« Back home

Plainte contre Frédéric Haziza pour « injures publiques »

INFO PANAMZA. Une altercation impliquant le journaliste Frédéric Haziza s'est produite -hier, à Paris -en marge de la manifestation en faveur de la Palestine. Révélations.

Le 27.07.2014 à 18h21, mis à jour le 29.07.2014 à 21h23

Samedi 26 juillet, en fin d'après-midi, une plainte pour "injures publiques" a été déposée contre un célèbre journaliste: Frédéric Haziza. Salarié du service public (La Chaîne parlementaire) et collaborateur d'organes médiatiques privés (Radio J, Le Canard enchaîné), ce militant crypto-communautaire (qui -en 2008– demanda aux« juifs de France de faire bloc derrière » le Premier ministre israélien) était présent pour couvrir, derrière les cordons de CRS, la manifestation interdite de solidarité envers les Palestiniens qui s'est tenue hier, place de la République, à Paris.

Voici le témoignage recueilli par Panamza auprès d'un citoyen prénommé Shams. Domicilié en région parisienne, il se déclare aujourd'hui victime d'actes délictueux de la part de Frédéric Haziza (passages en gras soulignés par Panamza)

Passionné par la photographie et la vidéo depuis longtemps, j'ai décidé de monter sur Paris prendre des photos. Bien qu'interdite et ne prenant pas part à cette manifestation de façon active, je ne pensais pas me retrouver au poste de police.

En effet, vers 17hen remontant vers la place de la Bastille, je décide de prendre des clichés afin d'immortaliser le moment. Sans m'y attendre, je me fais arrêter par un monsieur agressif qui me demande expressément de supprimer les photos…
Ne comprenant pas vraiment pour quelle raison, je ne prête pas attention à ses propos vindicatifs.
 
D'un coup, les forces de l'ordre nous encerclent tandis que la dite personne tente de m'arracher mon téléphone des mains. Bien entendu, je lui rétorque que je n'ai aucunement l'intention de lui donner mais, d'un ton des plus hautains, à la limite de la paranoïa, ce dernier explique à l'agent de police que je n'ai pas le droit, que les photos vont se trouver sur un site islamiste. 

Ne supportant plus son comportement, je demande à l'agent, dans la mesure où je n'ai commis aucune infraction, de pouvoir partir. L'agent m'y autorisant, je m'apprête à m'en aller quand le monsieur continue à m'insulter. 
 
Compte tenu du contexte particulier et étant profondément perturbé de ce qui venait de se dérouler, j'ai décidé d'aller porter plainte, des passants se proposant même à témoigner en ma faveur et c'est à ce moment-là que j'apprends l'identité de ce journaliste. 

Au poste de police, l'histoire est quelque peu loufoque mais la finalité est que ma plainte a bien été déposée.

Le dépôt de plainte a été effectué au commissariat central du 4ème arrondissement comme l'atteste le document suivant.

plainte

Quant aux faits incriminés, il se seraient déroulés aux abords de la pizzeria Renato située au 41, boulevard du Temple.

41temple

haziza temple

Paris, boulevard du Temple, 26 juillet 2014 (photographie réalisée par un manifestant et transmise à Panamza)

Les insultes? Frédéric Haziza -croyant être photographié- aurait qualifié Shams, sur un ton vindicatif, de "connard".

Quant au "site islamiste" évoqué par le journaliste de LCP, il s'agit là d'un fantasme récurrent chez l'intéressé -comme l'illustrent ses nombreux tweets sur le sujet- mais dénué de tout fondement. 

En dépit de sa "gueule de métèque" comme l'aurait chanté Georges Moustaki, Shams n'est pas un "islamiste" armé d'un poignard -ou d'une caméra- mais un employé de la Direction départementale de la Jeunesse.

L'observant prendre des photos dans sa direction, Frédéric Haziza -pris de panique- aurait donc commis un délit de faciès à l'encontre de Shams.

Nulle surprise à cela, en réalité: depuis quelques temps, l'homme -choyé par le tandem Hollande-Valls et préoccupé par "l'antisémitisme des quartiers"– se présente régulièrement sur Twitter et Facebook comme un vaillant résistant persécuté par d'obscurs "islamo-salafistes" qui tenteraient de "l'empêcher de faire son travail de journaliste". L'une de ses obsessions ainsi qualifiées: Panamza, un site censé avoir "menacé, intimidé et appelé au lynchage" de l'intéressé qui n'apporte évidemment aucun élément factuel pour étayer ses grotesques accusations.

L'origine de son délire de persécution? Un billet caustique de Panamza relatif à son déguisement digne de l'Inspecteur Gadget pour interviewer des manifestants pro-palestiniens lors du défilé des Invalides ("une manif pro-Hamas" selon lui). Et, plus probablement, un papier relatif à sa collaboration avec un lobby israélo-américain radical dénommé ELNET.

De l'Inspecteur Gadget à l'Inspecteur la Bavure

Vers 15h30, soit 1h30 environ avant son altercation avec Shams, Frédéric Haziza faisait ainsi savoir à l'auteur de ces lignes qu'il était présent à la manifestation. Fallait-il y voir une provocation? En d'autres termes: Haziza espérait-il être abordé par Panamza -ou tout autre critique de sa personne- afin de pouvoir poser en victime d'une pseudo-agression?

Le 1er juin, LCP a diffusé un documentaire -réalisé par Rokhaya Diallo et produit par Mélissa Theuriau- à propos des "réseaux de la haine" sur Internet. Frédéric Haziza y était présenté (à partir de la 5ème minute de la vidéo ci-dessous) comme une simple victime sans jamais être interrogé sur sa propre inclinaison à lancer des campagnes calomnieuses comme ce fut le cas avec le géopolitologue Pascal Boniface.



Hier soir, la webtv israélienne Infolive a mis en ligne une vidéo enregistrée le mercredi 23 juillet et relative à la manière dont le journaliste vivait son judaïsme. Après avoir affirmé qu'"être juif, c'est être pour la paix", Frédéric Haziza déclare, sourire aux lèvres, espérer la concorde "entre juifs et musulmans" en France. 



Paradoxe savoureux : son attitude exprimée -trois jours plus tard- envers un simple "musulman d'apparence" croisé par hasard illustre -si besoin était- la mauvaise foi du personnage.

Mise à jour du 29.07.2014 à 21h23: comme l'illustre une nouvelle vidéo mise en ligne par Infolive, le journaliste était accompagné de gardes du corps lors de son "reportage".

HICHAM HAMZA  

 

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

12 responses to Plainte contre Frédéric Haziza pour « injures publiques »

  1. On juillet 27th, 2014 at 21:14 , Jesse said...

    Article tres interessant sur ce fameux inspecteur gadget, qui prouve sans cesse son niveau neuronal extremement développé… Ce pauvre homme n'est vraiment pas futé !

    Sinon en voyant le nom de la "belle" Melissa Theuriau : à quand une petite enquete sur son faux-cul de mari (professionellement parlant hein ^^), il est temps de faire tomber les masques de tous ce show bizz hypocrite =)

  2. On juillet 27th, 2014 at 21:17 , resistance mecanik said...

    Son apparence était plutôt celle de Hercule Poirot, avec sa gueule hasbeen des années 20. Jamais vu un mec d'une telle mauvaise foi. Est-ce que vous entendez les gens se plaindre des viols, egorgements, depeçage, éventrement de femmes enceintes, tot ça pendant la guerre d'Algérie, NOOON. Y a que lui et son grand-père. On a rien a voir comme dirait un certain humoriste, et qui n'est pas antisem….. Croyez-vous que les gens dans la rue vont se laisser emmerder longtemps comme ça par des ptis bourgeois qui n'ont jamais connu la guerre, alors qu'ils sont trempés dans les problèmes sociaux. Je vous le dis comme je le pense, cette histoire de chantage à l'antisémitisme (vu la tournure que ça prend) va se terminer en règlements de compte. Et ce gouvernement, qui détient le record de mensonges, et qui a brisé la séparation des pouvoir, aura de lourdes, très lourdes responsabilités dans la chute, dans laquelles, toutes ces infractions nous aura menés. On entend de plus en plus parler de révolte, oui, révolte à l'encontre de ceux qui sont coupables de complotisme. BON COURAGE A TOUS, ET SOYEZ SOLIDAIRES, C'EST LE SEUL MOYEN.

  3. On juillet 27th, 2014 at 21:17 , Eric said...

    Ah ces extrémistes ! 🙂 Ce type est vraiment pathétique, il n'y a pas d'autre mot. Eh Fredo, je t'interdis de me filmer dans une manif, ce que d'ailleurs tu n'as cessé de faire lors de la manifestation dont il est question ici (mais quand c'est toi c'est bien hein !). Non mais sérieux, je n'ai pas envie de finir avec ma trombine sur un site d'extrême-droite genre JSS News :-), ou dans un reportage ayant pour titre " Les réseaux de la haine antisémite et nauséabonde qui rappelle les heures les plus sombres et la bête immonde surgie du ventre encore fécond de la quenelle inversée nazie plus jamais ça " 

  4. On juillet 28th, 2014 at 00:49 , koikoi koi said...

    Pourquoi les Israéliens ne lancent t'ils pas une campagne "bring back our boys" concernant Haziza, Klarsfeld, BHL, Cukierman….
    On leur renverait de bon coeur…

  5. On juillet 28th, 2014 at 09:55 , lePierrack said...

    Ahaha vous me faites délirer dans les commentaires ! Sinon, ça ne m’etonne pas de la part de ce pseudo journaliste incompétent, inculte, haineux et vulgaire (le journaliste le moins populaire du site internet ou on note les journaleux derriere Caro Fourest => EXPLOIT !) ! Dire qu’il est payé avec notre argent, ça me fout la haine ! C’est des types qui font monté l’antisémitisme, heureusement que j’arrive à garder mon esprit critique ! Mais bon faut pas oublier ce que disait le Führer de Galilée (bon surnom n’est-ce pas ^-^), Ariel Sharon : « l’antisemitisme, c’est bon pour Israel ! »

  6. On juillet 28th, 2014 at 14:57 , Air One said...

    Mr Haziza est un adepte du double langage : il se dit d'un côté ouvert au dialogue, pour la paix, et prêt à entendre les critiques formulées sur la politique israélienne; et de l'autre, il assimile en permanence sur son compte twitter antisionisme et antisémitisme, diffame ceux qui ne sont pas d'accord avec lui en refusant le débat (cf avec Boniface) et n'effectue que des publireportages à charge contre les manifestants pro-palestiniens.

    J'ai encore en mémoire le traitement lamentable de Cheminade sur LCP qui aurait du valoir à Haziza un avertissement ou une mise à pied de la part de la direction.

    Cette plainte n'aura vraissemblablement pas de suite mais il était opportun de la déposer pour marquer le coup. Ceci dit, je trouve aussi que la façon de répondre de Panamza, caustique mais argumentée, est très bonne.

  7. On juillet 28th, 2014 at 16:32 , Moubtaassim said...

    Mort de rire!!!!!!!! Dire que ce sont ce type de personne qu sont considérés et se considèrent comme des journalistes. Mais il n'en est rien, Ce type, et les autres sionistes, n'ont qu'une chose en tête: Comment je vais faire pour aider Israêl aujourd'hui. Ce ne sont que des hérauts de leur communauté et d'e l'idéologie

  8. On juillet 28th, 2014 at 23:58 , King Flo said...

    Il a du vous confondre avec Islam&Info!

  9. On juillet 29th, 2014 at 15:51 , Athaya said...

    Pour celui qui ne connait pas ce blog, il risque au premièr coupr d'oeil de se dire qu'il s'agit d'un album pour familles sionistes, ces SDFs (Sionistes De France) auraient pu être de véritables tortionnaires s'ils étaient né pendant la deuxième guerre mondiale, leurs haïne du monde est juste sans limite !  

     

  10. On juillet 30th, 2014 at 13:54 , Plainte contre le journaliste Frédéric Haziza pour « injures publiques » said...

    […] au poste de police du 4ème arrondissement, où il a déposé plainte pour injures publiques. Selon le site Panamza, Frédéric Haziza aurait qualifié son interlocuteur de « connard » et d’« islamiste ». […]

  11. On août 20th, 2014 at 20:59 , etoile127 said...

    Vous allez voir ctte plainte sera classé sans suite.Deja que les nazis de ldj ne sont jamais poursuivi alors ne croyez pas que Haziza sera condamné?

  12. On septembre 20th, 2014 at 01:30 , jvidepi said...

    Vous êtes d'une patience les amis! Ce type ne surviverait pas deux semaines en Amérique du Nord.

    De plus, avec son discours délirant, aucun média ne lui donnerait du temps d'antenne, même en interview. Mais il faut le comprendre: si j'avais un facies aussi ingrat, moi aussi je serais frustré en permanence.

    La France que nous aimons tant est vraiment sous occupation sioniste. Aucun doute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


7 + 6 =

« Back home