« Back home

4 heures avant l’attentat, la police et « une personne suspecte » étaient présentes devant Charlie Hebdo

INFO PANAMZA. Une voiture de police et un mystérieux individu étaient devant l'entrée de l'immeuble de Charlie Hebdo, très tôt dans la matinée au cours de laquelle allait se dérouler l'attaque.

Le 11.01.2015 à 14h04

Dans le flot incessant d'informations survenues depuis mercredi 7 janvier, jour de l'attentat commis au siège de Charlie Hebdo, le plus difficile consiste à hiérarchiser et séparer les réactions émotionnelles des faits bruts.

Une heure seulement après la tuerie, France Info  a collecté plusieurs témoignages de témoins ou voisins des journalistes assassinés. Sur le site de la radio publique, l'un de ces témoignages, d'une durée de 1'08, est intitulé "Ce qui a été dit dans l'immeuble, c'est 'on va venger le prophète'" (Un voisin de la fusillade)".

La rédaction de France Info a ainsi mis en exergue ce qu'elle juge être l'élément d'information le plus important rapporté par ce témoin travaillant dans l'immeuble : le fait qu'il ait entendu (ou qu'on lui ait rapporté) la déclaration prononcée par l'un des terroristes et relative à une "vengeance du prophète".

{Lien caduque :

http://www.franceinfo.fr/player/export-reecouter?content=1328703

Lien actualisé : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/charlie-hebdo-attaque-des-hommes-cagoules-en-noir-armes-de-kalachnikovs_1680453.html}

Problème : une autre partie de son propos –davantage intéressante à creuser- n'a pas été mise en avant par la radio.

* Selon cet homme, "une voiture de police" était présente à son arrivée, vers 7h30. Détail curieux mais pas extraordinaire, a priori : l'équipe de Charlie était réputée être protégée par la police, bien que deux proches du directeur -sa compagne Jeannette Bougrab et son collègue Laurent Léger- aient affirmé que la protection statique policière face à l'immeuble avait été récemment retirée.

* En revanche, le témoin sollicité par France Info précise qu'il a également observé la présence, devant l'entrée de l'immeuble et en cette heure matinale (7h30), d'un individu, outre les policiers, qu'il a lui-même jugé "suspect". 

Photographie de Google Maps -datée d'août 2014- de l'entrée de l'immeuble de Charlie Hebdo

Son témoignage, ignoré par la presse traditionnelle, soulève pourtant trois questions fondamentales :

– Pourquoi la police était-elle présente face à l'immeuble à 7h30 et absente durant la tuerie survenue vers 11h30?

– Pourquoi la police, qui avait cessé de surveiller l'entrée depuis plusieurs semaines/mois, s'était-elle manifestée ce jour-là?

– Quelle était la motivation de cet inconnu, présenté comme suspect, pour attendre, face à une voiture de police, devant l'entrée d'un immeuble dans lequel se déroulera un attentat quatre heures plus tard? 

Chose curieuse : aucune mention de cette triple anomalie (la présence matinale d'une "personne suspecte" au vu de policiers inhabituellement en faction) n'a été faite par François Molins, procureur de la République de Paris (proche de la mouvance sioniste), lors de ses conférences de presse.

**************************

Complément d'info : le dossier PANAMZA sur l'attentat de Charlie Hebdo

Attentat contre Charlie Hebdo : condoléances, prudence et vigilance (07.01.15)

Attentat contre Charlie Hebdo : le mystère du jour (07.01.15)



Vous avez aimé le passeport du 11-Septembre? Vous allez adorer la carte d'identité du 7-Janvier! (08.01.15)

12 morts à Charlie Hebdo : Haziza accuse Panamza (08.01.15)

Le Mossad derrière l’attentat contre Charlie Hebdo ? Un grand média américain s’autocensure après avoir suggéré une "vengeance" d'Israël contre la France (08.01.15)

Pourquoi le gouvernement avait-il retiré une voiture de police stationnée devant Charlie Hebdo? (09.01.15)

La France menacée par Al-Qaïda? L’info a été "révélée" par une propagandiste israélo-américaine (10.01.15)

Grande marche à Paris : l'hypocrisie de Reporters sans frontières (11.01.15)

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 



Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant d'un site de plus en plus en danger.

Abonnez-vous ou faites un don ici pour renforcer le seul média menacé par le gouvernement !



6 responses to 4 heures avant l’attentat, la police et « une personne suspecte » étaient présentes devant Charlie Hebdo

  1. On janvier 11th, 2015 at 21:02 , zzzz said...

    Concernant Bougrab, la famille a fait un communiqué comme quoi ils n'étaient pas ensemble. Celle-ci s'est barrée à l'étranger (elle l'a écrit en publique sur ça page FB). L'info a été bien relayée, mais vous continuez d'en parlant comme étant sa compagne et n'avez pas parler de cette histoire.

    Alors voilà je vous mets au courant car vous ne semblez pas l'être 🙂

  2. On janvier 12th, 2015 at 02:04 , yannick said...

    Bah vous allez adorer ca…
     

    Le numero 2 du SRPJ chargee de l'enquette sur l'assassinat a Charlie Hebdo et la prise d'otage s'est suicide dans son bureau, a la police, avec son arme de service, pas de temoins…a la maniere de De Grossouvre… et de tant d'autres… Petit detail, il etait en train de terminer son rapport ( qu'il ne finira pas)… Je veux bien etre con… Mais j'arrive pas.. C'est un handicap qui me rend la vie moins rose…

     

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/2015/01/08/limoges-suicide-d-un-commissaire-de-police-626916.html

  3. On janvier 12th, 2015 at 05:36 , fab said...

    @yannick : merci pour cette info Yannick, quoique tronquée et présentée de manière à faire entendre ce que vous voulez… Le numéro 2 du  SRPJ en charge de l'enquête… Ah oui, quand même, présenté comme cela, c'est du bien lourd. Ca laisse penser : que c'est le type en charge principalement de l'enquête ; qu'il est vraiment très haut placé.

    Sauf que….

    Il s'agit du SRPJ de Limoges, et que le gars devait émettre un rapport sur une enquête menée auprès de la famille d'une des victimes…

    On redescend donc déjà là : c'est un n°2 oui, mais de province, lié à Charlie Hebdo par une victime, et enquêtant sur les attentats comme tous les SRPJ de France. De plus, il semblait être dépressif de longue date. Bref, tout le contraire de ce que vous laissez sous – entendre.

    Si on veut dénoncer des complots, il convient de ne pas trop prendre ses désirs pour des réalités.

    RIP.

  4. On janvier 20th, 2015 at 23:19 , Didilande said...

    Bonsoir….

    Je vous ai envoyé ce Tweet ci-dessous hier dans lequel je vous demandais d'observez un détail troublant sur une photo mais je viens seulement de constatez que vous aviez déja abordé ce sujet le 11 janvier 2015 ? Par contre, je vais vous adressez d'ici 10 minute, une 2éme photo (via twetter) dans laquelle se trouve, là encore, un détail suspect mais vous ne pourrez l'apercevoir qu'en agrandissant la cible entourrée d'un cercle rouge. Merci de me tenir informer.

    Dazen @447Dazen  ·  19 janv.

    @Panamza : Bonjour….que pensez-vous de ce détail troublants n°1 ???

  5. On septembre 15th, 2015 at 12:59 , houaoui said...

    l'homme suspect devant charlie hebdo a 7h30 ce 7 janvier etait a prioris un des freres kouachi c'est qui est dit dans le reportage envoyé special de france 2

     

  6. On décembre 11th, 2015 at 14:26 , Charnier hebdo : nous l’avons notre 11-Septembre | =ActivEast= said...

    […] pas sur ces informations : La surveillance des frères Kouachi avait cessé en juillet & 4 heures avant l’attentat, la police et « une personne suspecte » étaient présentes devant Cha… que nous consignons cependant. Sait-on jamais […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


6 − = 3

« Back home