« Back home

Quand Michel Boujenah fait sa promo avec « l’antisémite » Aymeric Caron

Show-business. Samedi, l'humoriste Michel Boujenah a promu son dernier spectacle avec le chroniqueur Aymeric Caron après avoir accusé celui-ci d'avoir tenu des « propos antisémites » en raison de sa critique de l'armée israélienne.

Le 24.11.2014 à 11h37

 

Si un antisémite me frappe, ou frappe un de mes enfants, ou l'un d'entre nous, je vais me battre contre lui. Et je vais le dénoncer.

Si un journaliste tient des propos antisémites, comme ça s'est passé à France Télévisions chez Ruquier, il faut le combattre.

Y a pas de doute là-dessus.

Divulgués par Panamza, ces propos avaient été tenus le 30 avril par Michel Boujenah lors d'un débat organisé en Suisse par une association juive. 

L'homme ainsi désigné par le comédien originaire de Tunisie: Aymeric Caron, chroniqueur de Laurent Ruquier qui avait, juste auparavant, critiqué l'armée israélienne face au réalisateur ultra-sioniste Alexandre Arcady.

Quelques mois plus tard, Michel Boujenah affiche dorénavant, promotion oblige, un visage plus avenant.

Samedi 22 novembre, l'humoriste était l'invité de Laurent Ruquier sur France 2. Face à lui, le "journaliste qui a tenu des propos antisémites" et qu'il faut "combattre": Aymeric Caron.

Ce dernier, inhabituellement affable et dénué de tout esprit critique à propos du dernier spectacle de Boujenah, n'a pas semblé entretenir de rancoeur envers celui qui l'a publiquement diffamé. Caron a même souligné la "justesse" de Boujenah quand le comédien défendit la nécessité de démystifier la classe politique.

Quant à Michel Boujenah, il n'est pas revenu sur son grief évoqué en Suisse: tout au plus s'est-il contenté d'une petite pique en affirmant (à 20'), l'air goguenard, que beaucoup souhaiteraient la mort du chroniqueur.



Adepte du web pour préparer ses fiches, Caron était-il éventuellement passé à côté de l'info révélée par Panamza et (particulièrement) relayée sur les réseaux sociaux?

Peu probable: face à Véronique Genest, le chroniqueur avait timidement suggéré que son islamophobie pouvait être mise en parallèle avec celle de son mari. Ce détail avait été découvert et mis en avant par l'auteur de ces lignes.

Hypothèse : les deux hommes ont peut-être trouvé un arrangement à l'amiable sur le fauteuil de Michel Drucker. Le 3 septembre, ce dernier enregistrait une émission entièrement dédiée à Michel Boujenah.

Sur le point de quitter son poste de chroniqueur, prétextant vouloir préserver "la bonne santé de l'émission", Aymeric Caron ne semble plus vouloir polémiquer sur la question israélienne, y compris lorsque sa propre réputation a été calomniée par son interlocuteur.

Chose ignorée du grand public -et notamment de ses fans conquis par sa prestation face à Bernard-Henri Lévy: l'homme avait reçu un soutien discret de l'écrivain lors de l'affaire Ulcan. L'écrivain n'avait pas choisi de publier de billet dans son bloc-notes du magazine Le Point pour s'indigner des méthodes du cybercriminel Grégory Chelli : comme le révéla Caron sur France 5, il s'était contenté d'un simple appel téléphonique pour témoigner directement de sa solidarité avec le chroniqueur alors harcelé par Ulcan.

Un geste doublement fair-play de la part de BHL, à la fois envers Caron et la mouvance sioniste hexagonale (dont une frange considérable soutient Ulcan et déteste le chroniqueur).

Reste à savoir si Aymeric Caron fera désormais profil bas sur tout sujet relatif à Israël ou sur toute tentative de chantage à l'antisémitisme pour discréditer quinconque critique une armée d'occupation accusée -entre autres, par Amnesty International– de crimes de guerre.

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

6 responses to Quand Michel Boujenah fait sa promo avec « l’antisémite » Aymeric Caron

  1. On novembre 24th, 2014 at 23:04 , jeanpatrick said...

    chose marrante à 16'20 boujenah fait un compliment à caron sur son sourire, qu'il sourit souvent, cayron le remercie et boujenah lui dit "pas toujours bien oui je sais c'est facile". Caron rit d'une manière un peu tendu car son visage devient un peu plus rouge. Et 20 secondes plus tard caron réussit à casser le dossier de sa chaise tellement sa tension émotionnelle était forte. Intéressant le langage du corps à la télévision, ils sont toujours assis, on ne les voit jamais bouger pour savoir comment ils sont vraiment.

  2. On novembre 25th, 2014 at 05:21 , marie said...

    tous ces cons sur la photo. Drucker lifte a mort, dont le pere selectionnait les petits garcons juifs etrangers pour partir a Drancy dans les camps de concentration. abraham drucker.

    ces gens nous font vomir surtout quand ils massacrent les petits garcons a Gaza.

  3. On novembre 27th, 2014 at 01:29 , grt said...

    Caron n'a vraiment pas de face…

    Il se fait traîner dans la merde; mais continue le spectacle

    pourquoi?  $ $ $ $ $ $

  4. On novembre 28th, 2014 at 19:13 , spartacusdemarseille said...

    leur soumission au Système leur assure une tranquillité et une pérennité sociale et professionnelle à ces journalopes

  5. On décembre 21st, 2014 at 12:39 , giuseppe said...

    commel e dit bien diedonne cela ressemble plus à une tragedie grecs de les voir ensemble, avec decors plus lumineux artificiel, ou tout est pastaurise meme au petit sourire à l'américaine que nous sommes bon et bienveillant et intelligent, pour moi cette comedie de ces sois disant artistes comme boujna et complice m'interesse plus que leur sois disant art de faire rire

  6. On décembre 21st, 2014 at 12:43 , giuseppe said...

    quand je vois les degats de la mal bouffe chez les gens je me dis cest pas sa faute quand je vois les degats des ides hipocrite sur les gens je me dis pas encore cest pas sa faute ou comme le disait bien budda l'ignorence est le plus grand peche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


− 2 = 3

« Back home