« Back home

Affaire Charlie : qui veut cacher l’existence du « troisième homme »?

INFO PANAMZA. Épouse d'une victime de l'attentat contre Charlie Hebdo, Maryse Wolinski a réitéré mardi son information relative aux pressions policières exercées sur des témoins pour cacher l'existence d'un «troisième homme».

Le 07.02.2016 à 19h59

Le 13 janvier, Panamza avait rapporté et synthétisé en vidéo les propos stupéfiants de Maryse Wolinski, autrice du livre-enquête "Chérie, je vais à Charlie"

Selon l'épouse du caricaturiste Georges Wolinski (abattu le 7 janvier 2015 dans le local de Charlie Hebdo), des témoins présents lors de l'arrivée des terroristes ont subi des pressions lors de leur audition policière au 36, quai des Orfèvres (siège de la police judiciaire parisienne). Le but : les enjoindre au silence à propos d'un «troisième homme» aperçu en compagnie des tueurs.

Le 2 février, sur l'antenne de France Info, elle a maintenu sa révélation au micro de Philippe Vandel (à 2′).

Depuis la diffusion de ses propos, aucun média de la presse traditionnelle ne s'est emparé du sujet pour enquêter et interpeller le ministère de l'Intérieur.

Rappel : dans les heures qui avaient suivi l'attentat, Bernard Cazeneuve affirmait pourtant lui-même que "trois criminels" étaient recherchés.

Dans la soirée, un jeune lycéen, dénommé Hamyd Mourad, était accusé à tort d'être ce 3ème homme.

Et dès le lendemain, nouvelle version officielle : seuls les deux frères Kouachi étaient dorénavant traqués.

kouachipref

 

Reste une question -évidente mais curieusement ignorée par la presse classique, y compris celle qui se targue d'enquêter sur des sujets sensibles tel le site Mediapart : 

- Pourquoi des enquêteurs de la police judiciaire ont-ils demandé à des témoins de se taire sur l'existence de ce 3ème homme?

Répondre à cette interrogation nécessite en amont d'en formuler une autre :

- Qui sont les responsables de la police judiciaire parisienne? 

Réponse : au début de l'année 2015, le directeur de la PJ locale (choisi en décembre 2013 par Manuel Valls) était Bernard Petit, originaire de Tunisie. Son adjoint (en tant que directeur de cabinet) était Richard Atlan, né en Algérie.

Le 7 janvier 2015, Petit et Atlan s'étaient immédiatement déplacés ensemble sur les lieux de l'attentat.

Point commun des deux hommes, outre leur naissance au Maghreb et leur éviction -en février 2015- doublée d'une mise en examen dans l'affaire Prouteau : la franc-maçonnerie.

Rappel : (au moins) trois protagoniste-clés de l'affaire Charlie sont membres ou proches de la franc-maçonnerie. Il s'agit de Manuel Valls (initié de 1989 à 2002), Bernard Cazeneuve et Thierry Miguel (l'homme qui remplaça Helric Fredoucommissaire chargé de vérifier la connexion Charb-Bougrab et retrouvé "suicidé").

Au trio maçonnique Valls/Cazeneuve/Miguel, il faut désormais ajouter le tandem Petit/Atlan qui encadra l'enquête sur l'attentat de Charlie Hebdo et fut, dès lors, directement responsable de la censure relative à la mention du 3ème homme.

Reste désormais à savoir pourquoi.

HICHAM HAMZA

Bonus : pour en savoir plus sur l'affaire Charlie, consultez le dossier de Panamza.

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !

7 responses to Affaire Charlie : qui veut cacher l’existence du « troisième homme »?

  1. On février 7th, 2016 at 22:15 , Antoine said...

    also, remember the "white, clean shaven and extremely muscular" shooters driving a "black mercedes" on November 13. Nobody was ever searching for them……

    “At about 9.30pm a new looking black Mercedes pulled up outside with dark tinted windows at the back and the passenger and driver windows down. I could clearly see the passenger’s face as he was not ­wearing a hat or mask. … He fired lots of bullets. He was white, clean shaven and had dark hair neatly trimmed. He was dressed all in black accept for a red scarf. … The shooter was aged about 35 and had an extremely muscular build, which you could tell from the size of his arms. He looked like a weightlifter. … I would describe him as tall, with dark hair and also quite muscular. They looked like soldiers or mercenaries and carried the whole thing out like a military operation. It was clear that they were both very heavily armed and the gunman was carrying several magazines on him. They both then coolly sat back in the car and sped off in the direction of the Bataclan Theatre.”

     

     

  2. On février 7th, 2016 at 22:37 , Antoine said...

    off-topic, but interesting: the famous US-Israeli SITE group not only publishes "Islamist videos", but even helps producing them! This has been documented in a recent German court case: SITE together with German intelligence secretely supported a supposed Islamist network in Germany to produce videos for the "Global Islamic Media Front".

    See this article based on this book and this documentary by German state TV (all in German). It says (auto-translated):

     

    It's about the Internet platform "Global Islamic Media Front" (GIMF) … Large parts of it were controlled by the Federal Bureau of Investigation (FBI), claims the defender. He quoted this from new documents of the US Department of Justice, which deal with this internet network. There was a particularly active user:  he goes by the alias Said Ibn Abdullah al-Hanafi. He gave the German colleagues tips on how to conceal their activities and provided them with the latest software. According to the lawyer – it is clear from his analysis of the US documents – in truth this person was a certain Joshua Devon. Devon operates in the US, together with a woman named Rita Katz, the Site Intelligence Group: an institution which has supplied in the USA numerous authorities from the FBI to the CIA with special knowledge of Islamist terror. Rita Katz, the lawyer, was an ex-soldier of the Israeli army and presumably an employee of the Mossad. They organize numerous extremely Zionist Internet sites."

  3. On février 8th, 2016 at 00:46 , Sophia said...

    Oui enfin Maryse Wolinski aussi est franc maçonne !

  4. On février 8th, 2016 at 16:00 , ilan said...

    il me semble que les 1er à avoir mentionné le nom des Kouachi soient la chaine i24 news, puis le site Jss News, deux medias israéliens

    Dans la soirée du 7 janvier vers 22/23h, JSS News donne le nom de hamyd Mourad comme 3è suspect. A cette heure la police avait eu largement le temps de vérifier,cet élément, car Hamyd Mourad beau frère d'un Kouachi  était présent dans son lycée au moment de la tuerie. Or c'est lui même qui s'est présenté à la gendarmerie, où il a été mis en garde à vue, puis interrogé  (quand il a découvert dans la nuit, que son nom était cité comme le 3è homme)

    Quel a été le role exact de JSS News, en balançant ce nom de Hamyd Mourad, en réalité un faux suspect , ce que la police française devait déja savoir ce 7 janvier à 22h ?

  5. On février 8th, 2016 at 16:52 , Thémistoclès said...

    A Sophia,

    Oui, sans doute, mais CERTAINEMENT pas au même niveau.

  6. On février 8th, 2016 at 20:19 , Eric said...

    C'est vrai que la Fourest avait vendu la mèche, sur les yeux bleus d'un des tireurs  ;)  
    https://www.youtube.com/watch?v=sOsIcxjFizI

  7. On février 22nd, 2016 at 15:53 , dahmani said...

    les dirigeants de daesh ne sont pas musulman, ils ont les mêmes méthode qu'israël : impitoyable !!!!

    les musulmans ne tuent pas un ado qui écoute de la POP…

    qui tue des enfants depuis 50 ans : israël !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + = 13

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home