« Back home

Bassem et Sadek : leurs avocats adorent Israël

INFO PANAMZA. 2 racailles s'affrontent, l'un finit à l'hôpital, l'autre en prison : 2 sionistes récupérent l'affaire. Découvrez les déclarations pro-israéliennes des avocats représentant Bassem Braïki et Sadek Bourguiba.

Le 13.02.2020 à 15h01

Tout d'abord, les faits survenus mardi dans la région lyonnaise -en vidéos : 





Le Youtubeur (franco-tunisien) Bassem insulte le rappeur (franco-russo-tunisien) Sadek : ce dernier débarque avec sa bande pour agresser violemment son détracteur injurieux et se mettre en scène –face caméra.

Bassem (39 ans) ? 



 

 

Sadek (28 ans) ?



 

 

 

 

 

Le plus drôle ? 

Le soutien pro-Sadek affiché hier (depuis son refuge d'Israël) par Ulcan, ennemi de Bassem, cybercriminel en cavale et fou furieux sioniste reconverti en analyste pondéré et moralisant de l'actualité française…

Si, si.





Le plus risible ? 

Bassem et Sadek (rappeur cajolé par Canal+ qui se qualifie de "métisse russo-tunisien") avaient chacun exprimé -vaguement- leur soutien à la Palestine (ici pour le tiède Sadek, ci-dessous pour le vindicatif Bassem).



Bassem affiche également le plus souvent sa conviction (digne de la frange Soral/Zemmour/Le Pen) sur les causes du racisme ainsi que sa prétendue défense de l'islam.





Quant à Sadek, il a reçu (24 heures après avoir perpétré son acte criminel) le soutien à peine voilé du guignol et pseudo-journaliste Taha Bouhafs.

TB

Et devinez qui est l'avocat de Sadek

Arié Alimi, ami/avocat/coach du pseudo-propalestinien Bouhafs et ancien cadre de l'UEJF (groupuscule sioniste de longue date) qui a revendiqué son "attachement" à Israël.

BB

Quant à Bassem (dont le frère Bayrem est élu PCF/PS en charge de la culture, à Vénissieux), son avocat n'est autre que David Metaxas, un praticien du droit formé par Alain Jakubowicz (Licra + franc-maconnerie + défense du pédocriminel Lelandais) et admirateur déclaré (via son blog) d'Israël.



Notons au passage que Metaxas fut éclaboussé en raison de ses liens intimes avec son célèbre client : l'ex-grand flic lyonnais Michel Neyret, tombé à la suite de ses malversations avec des pontes réfugiés en Israël du  "banditisme juif" (selon ses propres termes).

Sadek, Bassem, Alimi, Bouhafs, Metaxas, Jakubowicz : un joli panier de crabes pour une affaire qui ne manquera pas d'être exploitée par les pyromanes sionistes (de tous bords) de l'arabophobie.

À suivre…

SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA !

« Back home