« Back home

Un journaliste d’I Télé taclé pour l’usage du mot « Rothschild » au sujet du ministre de l’Économie

INFO PANAMZA. Découvrez en images la manière dont Nicolas Domenach fustige son confrère Pascal Praud pour avoir évoqué la puissante banque qui employa l'actuel ministre de l'Économie.

Le 20.09.2014 à 18h32

Un procès-express en sorcellerie antisémite : tel est, en résumé, le mauvais moment passé hier soir par Pascal Praud, animateur de l'émission Ça se dispute d'I Télé.

Le juge: Nicolas Domenach, journaliste censé porter la contradiction sur le plateau à Éric Zemmour.

L'objet du délit: Pascal Praud  (journaliste sportif de carrière) a introduit le débat relatif aux dernières déclarations du ministre de l'Économie en dénommant celui-ci "Emmanuel Macron de Rothschild".

 "Vous l'avez annobli?", lui demande, sourire aux lèvres, Éric Zemmour

"À chaque fois qu'il parle, on pense à la banque Rothschild donc effectivement…", rétorque avec malice Pascal Praud.

praud

Une minute après, l'air sombre, Nicolas Domenach prend la parole pour tacler son confrère: l'expression "a des connotations que je n'aime pas".



Trois semaines plus tôt, Nicolas Domenach avait déjà réagi négativement à l'évocation -toujours par Pascal Praud- du passé d'Emmanuel Macron au sein du groupe bancaire Edmond de Rothschild.

Commentant la nomination de Macron au sein du gouvernement, Praud affirma avac candeur les propos suivants : "C'est assez drôle, 36 ans, inspecteur des Finances, une intelligence XXL et un mot -Rothschild- qui a été dit partout. Il serait sorti du Crédit agricole, personne n'aurait rien dit".

Réaction de Domenach à l'écoute du mot "Rothschild" : un soupir d'agacement (à 0'45).



Mais, au fait : qui est Domenach?

Panamza avait déjà fait mention de son cas, en mars dernier, quand ce journaliste politique affirma, face à une Léa Salamé hilare, qu'"on prend les Turcs pour des abrutis".

Chroniqueur de La Nouvelle Édition de Canal+ et ex-directeur adjoint de Marianne, il fut également le cofondateur de l'hebdomadaire.

Voici ce qu'avait rapporté Panamza au sujet de la figure de proue du journal : Jean-François Kahn.

En 2008, son directeur-fondateur Jean-François Kahn tenait alors les propos suivants dans Israël Magazine:

"On est, à Marianne, l’un des journaux de France où il y a le plus de juifs sionistes" {http://panamza.com/aga}.

Historiquement, la famille Rothschild a joué -et continue de jouer- un rôle majeur dans l'édification et la consolidation de l'État d'Israël. À la tête du Service de protection de la communauté juive (surnommé "la LDJ officielle"), Éric de Rothschild est le président d'honneur de la Grande synagogue de Paris, lieu (honoré avant-hier par Manuel Valls) qui sert de base de recrutement à l'armée israélienne.

La grande fortune des vins de Bordeaux que fut Philipine de Rothschild, récemment décédée, était également une généreuse mécène du régime de Tel Aviv.

Détail révélateur des convergences idéologiques: à l'instar d'Emmanuel Macron, Roger Cukierman, président ultra-sioniste du Crif, est un ex-employé du groupe Edmond de Rothschild.

Une autre illustration parmi tant d'autres : la Fondation France-Israël (présidée par l'UMP Nicole Guedj, celle qui voyait des "Arabes déguisés" au Quai d'Orsay) dispose d'un comité d'honneur chapeauté par David de Rothschild.

Quant à Edouard de Rotshchild, ancien propriétaire de Libération, il a acquis, comme d'autres membres de sa famille, la nationalité israélienne.

Nulle surprise, dès lors, à observer chez Nicolas Domenach, ex-partisan de la candidature présidentielle du pro-israélien Dominique Strauss-Kahn, une volonté d'occulter les liens controversés entre pouvoir politique, sionisme, monde de la finance et aristocratie de culture juive.

En 2012, un échange significatif quant à ses allégeances secrètes a d'ailleurs été diffusé sur I Télé : au lendemain du passage rocambolesque de Benyamin Netanyahou à Toulouse (face à François Hollande, le Premier ministre israélien avait transformé un hommage aux victimes de l'affaire Merah en meeting électoral et nationaliste), Domenach et Zemmour se sont révélés, à l'identique, penauds et incapables de critiquer -ou simplement de brocarder- l'attitude du dirigeant nationaliste de Tel Aviv.

Peut-être que les tourments vécus par le père sont la clé de compréhension du fils : dans les années 70, l'intellectuel catholique Jean-Marie Domenach (alors directeur de la revue Esprit) avait une sulfureuse réputation auprès des radicaux sionistes qui tentèrent -comme à l'accoutumée dans ce cas de figure- de le faire passer pour un "antisémite" en raison de sa critique d'Israël.

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

 

7 responses to Un journaliste d’I Télé taclé pour l’usage du mot « Rothschild » au sujet du ministre de l’Économie

  1. On septembre 20th, 2014 at 21:04 , jon stewart said...

    t'es un conspirationiste affirmé Mr Hamza, c'est un detail de l'emission, tu preferes qu'on parle du Quatar (PSG) et du financement du salafisme en France dans les banlieues ? t'en parle jamais ;o), soutien ? qui ne dis mot consent.. :

    2 poids 2 mesures

  2. On septembre 21st, 2014 at 00:03 , Eric said...

    Pascal Praud a été trop gentil sur ce coup-là. À sa place j'aurais sorti les dents et je l'aurais envoyé chier. Je lui aurais dit d'arrêter ça immédiatement, de remballer ce genre de procès d'intention injurieux et détestable dont ce plus que pénible Domenach est malheureusement affreusement coutumier. 

  3. On septembre 21st, 2014 at 16:48 , jha said...

    « Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressées par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe.
    D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts »

    Rothschild Brothers of London

     

    à propos de l' antisémitisme,les Rothchields étaient les banquiers de l'empire Britanique,ils controlaient Wall Street et les banques centrales Française et Allemande…les Rothchields ont financé Hitler……et pourtant…et pourtant…et pourtant les familles Juives ont vu les portes de l'Amérique et de l'Angleterre se fermer quand  elles ont voulu fuir l'Europe Nazi.Des sionistes ont même oser dire qu'une vache en Palestine était plus importante que ces familles que Hollywood nous montre ad-nauseam se faire liquider.

     

    Rothchield a réalisé son rêve…créer l'Etat d'Israel.

    lorsque ces familles sionistes..Nethaniahu,Rothchields etc…se trouvent à Yad Vashem,que ressentent-elle?Le travail accompli? Pendant que des générations d'Allemands et de Français sont culpablisées à un tel point que cela en devient indécént.

    toutes ces guerres,ces souffrances pour une gay pride en terre sainte?

    Allons Domenach fils….allons…faut pas se laisser instrumentaliser par les sionistes.Cette racaille adore humilier leur enemis en utilisant leur enfants;des enfants d'officiers nazis se sont convertis au "Judaisme"!

     

    quand à Zemmour…un peu Maupassant …et de nostalgie…?

     

    ” A Bou Saada, on les voit accroupis en des tanières immondes, bouffis de graisse, sordides et guettant l’Arabe, comme l’araignée guette sa proie. Il l’appelle, essaie de lui prêter cent sous contre un billet qu’il signera. L’homme sent le danger, hésite, ne veut pas, mais le désir de boire ou d’autres désirs encore, le tiraillent. Cent sous représente pour lui tant de jouissances ! Il cède enfin, prend la pièce d’argent et signe le papier graisseux. Au bout de six mois, il devra dix francs, au bout d’un an vingt francs, au bout de trois ans cent francs. Alors le juif lui fait vendre sa terre, son cheval, son chameau, son bourricot, ce qu’il possède enfin. Les chefs, caïds ou bachagas, tombent également dans les griffes de ces rapaces qui sont le fléau, la plaie saignante de notre colonie, le grand obstacle à la civilisation et au bien-être de l’Arabe. “

    Guy de Maupassant,voyage en Algerie publié en 1887,Au soleil..

  4. On septembre 21st, 2014 at 21:56 , jha said...

    jon stewart…

    te fatigues pas….le Qatar est l'ami de la France sioniste…as-tu déjà oublié que Sarkozy le sioniste a signé des accords de defence avec le Qatar.Si ce dernier est attaqué,la France se doit de voler à son secours.N'ayez pas peur,le Qatar n'est rien d'autre qu'une base militaire Américaine…donc il n'y a pas trop de risque!

    Devons nous souligner les rapports étroits entre le Qatar et Israel?

    Mon pauvre ami si le Qatar ne finançait que les pseudo-salafistes dans les banlieues…le Qatar finance ces pseudo-salafiste partout et en Syrie il le fait en collaboration avec les sert-vices secrets occidentaux et le mossad.

    si tu veux qu'on en parle plus en détail…y pas de souci.

     

    conspirationiste? c'est de l'humour sioniste?

    “L’individu se retrouve handicapé face à une conspiration si monstrueuse qu’il ne peut croire qu’elle existe” (Hedgar Hoover)

    "Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout ". Thomas Jefferson

     "Traire la vache, mais pas jusqu’à la faire crier." – James de Rothschild (1792 – 1868)…..ce Rothchield là avait un égard pour le betail que nous sommes…Aujourd'hui la vache est devenu folle à force d'être traite!heureusement qu'il y a l'emir du Qatar et ses pseudo-salafistes pour effrayer la populace.

  5. On septembre 21st, 2014 at 22:08 , Eric said...

    J'espère que le post du dénommé jon stewart est une blague et qu'il n'est pas sérieux. Dans le cas contraire ça ferait vraiment pitié. 

  6. On septembre 22nd, 2014 at 19:01 , Maatt said...

    Jon stewart ou l histoire d un troll qui ne savait pas troller.

    Ou alors tu es bien jeune et encore un novice du vice a qui on ne va pas jeter une deuxieme pierre.

     

  7. On octobre 1st, 2014 at 02:00 , Djamel said...

    Jon Stewart : Tu portes très mal ton pseudo, tu dois pas bien connaitre le vrai. Et lui au moins n'est pas aussi naif et dé-bip (j'ai rien dis!) que toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


9 + = 16

« Back home