« Back home

Un mouvement sioniste financé par une députée socialiste

INFO PANAMZA. 

Dès mon élection à la Présidence de l’Assemblée nationale, le 26 juin 2012, j’ai annoncé une profonde réforme de la « réserve parlementaire », dans le sens d’une totale transparence et de règles d’équité entre majorité et opposition.

C’est inédit sous la Vème République.

Conformément à la décision du Bureau de l’Assemblée nationale, en date du 10 octobre 2012, l’Assemblée nationale rend donc aujourd’hui publique, sur son site Internet, la répartition de l’intégralité de la « réserve parlementaire » en 2013.

Claude Bartolone, 29 janvier 2014

Il est désormais possible de connaître, dans le détail et pour chaque député, la destination des fonds issus de la réserve parlementaire. Illustration avec Danièle Hoffman-Rispal, députée socialiste de la 6ème circonscription de Paris (XIème et XXème arr.). Rappel: le 13 février 2013, elle avait tenu un discours en mémoire d’Ilan Halimi face à un public composé, entre autres, de membres de la Ligue de défense juive.

Selon sa fiche, la présidente du groupe parlementaire France-Israël a ainsi attribué 10 000 euros à la Maison Itzhak Rabin, une association fondée en 2002 à la mémoire de l'ancien Premier ministre israélien -l'homme qui recommandait aux soldats de "briser les os des émeutiers" avant d'être encensé au lendemain de la signature des accords d'Oslo comme un "homme de paix".

Danièle Hoffman-Rispal, également signataire d'une pétition parlementaire hostile à la reconnaissance d'un État palestinien par l'ONU, a aussi accordé 25 000 euros à Hachomer Hatzair, un mouvement de jeunesse dont les trois pilliers revendiqués sont le sionisme, le socialisme et le judaïsme.



Souvent présentée, de manière réductrice, comme une association pacifiste et de gauche, cette branche méconnue du scoutisme s'était distinguée, en 2003, par ses liens avec le Bétar (mouvement sioniste et radical de droite) ainsi que par ses activités antérieures à l'encontre des Palestiniens si l'on en croit le journaliste Uri Avnery, auteur de l'ouvrage Guerre du Liban, un Israélien accuse.

 

Capture d’écran 2014-01-30 à 15.19.52

Samedi dernier, Danièle Hoffman-Rispal faisait également partie d'une délégation internationale de parlementaires venus à Auschwitz afin de participer à la Journée de commémoration de l'Holocauste. Elle apparaît à la 30ème seconde de la vidéo. Comme en témoigne l'intervention d'un sénateur italien, la commémoration du génocide juif est tacitement associée, à leux yeux, à la défense inconditionelle de l'État d'Israël.



Hicham HAMZA

Cet article vous a plu? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

3 responses to Un mouvement sioniste financé par une députée socialiste

  1. On janvier 30th, 2014 at 18:43 , VIK said...

    ses electeurs  vont être contents de l'apprendre, l'argent du contibuable est bien employé pour servir les interêts des citoyens français, mais elle doit croire qu' à Paris, il n'y a pas de nécessiteux ou de SDF.

  2. On janvier 30th, 2014 at 20:12 , 100phoux said...

    t'as pas honte daniele !! hein ! t'as pas honte !

  3. On janvier 31st, 2014 at 09:10 , abdelkarim said...

    Faut se reveiller ne pas oublier qu'en 67 que rabin et d'autres sionistes avaient les portes ouvertes dans tous les ministéres francais donc faire semblant d'etre offusqué du geste de cette senatrice ….

    voir ce que les autres font avec notre argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


5 + 2 =

« Back home