« Back home

Affaire Charlie : la veuve de Wolinski dénonce les « failles » policières, BFM TV joue au psy

Omission. BFM TV a interviewé Maryse Wolinski sans lui poser la moindre question sur sa démarche judiciaire pour connaître les « failles » policières durant l'attentat contre Charlie Hebdo.

Le 29.08.2015 à 22h57

Le 7 juillet, RTL révélait que la journaliste et romancière Maryse Wolinski, veuve du caricaturiste Georges Wolinski tué lors de l'attaque contre Charlie Hebdo, s'était portée partie civile afin selon la radio- "qu'une enquête détermine qui sont les responsables de la protection défaillante du bâtiment dans lequel la rédaction de Charlie Hebdo se réunissait tous les mercredi".

Extraits de son témoignage : 

Je ne suis pas en colère contre ceux qui restent, je suis en colère en général, contre ce qui s'est passé.

Est-ce qu'il y a eu des failles ? Oui il y en a eu, bien sûrPourquoi n'y avait-il pas une fourgonnette ? Pourquoi le GIGN n'a pas débarqué ? 

Il y a eu plusieurs coups de téléphone avant que les Kouachi arrivent dans la salle de rédaction, de différentes personnes de l'immeuble. Par conséquent, on se demande pourquoi ce sont trois vététistes qui sont arrivés alors que l'on parle de deux hommes masqués, cagoulés et ayant en main des armes de guerre.

Pourquoi cet attentat rue Nicolas-Appert ? Il y a plusieurs responsables de ces failles. Moi, j'ai envie de comprendre donc je cherche à comprendre. Je me suis porté partie civile, donc la semaine prochaine je pourrais avoir le dossier que je vais aller chercher chez mon avocate. La distance, je la prendrai après, quand j'aurais suffisamment d'éléments pour agir une fois de plus.

Aujourd'hui, samedi 29 août, BFM TV –la chaîne d'information bientôt possédée par l'homme le plus riche d'Israël– a diffusé un entretien avec la veuve du caricaturiste.

Ancien de Bloomberg TV, le journaliste et animateur vedette Thomas Misrachi a évité toute question à propos de sa démarche singulière. Comme en témoigne la vidéo de l'interview, ce sont surtout des interrogations psychologisantes qui ont été formulées.

La problématique relative à l'opacité de l'affaire Charlie était ainsi soigneusement esquivée. 

HICHAM HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !

4 responses to Affaire Charlie : la veuve de Wolinski dénonce les « failles » policières, BFM TV joue au psy

  1. On août 30th, 2015 at 16:20 , Mesmar said...

    J'espère que cette veuve avec les autres familles vont faire remonter la merde du fond de cette affaire louche de Charlie Hebdo et arriver à compromettre les vrais instigateurs qui se cachent tous derrière le rideau opaque de la pseudo république. Mais ces derniers, afin d'assurer leurs arrières, peuvent même aller jusqu'à l'élimination physique de leurs ennemis. Et ça ne sera pas la première fois. C'est une mafia politico-financière qui règne en France, qui n'a rien à foutre du petit peuple.

  2. On août 30th, 2015 at 19:52 , Laurent Fournier said...

    Nous souhaitons beaucoup de courage a Madame Wolinski. Heureusement, elle n'en manque visiblement pas.

  3. On août 31st, 2015 at 15:59 , N'écarter aucune piste a priori said...

    Et sinon, rien autour de Sigolène Vinson ?

  4. On septembre 8th, 2015 at 09:02 , Rolan said...

    Police enrhubée. Comme dans l'"Affaire Neyret", ou le commissaire rendait service à Gilles Benichou, Cyril Astruc, et Stéphane Alzraa. Mais l'avocat David Metexas (associe d'Alain Jakubowicz), lui, réfute "catégoriquement" s'être livré à un recel de violation du secret professionnel.
    http://www.nicematin.com/france/ripou-ou-grand-flic-michel-neyret-renvoye-en-correctionnelle.2331320.html
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


6 + = 7

« Back home