« Back home

Elle pénètre l’enceinte de la Maison Blanche pour exiger la fermeture de Guantanamo

Elle se nomme Diane Wilson.

Par son audace et sa non-violence, son coup d'éclat évoque les grandes heures des mobilisations citoyennes -dans les années 60- contre la guerre du Vietnam.

9149377244_293744c3e5_z

Vêtue d'une combinaison orange, cette cofondatrice d'une ONG pacifiste -dénommée Code Pink– a gagné mercredi le coeur de la capitale américaine afin de rejoindre des manifestants et se hisser par-dessus la grille entourant la Maison Blanche. Le but? Protester contre l'abandon d'une promesse formulée en 2008 par Barack Obama : à peine élu à la présidence des Etats-Unis, l'homme s'était engagé à fermer le camp –toujours opérationnel– de Guantanamo.

Originaire du Texas, Diane Wilson venait d'effectuer 57 jours de jeûne en solidarité avec les prisonniers de Guantanamo dont certains sont en grève de la faim.

Une vidéo capturée par les militants laisse deviner la nervosité des agents de sécurité dont l'un pointe son arme sur la pacifiste, pourtant allongée face contre sol.

Elle sera convoquée, fin juillet, devant la justice.

9149404008_282589f8fe_z

Après son opposition à la guerre contre l'Irak, le groupe Code Pink a focalisé son combat pour mettre fin au "goulag américain" que représente, aux yeux de nombreux activistes des droits de l'homme, Guantanamo.

Le 23 mai, une autre adhérente de l'ONG a ainsi interpellé le Président Obama lors d'un discours consacré partiellement à cette question.

Un an auparavant, une autre ONG -Amnesty International- alertait l'opinion publique au moyen d'une vidéo mise en ligne.

Actuellement en visite à Washington, Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, n'a pas officiellement prévu de solliciter les autorités américaines sur le cas d'un Algérien ayant grandi en France et  maintenu depuis onze ans à Guantanamo : Nabil Hadjarab. La famille du captif avait pourtant adressé une lettre au ministre afin de faire rapatrier leur proche. Lancée le 8 février, une pétition pour demander sa libération a recueilli plus de 16000 signatures.

HH

One response to Elle pénètre l’enceinte de la Maison Blanche pour exiger la fermeture de Guantanamo

  1. On juin 29th, 2013 at 18:17 , Elle pénètre l’enceinte de la Maison Blanche pour exiger la fermeture de Guantanamo | News360x said...

    […] Source : Panamza […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


4 − 1 =

« Back home