« Back home

Quand François Hollande célèbre (sans le savoir) une blogeuse anti-israélienne

INFO PANAMZA. À son insu, le chef de l'État a chaleureusement honoré aujourd'hui une militante tunisienne hostile à l'État d'Israël. Démonstration.

Le 21.11.2014 à 20h12

Vendredi matin, les photographes étaient nombreux à vouloir capturer l'image du jour : François Hollande et Jacques Chirac réunis à l'occasion d'une cérémonie.

En présence d'Alain Juppé, la Fondation Chirac remettait "le prix pour la prévention des conflits" à Amira Yahyaoui, cyberactiviste tunisienne à laquelle France 24 a consacré cet après-midi un bref portrait.



François Hollande a chaleureusement félicité la lauréate lors de son discours de clôture.



L'été dernier, Amira Yahyaoui avait lancé Marsad Baladia, un site dédié à la collecte d'informations relatives à la transparence de la vie politique.

À cette occasion, elle accorda –le 2 juin– un entretien, relayé par le site Webdo, à Tunis-Hebdo. Interrogée sur la question du financement de son ONG, elle donna incidemment un point de vue quelque peu anodin, vu de Tunisie, mais que certains, en France, jugeraient scandaleux 

– Que répondez-vous à ceux qui sont sceptiques face aux financements étrangers que vous recevez ?

– D’abord, je voudrais confirmer que «Al Bawsala» est financée, en intégralité, par des bailleurs de fonds étrangers. Mais sinon, nous estimons que cela ne représente aucun problème. L’Etat tunisien, lui-même, reçoit de l’argent d’autres pays. Alors, pourquoi nous ne le ferions pas nous aussi ?

Bien évidemment, nous avons des lignes rouges que nous ne permettrons jamais de franchir, tels, par exemple, la réception de l’argent d’Israël ou même de certains pays avec lesquels la Tunisie entretient des relations bilatérales. Mais, à part ça, nous sommes fiers de nos bailleurs de fonds. D’ailleurs, si on avait de quoi nous reprocher, on ne les publierait pas.

ayjpe

Célébrée aujourd'hui par François Hollande et promue -sur Europe 1- par Jean-Pierre Elkabbach, Amira Yahyaoui n'est pas une militante spécialement antisioniste. Cependant, la déclaration de la jeune Tunisienne -financièrement soutenue par Oxfam International et l'Open Society de George Soros– reflète une opinion largement partagée dans le monde arabe -Tunisie y compris : celle d'une critique radicale et légitime envers le régime colonial et ségrégationniste de Tel Aviv.

Nul doute que François Hollande- l'homme qui valida l'amalgame antisionisme/antisémitisme et proposa à Benyamin Netanyahou d'entonner "un chant d'amour pour Israël et pour ses dirigeants"– n'aurait probablement pas accepté d'honorer lui-même la lauréate si la mouvance sioniste hexagonale, minoritaire mais ultra-lobbyiste, l'avait alerté à ce sujet.

Sans compter que le chef de l'État avait accepté, quant à lui, "la réception de l'argent d'Israël" lors des primaires socialistes de 2011.

Mention spéciale, enfin, à la Fondation Chirac à l'origine du prix et joli pied de nez pour son administratrice et trésorière. Dénommée Marie-Hélène Bérard, cette ex-conseillère de Jacques Chirac s'occupa également de la trésorerie d'un autre organisme plutôt défavorable au type de propos tenus par Amira Yahyaoui : la chambre de commerce France-Israël.

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

3 responses to Quand François Hollande célèbre (sans le savoir) une blogeuse anti-israélienne

  1. On novembre 22nd, 2014 at 09:05 , abdelkarim said...

    Tout cela c'est du cinéma c'est nous donner une image qui nous ressemble et qui dit ce que l'on pense mais pour mieux nous fustiger par la suite ex récent walls plantant un arbre pour la PALESTINE et devenir le fervent défenseur d'israchien … à suivre

  2. On décembre 30th, 2014 at 03:35 , tempoille said...

    elle s'est expliquée à ce sujet, elleaffirme que c'est pour éviter qu'on lui reproche d'être à la solde des sionistes ! comme tu le dis, elle est financée notamment par soros cela dit, ce qui la dérange ce n'est pas que la provenance de l'argent soit israel, c'est que ce soit directement israel, et elle ne veut pas que ca puisse être utilisée contre elle.

  3. On novembre 28th, 2015 at 09:36 , Mahbouli said...

     

    Bonjour M. Hamza,

     

    Je vous félicite pour votre imposant travail contre la domination sioniste.

     

    Je pense qu' il ne serait pas utile que nous puissions collaborer sur la Tunisie et d' autres sujets.

     

    http://latunisiededina.blogspot.be/2014/01/l-imposture-de-ces-organisations-qui.html?q=organisations

     

     

    Amitiés, 

     

    Faouzi

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


9 + 8 =

« Back home