« Back home

6000 euros : Fourest condamnée pour diffamation

Camouflet. Caroline Fourest a été condamnée aujourd'hui pour avoir diffamé la victime -présentée comme une éventuelle affabulatrice- d'une agression islamophobe.

Le 23.10.2014 à 15h24

Ce jeudi 23 octobre, vers midi, l'avocat Hosni Maati a fait connaître sa joie via Facebook

C'est avec le plus grand des plaisirs que je vous annonce que Caroline Fourest a été condamnée pour diffamation dans le dossier l'opposant à la jeune Rabia agressée parce que musulmane à Argenteuil ! La bataille fut longue, la plaidoirie épique, la collaboration avec mon Confrère Christine-Aubert Maguéro efficace !

Montant de la condamnation prononcée par la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Paris: 6000 euros (dont 3000 de dommages et intérêts versés à la victime).

 

Rappel des faits: dans une chronique radiophonique diffusée le 25 juin 2013 sur le service public de France Culture, Caroline Fourest avait laissé entendre que l'agression subie par Rabia Bentot -le 20 mai 2013, à Argenteuil- pouvait éventuellement avoir été "bidonnée" en raison d'un "réglement de comptes familial".

Deux gifles en un mois 

Le 15 septembre, Panamza rapportait un communiqué cinglant du CSA à propos de Caroline Fourest, accusée de ne pas avoir "fait de vérifications préalables suffisantes" au sujet d'une chronique factuellement infondée sur l'Ukraine. L'essayiste a-t-elle alors fait profil bas? Absolument pas.

Le lendemain, elle envoya balader les sages du CSA en affirmant qu'ils ne "savaient pas ce que signifie être éditorialiste par temps de guerre 2.0." et en suggèrant tacitement qu'ils auraient cédé aux "intimidations" d'un obscur lobby pro-russe.

Rappelons également que Caroline Fourest est une récidiviste sur le plan judiciaire: elle avait déjà été condamnée pour diffamation, fin 2012/début 2013, dans des procès intentés par Marine Le Pen et Frédéric Chatillon.

Malgré le désaveu du CSA, La Chaîne Parlementaire (financée par l'Assemblée nationale) n'a pas suspendu sa collaboration avec la militante taclée pour son manque de professionnalisme journalistique.

Et comble de l'ironie, LCP diffusa hier soir -la veille du verdict- la première émission -sur les neuf prévues- de la nouvelle "série documentaire" de Caroline Fourest.

Enjoy la bande-annonce.

Bonus : citoyen et contribuable, vous souhaitez interpeller la direction de LCP à ce sujet? Voici comment procéder.

LCP

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

10 responses to 6000 euros : Fourest condamnée pour diffamation

  1. On octobre 23rd, 2014 at 18:25 , HEUREUSE said...

    Merci pour votre travail de journalisme de qualité. Qu'est-ce que ça fait du bien d'apprende ce type de nouvelle, je suis sincere. Que cette folle soit mise au cachot

  2. On octobre 23rd, 2014 at 21:31 , Eric said...

    Mince alors, Caroline défendait donc une thèse opportunément complotiste mais a été promptement ramenée à la raison. Bon sang Caro, ressaisis-toi ! Quenelle de 175 ! :-) Et encore, je suis gentil. Merci pour cette bonne soirée. 

  3. On octobre 23rd, 2014 at 21:50 , Eric said...

    Les incivilités. quel sujet brulant de notre militante de l'extrême ! Tremblez, ménagères ! Je viens de voir la bande-annonce de son émission pourrie. C'est énorme ! Qu'est-ce qu'elle fout ? Elle a rencart avec Julie Gayet ? 

  4. On octobre 23rd, 2014 at 22:54 , Eric VE said...

    Pas cher…

  5. On octobre 24th, 2014 at 08:11 , SpritKritik said...

    La même folle qui s'en était allé sur les terres palestiniennes occupées par le régime sioniste avec la marionnette charles goulmi( faux-imam) dire qu'elle dégainait dès qu'on touchait à israhell, en traitant la France d'antisémite pendant ce temps là, l'occupation continuait et les noirs se faisaient insulté et menacé par tous les colons israéliens qui exprimaient leur racisme, leur négrophobie avec fierté et qu'ils avaient peur d'être contaminés par des chiens enragés car ils voulaient préservé leur tribalité, leur supériorité sur les humains, bien entendu pas un mot dans nos merdias, il est vrai que les non-juifs ont droit à un mépris et une haine et pourtant tous ces israéliens colonisateurs n'ont pas de remords , il est normal pour eux , voir permis (la thorah du roi) de tuer des non-juifs, dixit le rabbin ovadia yossef, qui doit surement servir de combustible en enfer, un repos bien mérité dans la géhenne, suivront tous ceux qui sont complices de cette mascarade et de la négation du massacre du peuple palestinien, israhell 1er pourvoyeur d'antisémites (haine des arabes), financé par l'occident !

  6. On octobre 24th, 2014 at 14:02 , Krim Khetah said...

    Comme le dit Eric VE. C'est pas cher. Mais vraiment pas cher. Et pour surenchérir sur le reportage mentionné par SpiritKritik, que dire de celui sur la Turquie qu'elle a réalisé ( avec le POGNON de Tous les FRANCAIS pour "France" 2 ) à charge de chez charge. En tournant quand même dans des bars homos (preuve que la Turquie Laïque ça existe encore). J'ai surtout failli (ça va pas tarder)  casser la Télé quand elle arrive devant les grilles du  bâtiment de sécurité en disant avec le ton de commentaire de circonstance : " nous ne pourrons pas aller filmer". Sous entendu "vous voyez on n'est pas libre en Turquie qui se radicalise etc etc". Comme si évidemment Fourest pouvait aller filmer au pentagone, à la DCRI ou dans nimporte quel service de sécurité de nimporte quel pays de la planète. Il n'y a pas de mot pour dénoncer autant de malhonnêteté et d'asservissement. 

    PS : c'est fait… j'ai cassé ma télé

  7. On octobre 24th, 2014 at 16:36 , rpg said...

    Que ce fou de fourest soit radier des ondes :)

  8. On octobre 25th, 2014 at 08:02 , bouboule said...

    elle est sournoise , menteuse , et prête à tout pour faire croire le contraire ;

  9. On octobre 26th, 2014 at 18:51 , Eric said...

    Krim Khetah

    Il y a au moins un point très positif, c'est que vous avez cassé votre télé :-)

  10. On mai 11th, 2015 at 11:21 , Georges-Pierre TONNELIER said...

    Nouvelle affaire Fourest :

    Seuls les internautes superficiels et les journalistes sans courage y verront un simple "clash" télé. Il s'agit au contraire d'un affrontement d'importance entre la défense d'une conception classique du journalisme et ce militantisme mythomane à prétention journalistique sous protection socialiste. En conséquence, je réitère ici ma solidarité confraternelle envers Aymeric Caron.

    En amont, il est utile de rappeler que c'est le journaliste Hicham Hamza qui fût le premier à relayer – en temps et en heure – l'information judiciaire selon laquelle Fourest a été condamnée pour diffamation, le 22 octobre 2014, par le Tribunal de grande instance de Paris [http://www.panamza.com/231014-fourest-condamnee].

    Trois à quatre jours plus tard, cette info sera enfin reprise par certains médias traditionnels français tels Metronews, Valeurs actuelles, etc.
    [http://www.metronews.fr/info/agression-d-une-femme-voilee-a-argenteuil-la-journaliste-caroline-fourest-condamnee-pour-diffamation/mnjA!HN4hHXsc90pbk/]

    Relisons maintenant l'extrait significatif de ONPC (France 2, 2 mai 2015) :

    "C. Fourest : Aymeric Caron, j'ai gagné mon procès et ce que vous venez de dire est totalement inexact ! Non, je n'ai pas été condamnée pour diffamation et j'ai gagné mon procès !

    A. Caron : Alors, comment se fait-il, si vous avez gagné votre procès, que toute la presse a dit que vous l'aviez perdu ?

    C. Fourest : Mais parce que la presse n'a pas corrigé ensuite quand j'ai gagné !

    A. Caron : En appel ?

    C. Fourest : En appel ! Mais oui, Aymeric Caron…"

    Conclusion : non seulement Caroline Fourest a été condamnée en première instance pour diffamation mais son procès en appel… n'a pas encore eu lieu. Comme l'ont confirmé la Cour d'appel de Paris et l'avocat de la plaignante (Rabia Betot), Maître Hosni Maati [https://www.facebook.com/hohoss?fref=ts].

    Sans aucune ambiguïté, il y a donc eu double mensonge caractérisé de la part de celle qui se prétend "journaliste"… Une malhonnêteté foncière qui entache depuis des années la crédibilité de médias français et belges francophones dont les élites persistent à voir en cette serial-menteuse une "consoeur".

    Olivier Mukuna
    Journaliste indépendant
    https://www.facebook.com/olivier.mukuna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home