« Back home

L’escroc Gilbert Chikli touchera un pourcentage sur le film de Pascal Elbé

Cash Biopic. Réfugié en Israël, l'escroc notoire Gilbert Chikli touchera une partie des recettes du film "Je compte sur vous", au cinéma dès le 30 décembre.

Le 18.12.2015 à 12h06

Dans le dossier de presse, le réalisateur Pascal Elbé affirme (page 5) avoir "donné des circonstances atténuantes" au personnage "inspiré" de Gilbert Chikli.

Résultat : bientôt à l'affiche, un film au ton cool et funky sur l'un des plus grands escrocs de la France contemporaine.



Le 11 décembre, le quodien économique Les Échos publiait une interview de l'homme originaire de Belleville, réfugié aujourd'hui en Israël et condamné le 20 mai 2015 à 7 ans de prison (plus un million d'euros d'amende).

Extrait : 

Il vient de recevoir la bande-annonce sur son téléphone portable. Est-il fier de voir son histoire ainsi portée à l’écran ? « Oui, bof… De toute façon, j’aurais préféré José Garcia pour jouer mon rôle », répond-il, faussement modeste [c’est Vincent Elbaz qui a été retenu, NDLR]. Son nom apparaît en tout petit à la fin du générique, dans les remerciements. Il en sera sûrement vexé…Mais il a intérêt à ce que ce soit un succès : il doit percevoir un pourcentage sur le film. « Je verserai tout à des associations », assure-t-il. Un arnaqueur au grand cœur… 

Rappel : promoteur d'Israël et citoyen qui encourage en toute impunité à "défoncer la gueule" de Dieudonné, Pascal Elbé est également un militant communautaire qui revendique le marqueur identitaire juif des fondateurs de SOS Racisme.

Quant à Chikli, France 2 avait sollicité -en mars dernier- l'une de ses victimes, toujours traumatisée par ce qu'elle a subi. La conséquence : un reportage aux antipodes de la bande-annonce du film.

Soulignons enfin que cette oeuvre de Pascal Elbé, produite par Isaac Sharry, fut consolidée par la participation de l'actrice Julie Gayet (compagne du "chanteur" François Hollande) et déjà promue –samedi dernier– par Laurent Ruquier, assisté des Dupont et Dupont du sionisme médiatique : la zemmourienne Léa Salamé et le bhlien Yann Moix.

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


7 + = 13

« Back home