« Back home

Quand un agent d’Israël choisit dix « imams modérés » en France pour rencontrer le pape

INFO PANAMZA. Mercredi matin, le pape François rencontrera une délégation d'imams français cooptés par Marek Halter, l'écrivain soupçonné par le contre-espionnage français d'être un "agent des services israéliens". Décryptage.

 

Dans 48 heures, l'image fera le tour de la planète: devant la basilique de la place St-Pierre, le souverain pontife recevra, mercredi matin, les représentants de « l'islam modéré» . C'est en ces termes que Marek Halter qualifie la spécificité de ces dix imams invités à son initiative et transportés gracieusement en jet privé par l'homme d'affaires franco-tunisien Tarak Ben Ammar.

 

Hier, le département anglophone de l'agence France-Presse rapporta ainsi la nouvelle: cette brève entrevue vise à « réconcilier la chrétieneté et l'islam » selon l'écrivain. Elle sera le « signe d'un rapprochement entre le Vatican et le monde musulman » selon l'AFP.

Vendredi, Le Parisien consacra une page à l'évènement. Marek Halter, un homme qui se présente comme un « écrivain français d'origine juive polonaise», justifie ainsi son implication :

« Le but de notre voyage à Rome, c'est de valoriser cet islam modéré qui n'attend que de dialoguer avec la chrétieneté dans le cadre de la République ».

Qui sont ces imams censés incarner la "modération" de l'islam? Ceux qui se sont illustrés, fin 2012, lors de leur voyage en Israël avec Marek Halter comme guide accompagnateur. A la tête de cette délégation se trouve, à nouveau, l'inénarrable Hassen Chalghoumi. Ce groupe d'imams est également celui qui a participé, toujours sous la direction de l'écrivain, à un recueillement médiatisé devant le Mémorial de la Shoah.

Dans un entretien accordé au site Jol Press (présidé par Christian Ciganer-Albeniz, frère de Cécilia Attias), Marek Halter précise vouloir « donner une crédibilité à ces imams qui défendent un autre Islam, afin de leur donner une arme morale. Ce sont des gens qui sont courageux, et il faut leur tendre la main ».

Mais, au fait : qui est -vraiment- Marek Halter? Si l'on en croit France Info, qui l'a reçu le 11 septembre, il s'agit simplement d'un « écrivain, d'un conteur, mais aussi d'un homme engagé dans de nombreux combats pour un monde plus juste ». C'est tout?

Mytho

Depuis une trentaine d'années, Marek Halter passe pour un affubulateur. C'est du moins ce que rapporte Le Point du 28 avril 2005 : l'homme aurait largement enjolivé son passé, notamment son rapport au "ghetto de Varsovie". Trois ans plus tard, une charge plus virulente sera lancée par la revue XXI : sous la plume de Piotr Smolar (membre de la rédaction du Monde), l'écrivain pacifiste est présenté comme un « bonimenteur ». Incidemment, le journaliste rapporte un élément éclairant sur le personnage : selon la Direction de la surveillance du territoire (l'ex-DST, le contre-espionnage français fondu aujourd'hui dans la DCRI), Marek Halter était soupçonné d'être un « agent des services israéliens ». L'intéressé n'a jamais, évidemment, confirmé une telle allégation. Il n'a pas, non plus, poursuivi en justice la revue XXI pour "diffamation".

A l'instar des principaux services secrets à travers le monde, le Mossad dispose d'un département psychologique chargé, entre autres missions, d'infiltrer les mouvements pro-palestiniens et/ou anti-sionistes afin de mieux pouvoir tenter de les instrumentaliser. Il n'est guère étonnant de voir, dès lors, Marek Halter essayer de « valoriser » médiatiquement certains imams réputés pour leur absence totale d'esprit critique au sujet de l'oppression du régime israélien.

Notre agent à Paris

De telles connexions, haut-placées et influentes, permettraient également d'expliquer partiellement le succès de la soirée mondaine organisée, le 8 septembre, par l'écrivain à l'occasion du nouvel an juif. Outre Hassen Chalghoumi et la militante Caroline Fourest, des journalistes du service public, plusieurs membres du gouvernement– parmi lesquels l'ultra-sioniste Manuel Valls-, l'ambassadeur d'Israël et les dirigeants du CRIF se sont joints aux festivités.

gal valls halter 080913

Halter, un agent au service d'Israël déguisé en activiste de gauche? Une chose est certaine: lorsque l'écrivain prétend, auprès du Parisien, avoir demandé au pape une entrevue avec "ses" imams, il précise avoir effectué cette singulière démarche à la fin du mois de mai. Une semaine plus tard, une réponse positive lui serait parvenue. Coïncidence : à la même période, le gouvernement israélien savait déjà que le président de la "Conférence des imams", Hassen Chalghoumi, allait bientôt rencontrer le souverain pontife. Comme le révéla l'auteur de ces lignes sur Oumma, un document officiel du ministère israélien des Affaires étrangères, mis en ligne à la fin du mois de mai, annoncait que le controversé imam de Drancy, invité alors pour une conférence en Israël, devait également se rendre (initialement, en juin) à Rome afin de rencontrer le pape.

Marek Halter et Benyamin Netanyahu, Premier ministre d'Israël également à la tête du ministère des Affaires étrangères, faisaient ainsi preuve d'une belle synchronicité. Rien de surprenant à cela quand on connaît l'engagement de l'écrivain-agent d'influence en faveur du régime de Tel-Aviv. L'homme n'a pas manqué, par exemple, de rendre hommage, en 2011, à la création de l'Etat hébreu.

Un an plus tard, il estimait, dans une tribune publiée par Algemeiner (« journal de la communauté juive internationale»), que l'équipe réunie autour de François Hollande au pouvoir ne sera pas « moins amicale envers les juifs et Israël que le gouvernement précédent ». L'homme y dressa une liste communautaire qui n'a curieusement provoqué aucun émoi en France, contrairement à celle établie par Tariq Ramadan en 2003 (et dénoncée alors par un certain Claude Askolovitch).

Gageons que les réseaux tissés depuis un demi-siècle par l'intéressé permettront, du moins momentanément, de sauver la tumultueuse association –actuellement en péril– dont il est le parrain: Ni putes ni soumises.

1239823_10151826369309641_10717580_n npns

 

Hicham HAMZA

Addendum 24/09/13: ce matin, Marek Halter et Hassen Chalghoumi ont été interviewés conjointement sur France Info. L'écrivain affirme (à 5'40) que les imams ont joyeusement réagi, « comme des gosses », quand Hassen Chalghoumi (également interrogé aujourd'hui par France Inter et Jol Press) aurait exprimé l'idée d'aller rencontrer le pape. « Tout est possible, il faut seulement la volonté humaine d'aller vers un monde mieux » (sic) : c'est en ces termes que l'imam de Drancy a conclu (à 4'38) son intervention sur France Info. En outre, la chaîne BFM TV a réalisé un bref entretien avec l'un des imams conviés par Marek Halter.

Addendum 25/09/13: selon Radio Vatican, la délégation conduite par Marek Halter a « salué », à distance, le pape lors de son passage en papamobile. Seul l'écrivain se serait « entretenu pendant une minute », au coeur de la foule, avec le souverain pontife. L'AFP a capturé plusieurs images de cette rencontre furtive. Une photographie représente Hassen Chaghoumi saluant de loin le pape tandis que Marek Halter est visible, à ses côtés, en train de brandir son livre intitulé "Faites-le!". Dans un échange avec le reporter d'images de l'AFP, l'écrivain suggère qu'un accroc se serait produit avec la garde rapprochée du pape. Celle-ci lui aurait affirmé qu'un contact direct n'était « pas prévu ».

Addendum 30/09/13: samedi, le journal télévisé de France 2, présenté par Marie Drucker, a diffusé un reportage consacré à la "rencontre" des imams et du pape. Deux jours après son retour de Rome, Hassen Chalghoumi affirmait à la coordination des chrétiens d'Orient, face au conseiller régional UMP Patrick Karam, qu'il avait fait « passer un message » de soutien au souverain pontife.

Cet article vous a plu? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

One response to Quand un agent d’Israël choisit dix « imams modérés » en France pour rencontrer le pape

  1. On janvier 28th, 2014 at 01:58 , jha said...

    Certes Chalghoumi doit y aller franco à la gamelle…mais est ce que les autres imams ne sont pas un peu dépassé…désorientés? Qu'un Halter les manipulent…C'est comprehensible…ces sournois de sionistes ont fait du Musulman l'ennemi public numero un…alors il y a la tentation de montrer patte blanche…c'est triste …alors qu'il faudrait démonter la propagande sioniste…que penser d'un Jack Lang à tête de l'institut du monde Arabe…l'Arabe a la tête dans un seau de merde…

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


4 + 1 =

« Back home