construction était présent face au lieu dans lequel allait se dérouler l'attentat.

Un zoom permet d'identifier la société alors responsable des travaux : Id-Ener Bat, créee en 2011 et dirigée par David Dahan.

id-ener

Contacté par Panamza, son dirigeant n'a pas voulu s'étendre personnellement sur l'affaire : "Voyez ça avec le propriétaire, monsieur Geoffroy". Téléphone de l'intéressé aussitôt transmis, le "propriétaire" en question s'est avéré, en revanche, particulièrement loquace : il affirme ainsi avoir "renvoyé manu militari" son ouvrier après avoir "découvert" que celui-ci avait vendu sa vidéo à l'agence Reuters. À ses yeux, il s'agissait là d'une entorse à leur collaboration car le film a été capturé depuis son toit et durant un créneau professionnel.

"Monsieur Geoffroy" indique également s'être rendu, le jour même, au "36, quai des Orfèvres" pour remettre, avec son ouvrier polonais, l'intégralité de la vidéo capturée (certainement plus longue que les images diffusées par Reuters). Il se déclare également consterné par la circulation de cette vidéo, notamment sur Internet, qui ne ferait "que rajouter de la sidération à la sidération".

Interrogé sur l'implication exacte de l'entreprise Id-Ener Bat vis-à-vis de son chantier, l'homme a éludé la question en indiquant qu'une autre entreprise, non identifiée, est en train de terminer les travaux. 

Et qu'en est-il de la curieuse désinvolture de son ouvrier, visiblement insouciant en dépit de la présence, sous ses yeux, de deux hommes armés de kalachnikov? "Pour cela, je ne lui en veux pas. Il croyait qu'un braquage avait eu lieu", rétorque son ex-employeur.

Impossible désormais de prendre contact avec le vidéaste : les deux hommes seraient en froid.

C'est fort dommage. Installé aux premières loges d'un événement discuté dans le monde entier, cet homme-mystère, pourtant présenté par son ancien boss comme un individu qui a cédé à la tentation fructueuse d'une vente d'images, n'a curieusement pas exploité davantage cette opportunité pour faire connaître son expérience auprès des citoyens et négocier la transaction de son récit avec d'autres médias.

Une chose est certaine : si Boudot, journaliste à l'origine de la vidéo capturée sur le toit, n'avait pas eu le réflexe de sortir son smartphone, la vidéo de l'ouvrier polonais aurait été la seule illustration visuelle de la revendication "islamiste" des terroristes à la sortie des locaux de Charlie Hebdo.

Nul doute qu'elle aurait alors été médiatisée plus tôt -et avec plus de vacarme– pour convaincre les téléspectateurs de l'identité des terroristes.

La coïncidence fortuite d'un ouvrier présent juste en face de l'action (sur un chantier entamé l'été dernier), apte à affronter vaillament le danger et équipé d'un smartphone vidéo (équipé d'ailleurs d'une excellente capture audio) pourrait expliquer pourquoi le terroriste prétendant -haut et fort- avoir "vengé le prophète Mohammed" n'a pas hésité à ignorer le vidéaste après avoir brièvement regardé en sa direction.

lookjanek

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 



Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Abonnez-vous ou faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !



29 responses to Attentat à Charlie Hebdo : le vidéaste « amateur » s’est évaporé dans la nature

  1. On janvier 23rd, 2015 at 00:47 , Fred Testot said...

    Trtès bon boulot hicham, tout ceci n'est que fumisterie
    Take care

  2. On janvier 23rd, 2015 at 01:18 , Abd Al-Haqq said...

    Belle théorie, mais qui oublie malheureusement de préciser qu'on entend clairement dans la vidéo que l'ouvrier (ou un autre témoin à côté) pense qu'il s'agit d'un tournage ("c'est des fausses balles", ou un commentaire du genre).

    De nombreux témoins du quartiers étaient tellement sidérés par cette action qu'il pensaient à une scène de tournage de film avant de comprendre ce qui se passait.

    On entend également l'ouvrier (ou un témoin à côté) se rendre compte qu'il s'agit de véritables balles uniquement lors des tirs sur la voiture de police arrivant à contre-sens.

    De plus les terroristes n'avaient clairement pas l'intention de faire un maximum de victimes totalement anonymes (cf. tirs uniquement sur la Police mais sur aucun passant). Il n'avaient donc aucune raison de tirer sur l'ouvrier les filmant (surtout qu'ils voulaient un maximum de publicité)…

  3. On janvier 23rd, 2015 at 02:03 , A.L.M said...

    Je me pose une question ..betes certainement je vous l accorde .. a quoi bon ? Vu que plus de 99% sont eduquer et guider commes du betail .. mais cela n empeche que vous faites un travail de fou du pur et du vrai journalisme d info et d investigation certe je vous envie monsieur Hamza d etre mais surtout d avoir un esprit si eclaire.. ce qui n est pas donne a tous le monde ..apres ces qques ligne je retire ma question et je ne vous envie plus car je pense avoir trouver reponse je suis et reste un de vos fideles lecteurs mais surtout un relais pour enlever la prise a certai e personne qui me tenderons l oreil 

    Bonne suite et surtout bonne continuation M 3mza 

  4. On janvier 23rd, 2015 at 08:19 , jeanpatrick said...

    je ne sais pas si vous avez remarqué sur la video que vous avez mis, lorsque le premier saute le petit mur il y a un homme recroquevillé, il porte un gilet pare-balle, étramge, non!

  5. On janvier 23rd, 2015 at 11:32 , Argos said...

    l'accès au toit doit etre facile.

     

  6. On janvier 23rd, 2015 at 11:46 , jm said...

    J’ai le sentiment qu’il s’agit de démontrer que ceux qui ont tué n’étaient pas les frères Kouachi.

    Mais alors, que faisaient-ils dans une imprimerie dans le nord du 77 ?

    Pourquoi ne se sont-ils pas rendus à la police lorsque leur nom avait été cité (comme l’avait fait leur beau frère) ?

  7. On janvier 23rd, 2015 at 12:27 , Fadge said...

    Une question que je me pose, si l'impact de balle que l'on voit sur la vitre de la portière arrière gauche est l'orifice d'entrée de la balle qui a cassé le hayon arrière de la c3,

    alors, pourquoi on ne voit pas ce trou sur la photo "playboy" ?

  8. On janvier 23rd, 2015 at 12:38 , ILAN said...

    et toujours cette affirmation, qu'il y avait 3 personnes dans la tuerie de Charlie hebdo ( au tout debut du reportage de France 24). Ce qu'affirmait également le ministre de l'intérieur, en debut d'après midi , ce 7 janvier 2015 .

     3è tueur, lui aussi évaporé ?

  9. On janvier 23rd, 2015 at 12:59 , Fadge said...

    en fait ma théorie sur la "balle magique" qui aurait traversé la vitre de la portière arriere gauche pour casser le hayon arrière ne tient pas avec l'article "playboy" de Panamza. En effet, il semble que ce ne soit pas un impact de balle, mais bien le logo Playboy que l'on voit sur la video du polonais.

    Le mystère de la casse du hayon arrière de la C3 reste entier alors

  10. On janvier 23rd, 2015 at 13:07 , ILAN said...

    Sur la video de France 24 entre 6 et 15 secondes, regardez la rue et non pas les images du toit: Il y a entre 3 et 5 personnes au milieu de la rue. Qui sont ils ? des complices ou des temoins?

    Pourquoi n'a t'on pas entendu ces temoins. Est ce un reflexe normal de courir au milieu de la rue, lorsqu'on entend des coups de feu, au lieu de raser les murs pour se cacher ?

    Curieux aussi, le commentaire de la vidéo,  "le quartier est bouclé", ce qu'on pourrait croire, puisqu'il n'y a aucune voiture, dans la rue.  Or dans une autre vidéo, montrant les secondes d'après, on voit bien la voiture de police avancer dans la rue et se trouver nez à nez avec la C3 noire, puis  reculer, la preuve que le quartier n'était pas bouclé.

  11. On janvier 23rd, 2015 at 13:14 , Cham said...

    Aujourd'hui, dans toutes ces affaires de "terrorisme" filmé, si on a tiré les leçons de l'histoire du terrorisme, au moins depuis le 11 septembre 2001 (témoins opportunément sur le chemin des médias), il faut dans les premières secondes s'interesser de très près aux personnes qui filment et qui témoignent. Retracer leur historique récent et les personnes qu'elles fréquentent. Puis suivre la piste de l'argent. Avec de fortes chances, si ce travail est bien fait, de tomber sur des sayanim…

  12. On janvier 23rd, 2015 at 13:21 , Abd Al-Haqq said...

    @Fadge : 

    alors, pourquoi on ne voit pas ce trou sur la photo "playboy" ?

    Bonne question, mais en regardant bien on voit l'impact de balle sur la porte arrière de la C3 abandonnée, ce qui invalide une fois de plus la théorie des "rétros blancs ou noirs" (alors qu'ils étaient simplement chromés).

    => http://referentiel.nouvelobs.com/file/13595143.jpg

  13. On janvier 23rd, 2015 at 13:29 , Bravo said...

    Bonjour chèr Hamza,

    Vous devriez entourer d'un cercle rouge les vidéastes amateurs pour que les gens tiltent rapidemnt en voyant l'image car c'est regretable mais il y a des gens qui ne prennent pas le temps de lire! Merci pour tout et bon courage on vous soutient!

  14. On janvier 23rd, 2015 at 17:49 , penelope said...

    Il n'y a pas deux hommes portant des gilets pare balles? Le premier effectivement en bas à droite  au début de la vidéo, quand l'homme au pantalon moutarde enjambe le petit muret, le second à la fin  de la vidéo arrive du fond (0.34)

    Il y a beaucoup de gens dans la rue, à 0.06, qui sont il?

    Enlevez le son pour vous concentrer sur les images.

  15. On janvier 23rd, 2015 at 19:07 , OSEF said...

    Qu'un sénario à la 24 heures ou les frères koauchi aient été sequestré à double tour pendant que l'assault à été effectué au bureau du journal de Charlie Hebdo par des agents du Mossad, pour ensuite leur faire porter le chapeau pourquoi pas, on sait tous de quoi ils sont capable et on connait l'inventivité de leur technique, il suffit de se rappeler l'histoire de la centrale nucléaire vendu par la France à l'Irak en 1979, maintenant en revanche il n' y a rien de probant à vouloir impliquer l'ouvrier Polonais dans cette histoire, des travaux à effectuer sur des toitures terrasses meme récentes est tout ce qu'il y a de plus courant, que le gars n'ai pas peur se comprenne aussi vu qu'il ne réalise pas desuite, et ensuite c'est un gars du batiment, il passe pas sa vie derrière un pc…

  16. On janvier 24th, 2015 at 00:31 , saturne said...

    Pour ceux qui se demandent pourquoi les frères kouachi et Coulibaly peuvent être des victimes dans cette histoire n’ont qu’a se renseigner sur le projet MK-Ultra ça pourrait peut éclaircir quelques points sur la question.

  17. On janvier 24th, 2015 at 11:47 , az said...

    Je me pose également la question si c'est un complot que faisait le freres KOUACHI dans l'imprimerie ? Je connaissais le projet MK-ultra mais soyons raisonnable la nous sommes dans la série FRINGE. Rien ne permet d'affirmer avec certitude qu'il y a complot.  

  18. On janvier 24th, 2015 at 19:45 , saturne said...

    Au contraire nous sommes bien dans la réalité; la spychologie, l’hypnose, la neurobiologie sont des domaines de la science bien réelles et qui permettent de manipuler les individus, nous sommes inconsciemment en permanence manipulés par notre environnement par exemple, nous savons que les publicitaires utilisent ces sciences pour vendre leurs produits, ils nous connaissent mieux que nous nouins connaissons nous meme c’est certains.

  19. On janvier 24th, 2015 at 20:00 , saturne said...

    http://youtu.be/0WAjdhWOMGI

  20. On janvier 25th, 2015 at 00:17 , Dylan said...

    @Panamza
    La vidéo de Boudot est travaillée, coupée subtilement à 0:18 (moment important correspond à la fuite des flics en vtt et l’arrivée des terroristes)…

  21. On janvier 25th, 2015 at 05:02 , Louis said...

    Bonjour,

    Les deux tueurs dit terroristes, peuvent être des agents secrets (sans froid, précision des tirs) qui ont fait le travail dans les bureaux de Charlie Hebdo. Ils auraient dès le départ manipulés les frères Kouachi et en cours de mission, ils auraient échangés leur place dans la voiture afin que ces derniers prépare une cible hypothétique voir avec Coulibaly. Pourquoi ces tueurs portaient des cagoules (pour ne pas être identifié) mais plus tard apparaissent les deux frères sans cagoule? Pourquoi ont-ils besoin de crier à quelle mouvance ils appartiennent surtout en regardant dans la direction  de celui qui film? Autre point, Said selon sa CI mesure 1,69m et son frère on ne sait pas?? mais on sait qu'il est menu donc a priori le tueur qui se tient en retrait par rapport au tueur plus costaud qui tire sur le policier. On suppose donc que Said est celui qui tue le policier au sol mais en tenant compte de la longueur de l'AK47 = 87 cm, et qu'avec cette référence on estime la taille de Said (tueur du policier par déduction) on s'apercoit que le tueur mesure au moins 1,74m ce qui pourrait expliqué que ce ne sont pas les frères Kouachi qui sont présent à ce moment précis. Ce n'est qu'une hypothèse qui mérite d'être creusée…

  22. On janvier 25th, 2015 at 11:54 , pol said...

    Jolie enquête merci.

  23. On janvier 25th, 2015 at 18:35 , noname said...

    Possiblement un ouvrier bossant au black au chantier faisant l'angle ce chantier est encore en cours aujourd'hui

  24. On février 3rd, 2015 at 13:30 , sensei said...

    C’est une blague ?

    « Ohhh il y a eut un bâtiment en construction y’as de ça pas longtemps où la personne qui a filmé les terroriste y était à ce moment là… En plus bizarrement, cet ouvrier polonais a filmer avec son portable qui avait bizarrement une excellente qualité audio… Gnagnagnagna… »

    Seriously… Vous appelez ça des preuves ? J’ai en ma possession un smartphones haut de gamme qui est équipés d’outils puissants, c’est incroyable ? C’est rare ? C’est surnaturel ?

    Cet article est d’une pauvreté intellectuelle sidérante.

  25. On octobre 28th, 2015 at 14:35 , POL said...

    il ya deux personnes en train de filmer sur la terrasse, pourquoi personne ne cherche a retrouver les deux temoins?

  26. On octobre 28th, 2015 at 16:49 , Mafia socialo-sioniste said...

    Ce sont les mêmes qui avaient assassinés JFK ?

  27. On octobre 29th, 2015 at 01:42 , zapata said...

    Ah ce bon vieux boulevard Richard Lenoir..déjà le 03 septembre 1995..

  28. On novembre 15th, 2015 at 20:58 , Benjdamour said...

    Merci Panamza pour vos investigations éclairantes,
    Concernant les témoins des attaques, êtes-vous au courant de ce journaliste de France2, Wandrille Lanos, qui se trouvait dans le bâtiment pendant la fusillade à Charlie Hebdo?
    http://www.cbc.ca/radio/asithappens/wandrille-lanos-tv-journalist-who-works-in-the-building-where-charlie-hebdo-s-office-shares-what-he-saw-1.2893176

  29. On janvier 26th, 2016 at 09:26 , Titi said...

    sur la 2ème photo il y a tout au fond une voiture blanche ou grise sur la route à l'intersection! comment ont ils pu tourner à droite?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


8 + 4 =

« Back home