« Back home

Affaire Charlie : l’étrange mensonge d’un témoin-clé

INFO PANAMZA. Dans un entretien accordé à un groupe médiatique ultra-sioniste, Jordi Mir, auteur de la vidéo de l'exécution du policier Ahmed Merabet, a déclaré une troublante contre-vérité. Décryptage.

Le 20.07.2015 à 17h58

Souvenez-vous : le 13 mars, dans un article consacré à l'attentat contre Charlie Hebdo, Panamza abordait le cas mystérieux d'un protagoniste essentiel des événements dramatiques survenus le 7 janvier à Paris.

De nouveaux développements seront également abordés au sujet d'une séquence particulièrement opaque de la fuite des terroristes : celle relative aux faits survenus sur le boulevard Richard-Lenoir. Dès la mi-janvier, des témoignages inédits (mais contradictoires, les uns les autres) ont été progressivement recueillis par Panamza sur l'axe 58-64 de l'artère. Depuis une fenêtre de l'immeuble situé au numéro 62, une vidéo problématique avait été capturée : celle de la fatale altercation entre les terroristes et le policier Ahmed Merabet. 

L'auteur des images -relayées aussitôt sur son propre compte Facebook- qui ont marqué les esprits : un quinquagénaire catalan –dénommé Jordi Mir qui se présente comme un ingénieurconsultant et fondateur d'un site de podcasting (entre autres).

10398421_141105417783_4061954_n

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, et Jordi Mir, 2009

mirpod070115

Curieusement, ce dernier -qui n'accorda qu'une seule interview aux médias (en l'occurrence, l'agence américaine Associated Press)- avait "bloqué" Panamza sur Twitter dans les jours qui ont précédé une récente demande d'entretien (via Facebook) en bonne et due forme. 

mirpodblockmiritw

Affaire(s) à suivre…

Quelques jours après avoir rapporté ces faits, Jordi mir a "débloqué" Panamza sur Twitter sans donner suite à la demande d'entretien.

Quatre mois plus tard, l'homme refait surface à travers une interview accordée à un étudiant allemand. Le cadre de cette rencontre inattendue : un projet multimédia dénommé "Je reste Charlie" et réalisé par l'Académie Axel Springer, école de journalisme rattachée au puissant groupe de presse homonyme (au sein duquel fut d'ailleurs salarié Christophe Deloire, l'actuel patron de Reporters sans frontières).

Je-Reste-Charlie

Marc Thomas Spahl, directeur de l'Académie Axel Springer, admirateur de l'islamophobe Ayaan Hirsi Ali et de la chaîne ultra-sioniste i24news

Springer : ce baron des médias, décédé en 1985, n'était pas seulement une sorte de Rupert Murdoch en version allemande. L'homme, chrétien conservateur, était également surnommé "l'Allemand le plus populaire en Israël" pour avoir orienté, ouvertement et radicalement, la ligne éditoriale de ses journaux en faveur du régime colonial et ségrégationniste de Tel Aviv. Aujourd'hui encore, ses successeurs ont repris le flambeau de l'engagement pro-israélien au point d'être -comme l'actuel PDG du groupe- récemment honoré par la Ligue anti-diffamation, influent lobby ultra-sioniste d'outre-Atlantique.

D'emblée, le papier de l'étudiant -dénommé Carl Philipp Walter– débute par une grossière erreur en affirmant qu'il s'agit là du "premier" entretien de Jordi Mir depuis l'attentat : comme l'avait souligné Panamza, Mir avait rapidement accordé une seule et unique interview après le 7 janvier  -en l'occurrence à l'Associated Press (agence de presse notoirement liée aux services secrets américains).

Dans le post-scriptum de son papier, l'étudiant ajoute ceci à son papier : 

Jordi M. n’a accepté ma demande d’interview qu’avec hésitation. Il a finalement consenti à me rencontrer parce que je suis un journaliste étranger. Il ne veut pas parler aux médias français, auxquels il reproche d’avoir diffusé sa vidéo sans son consentement.

Cet élément d'information est réitéré par Walter dans son propre entretien accordé samedi à Ouest-France et consacré à la genèse de son travail journalistique : 

Il n’a parlé à personne. Je ne sais pas pourquoi il a accepté de nous rencontrer. Il ne veut pas parler aux médias français, parce qu'il leur reproche d’avoir diffusé sa vidéo sans son accord, et vit un véritable cauchemar. Mais il avait besoin de se livrer. 

mirspringer

Selfie envoyé par Jordi Mir à Carl Philipp Walter

Résumons : Jordi Mir, l'auteur d'une vidéo qui a fortement contribué à sensibiliser l'opinion publique dans les heures qui ont suivi l'attentat, refuse de s'adresser aux médias français -dépeints comme prétendument hostiles à son endroit- mais accepte seulement -en l'espace de six mois- deux demandes d'entretiens : l'une de l'AP, l'autre du groupe Axel Springer. Point capital : au détour de son échange avec l'étudiant allemand, Mir reproche aux journalistes de l'Hexagone "d'avoir diffusé sa vidéo sans son accord".

Cette affirmation est mensongère : un tweet de Mir, publié dans les heures qui ont suivi l'exécution du policier Merabet et capturé par Panamza, démontre le contraire.

mirpod070115

"À tous les journalistes, si vous voulez diffuser ma vidéo #CharlieHebdo, merci de penser aux victimes, elle est libre de droits"

Chose étrange : depuis l'exposition (en date du 13 mars) de ce tweet sur Panamza, Mir l'a supprimé de son compte Twitter. Au même moment, son colocataire, dénommé Georges Hernandez, disparaissait de l'annuaire en ligne des pages blanches, rendant ainsi impossible tout contact téléphonique et direct.

Pourquoi est-ce important? 

Pour la double raison suivante : 

* Dès la mise en ligne de la vidéo de Mir sur Facebook, ses images, largement relayées sur une multitude de sites de partage et partiellement censurées par la suite (notamment à la demande du gouvernement français), ont suscité plusieurs interrogations, sur la forme comme sur le fond, parmi les millions d'internautes qui les ont visionnées : si certains questionnements pouvaient sembler ineptes ("Pourquoi ne voit-on pas de sang au sol après un tir au kalachnikov?"), d'autres (sur lesquelles reviendra Panamza) demeurent entièrement légitimes.

* Pour avoir interrogé des riverains présents sur les lieux lors des faits, l'auteur de ces lignes a pu relever plusieurs contradictions dans les témoignages -dont certains étaient d'ailleurs teintés d'un embarras manifeste. La séquence Richard-Lenoir est l'une des plus opaques dans le déroulement de l'attentat mais n'a pourtant pas fait l'objet d'investigations poussées parmi les médias traditionnels. Un seul exemple parmi les anomalies de ce jour : une voiture grise, garée exactement devant la dépouille du policier Ahmed Merabet et devant laquelle s'était tenu un homme (muni de lunettes de soleil et d'une sorte de talkie-walkie), a été autorisée -contrairement à l'usage- à quitter la scène du crime. L'individu est visible dans cette vidéo amateur ci-dessous (à partir de 1'35) ainsi que dans un montage réalisé par Panamza (dès 4'30) : 





Au-delà des polémiques relativement futiles qui ont monopolisé le débat public autour de la question "être ou non Charlie" (comme l'illustrent la controverse Todd/Fourest et l'opération Sifaoui), l'enjeu essentiel à propos de l'attentat du 7 janvier consiste, encore et surtout, à en élucider les zones d'ombre.

Quand Jordi Mir -l'auteur déclaré d'une vidéo rapidement devenue virale pour émouvoir l'opinion publique et galvaniser la marche historique du 11 janvier- énonce une contre-vérité après avoir supprimé son tweet relatif à la diffusion consentie de sa vidéo, reste dorénavant à savoir, comme dans l'affaire Bougrab-Fredou, ce que recouvre exactement un tel mensonge.

Détail significatif sur les orientations idéologiques du quinquagénaire catalan : lorsque Caroline Fourest est désignée publiquement comme une affabulatrice, Mir vient à sa rescousse en relayant –via Facebook– une tribune en faveur de la sérial-menteuse.

FOUREST JORDI MIR

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Abonnez-vous ou faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !

17 responses to Affaire Charlie : l’étrange mensonge d’un témoin-clé

  1. On juillet 20th, 2015 at 20:51 , Vérité-triomphera said...

    Bravo Mr Hamza!

    Excellent travail comme d'habitude!

    La vérité finit toujours par triompher!

     

  2. On juillet 20th, 2015 at 21:30 , je ne suis pas charlie said...

    Bref, je reste phosphore blanc, ça marche aussi ?

  3. On juillet 20th, 2015 at 23:36 , mesmar said...

    Il faut toujours dépoussiérer car les crapules dorment sous le tas de sable..

    Merci Hicham pour ces infos

  4. On juillet 21st, 2015 at 05:17 , lééon said...

    C'est même pas le sujet ces attentats…. vrais ou faux.

    Le sujet c'est que les gens sucent le pouvoir politico-médiatique dès qu'on leur fourni un pretexte. (même bidon)

    Bon,on peut essayer de décortiquer l'organisation de l'attentat, on note des incohérences, on expose, et puis 6 mois après un nouvel "acte terroriste",on flatte les bas instincts, et c'est repartit…

    En plus les gens comprennent bien que si les faux attentats ca suffit pas, on en fera des vrais, les opposants peuvent même pas réagir, puisque le peuple protège instinctivement le pouvoir .

    Enfin bref, C'est à la fois utile et à la fois complétement inutile de détricoter ces evenements médiatiques,

    Il y a un accord tacite des masses à participer à ces conneries.

  5. On juillet 21st, 2015 at 05:20 , lééon said...

    Demain ils vont s'en prendre à la dites "extreme" droite,ou a un "dissident",ou à n'importe quel groupe contestataire mais lucide…  et les mêmes qui denoncent les attentats bidons aujourd'hui seront les premiers à aller défiler.demain .. parceque ca les touchera personellement.

  6. On juillet 21st, 2015 at 07:46 , Mohamed said...

    Tu tapines pour qui Léon? Le crif…

    Tu nous annonces le programme des prochains jours…

    C’est l’élimination physique, ni plus, ni moins qui attend l’ensemble des protagonistes liés au terrorisme d’état français. ..

    Alors tu peux étaler toutes connexes que tu veux… L’etat francais est mort debout et hollande en slip.

    Ne crois surtout pas au rebond… car ceux qui ont toujours fait rebondir la France et la sortir à chaque fois des égouts ne lèveront pas le petit doigt (les musulmans ).
    Et ceux qui oseront vous aider…
    Bref ça va faire mal et venez pas pleurer, qu’est ce qu’on va se marre.

  7. On juillet 21st, 2015 at 10:23 , neilY said...

    Un grand bravo et mille merci M Hamza !
    De la part d’un racialiste d’extreme droite surpris du peu d’echo que votre travail peu avoir chez nous. Dieu vous garde.

  8. On juillet 21st, 2015 at 10:59 , alain frandor said...

    Cette attaque n'est pas due à des musulmans fanatiques. C'est une action préparée par les services secrets sur un scénario maintenant bien connu, celui de détourner l'attention des peuples du racket économique organisé par la mafia bancaire. Pour cela ils font la promotion de la violence entre les communautés et renforcent ensuite les moyens de repression et de surveillance. C'est cer que l'on appelle le nouvel ordre mondial ou plus simplement une dictature, un néo-colonialisme.

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur cet empire du mal, ses agents et ses méthodes il y a aujourd'hui de nombreux livres et experts sur le sujet. Comme Webster Tarpley, " La terreur fabriquée made in USA ", Jacob Cohen, " Le printemps des Sayanim ". Alain Soral " Comprendre l''Empire " Tous les livres sur l'ingénierie sociale (manipulation des masses) voir ici un petit PDF http://www.christophe-casalegno.com/docs/social_engineering.pdf

    merci

     

     

  9. On juillet 21st, 2015 at 14:14 , Je ne suis pas charlie said...

    Comme flamby serait très bas dans leurs faux sondages, attention aux attentats sous faux drapeau cet été… Tous les moyens sont bons pour la mafia sioniste !

  10. On juillet 21st, 2015 at 16:37 , Laurent Fournier said...

    Pourquoi la discussion sur le sang est-elle "inepte"? Les bureaux de Charlie etaient pleins de sang, mais pas sur le trottoir, c'est pas bizare, si c'etait avec les memes armes?

    Sinon, bravo pour votre travail tres fin.

  11. On juillet 21st, 2015 at 22:29 , Mohamed said...

    @alain frandor

    Le 7 janvier est la réponse de la dgsi aux peuples musulmans d Algérie … Le 5 janvier une émeute Qui a éjecté total de ain salah dans le sud algérien qui prospectait du gaz de schiste avec l’aval des LGBT en poste à Alger. ..

    On a dit total. .. Mort du pdg à Moscou.
    Ce pdg est de la famille taittinger dont le fief est à REIMS… Le nazi pierre taittinger est un théoricien du pillage colonial.

    On a là un coup monté par la dgsi de paris et reims… Demande à Éric ciotti…

    Pendant la traque dans les bois, les policiers ont levé le camps sans explications. .. Officieusement ils étaient dans les bois betz où se trouve le château du roi du Maroc. .. azoulay dans le coup.

    Bref on veut toutes les têtes impliquées dans le terrorisme des 20 dernières années en Algérie. Nous sommes franco-algeriens. .. la France s’est attaquée à nos intérêts au lieu de les protéger. ..

    Alors arrêter le blabla et retroussez vous les manches. .. Les réserves de gaz et de pétrole sont bientôt à sec.

  12. On juillet 21st, 2015 at 23:11 , jha said...

    lééon…

    'parce que cela les touchera personnellement…ils seront les premiers à défiler…'

    Les familles endeuillées lors du false flag du 11 septembre se moquent des défilés…elles veulent la vérité…et elles sont les premières à être reconnaissantes pour le travail d'investigation réalisé par des hommes et des femmes courageux.

  13. On juillet 22nd, 2015 at 03:02 , Laurent Fournier said...

    Si le fusil qui ne fait pas saigner avait ete invente, il y a pas mal de terror… pardon, de "services action", qui seraient interesses non?

  14. On juillet 22nd, 2015 at 08:55 , olive de la reunion said...

    salut a tous et courage a toi hicham,

    juste une idee comme ca! a quoi sa sert de faire un massage cardiaque a quelqu'un qui a prit une balle dans la tete?!

     

  15. On juillet 22nd, 2015 at 22:01 , gerdil said...

    Petite précision: Les Israéliens ne sont pas des colons car une colonie suppose une patrie-mère: La France avait des colonies et Marseille est une colonie algérienne mais, puisque les juifs n'avaient pas de patrie avant leur invasion de la Palestine, Israël n'est pas une colonie.

    Les juifs installés en Israël sont des conquérants, venus de partout ou presque et ayant, par la force, conquis la terre de Palestine.

    Ainsi, si les Palestiniens reconquièrent leur terre les juifs n'auront plus de patrie et redeviendront un peuple errant.

     

  16. On juillet 23rd, 2015 at 15:16 , Mohamed said...

    @gerdil

    Réveille toi, on en 2015 pas au 20eme siècle.
    La grande arnaque ne prend plus…
    Les khazar sémites?
    Pff n’importe quoi.

    Zerma… Vous n’avez même pas honte.

    Facile de venir massacrer femmes enfants et vieillards pendant les hommes sont sur le champ de bataille. .. ah j’avais oublié, c’est une vieille technique coloniale française.

    Comme vous l’avez compris on vous maîtrise sur le bout des doigts…

    Alors faites sautez vos bombes et continuez à accuser les musulmans. .. plus personne ne vous croit.

  17. On juillet 28th, 2015 at 12:15 , Un cerveau malade said...

    Je ne sais pas trop ou publier cela et j'avou que panamza est une de mes référence au point de vue des enquêtes. 

     

    Lors de cette événement macabre qu'est l'attentat de Charlie j'étais scotché aux infos télé (bfm, Itele et autre flash info en direct) et juste après avoir retrouvé la c3 noir BFM a interviewé un jeune homme qui expliqué avoir assisté à l'échange de voiture (si les souvenir sont bon ils on abandonnés une c3 noir pour emprunter une clio grise d'un grand père). 

     

    Ce court interview était très interraissant car le jeune homme avait vu les "terroristes" et surtout il avait prit le temps de photographier l'intérieur de la voiture avec son téléphone (une photo à était affichée à la télé quelques secondes). 

     

    Cependant, depuis la version officiel (grotesque?) de l'oublie d'une carte d'identité, des drapeaux "état islamique" et autre matériel divers dans cette voiture, il m'est impossible de retrouver quoi que ce soit sur cette interview, aucun replay, aucun second interview du jeune homme, aucune seconde publication de cette photo.

     

    Ceci me laisse perplexe… Si quelqu'un pouvait me dire que je suis fou et que ce que j'ai vu n'existe pas, ça m'aiderai sûrement à rentrer dans le rang…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


2 + = 8

« Back home