« Back home

L’islamophobie subliminale du Nouvel Observateur

Comment vendre des journaux en panne de vitesse? Avec la franc-maçonnerie et la vie sentimentale de François Hollande, l'islam et ses dérivés constitue un marronier idéal. Illustration.

23.02.2014 à 15h15

Devinette: pour représenter la dernière couverture du Nouvel Observateurune seule de ces deux images accolées est authentique. Saurez-vous deviner laquelle?

doublenvelobs

Que les lecteurs de Panamza se rassurent: le journal proche du Parti socialiste ne s'est pas aventuré à "enquêter" sur ces Français partis servir un régime d'occupation et d'apartheid en faisant la guerre au nom de l'État d'Israël. Dossier de la semaine, paru jeudi 20 février: ces jeunes gens présentés comme des "djihadistes" et partis combattre le régime syrien aux côtés des miliciens religieux hostiles à Bachar El-Assad. Une "enquête" qui s'inscrit dans la cadence du gouvernement: mi-janvier, c'est Manuel Valls (en tandem avec Michaël Darmon, journaliste à I-Télé et chroniqueur dans la chaîne israélienne i24news) qui a donné l'ordre du jour aux médias hexagonaux en dramatisant ce "phénomène très particulier et dangereux pour nos intérêts".

Sans oublier l'inénarrable Hassen Chalghoumi (co-auteur d'un prochain livre de "conseils pour aider un jeune homme qui tombe dans le piège de la criminalité"…): il vient de faire connaître au Figaro, durant une interview d'une rare et délicieuse complaisance, qu'il était en contact avec le ministre de l'Intérieur sur ce sujet et qu'il allait sillonner la France (avec quels fonds? Mystère) pour constituer ce qui s'apparente à des cellules de crise pour les familles concernées.

Passons ici sur le paradoxe d'un combat globalement soutenu par la France mais critiqué, politiquement et médiatiquement, dès lors qu'il s'agit d'un enrôlement individuel sur le mode des "Brigades internationales" survenu lors de la guerre d'Espagne.

La dernière couverture du Nouvel Obs n'est pas sans rappeller celle d'un livre catastrophiste et truffé d'anecdotes confondant allégrement islam, intégrisme et terrorisme: Les islamistes sont déjà là, publié en 2004 et co-écrit par Christophe Deloire, l'actuel patron de Reporters sans frontières. Panamza aura l'occasion de revenir sur ce personnage et ses réseaux idéologico-policiers méconnus dans un prochain dossier.

 

Aujourd'hui, pour tenter de mieux comprendre les ressorts psychologiques de l'équipe du Nouvel Obs, voici un article, rédigé par l'auteur de ces lignes en avril 2013 et toujours d'actualité.

******************************************************

Fondé en 1964 et détenu par l’ex-mendésiste Claude Perdriel, le Nouvel Observateur est l’hebdomadaire de référence, diffusé à plus de 500 000 exemplaires, pour la gauche sociale-démocrate française.

En mars 2011, le magazine d’actualité avait pris position contre l’organisation -par l’UMP- d’un débat interne consacré à la compatibilité entre "islam et laïcité".

A la faveur d’une pétition lancée, entre autres, avec Respect Mag et relayée par le site Oumma.com, le journal dénonçait cette "stigmatisation" des musulmans par le parti alors majoritaire. Dans un éditorial vidéo, son directeur délégué, Claude Weill, déplorait vigoureusement les "effets délétères" d’un tel débat à l’encontre de l’islam de France.

Le directeur de publication, Laurent Joffrin, surenchérissait en pointant du doigt la"position très anti-musulmane" de l’UMP.

islamophobia_ridz_0033

Deux ans plus tard, à l’instar de ses confrères L’Express et Le Point, c’est au tour de l’hebdomadaire classé à gauche de stigmatiser l’islam -de manière plus feutrée- à travers un article mis en ligne. Le 10 avril, le site du Nouvel Obs relaya ainsi un papier issu de l’Agence France-Presse à propos de l’affaire Merah. Il s’agissait de mettre en avant la parution -le lendemain, dans ses colonnes- de "l’enquête" du journaliste Guillaume Dasquié -également collaborateur des services secrets français- dont l’objet visait à présenter les hypothétiques liens précoces du Toulousain avec la mouvance narco-djihadiste en Afghanistan.

Les mots-clés de l’article, dénommés également "tags", ont été les suivants: "drogue, enquête, homicide, islam".

NouvelObs100413

Si les trois premiers termes paraissent appropriés, le dernier laisse songeur: que vient faire la religion islamique, en soi, dans l’affaire Merah?

Le choix du terme est d’autant plus curieux que, sur une autre affaire impliquant un criminel extrémiste se revendiquant d’une autre religion, le Nouvel Obs n’évoque pas son"christianisme". Tel est le cas à propos d’Anders Breivik comme l’illustre cet article du 18 avril.

NouvelObs180413

Un classique "deux poids deux mesures"? Breivik n’avait jamais caché sa motivation religieuse quand il se déclarait, dans son manifeste, "partisan d’une Europe mono-culturelle chrétienne". Même si le terme de "fondamentaliste" ne peut pas lui être rigoureusement appliqué -au regard de son dédain personnel pour la pratique rituelle au quotidien-, un éminent spécialiste du nationalisme religieux, Mark Juergensmeyer, reconnaît qu’on peut néanmoins qualifier l’homme de "terroriste chrétien". Pourtant, aucune mention au christianisme ou à un extrémisme se référant à la Bible n’est faite dans les tags du Nouvel Obs à son propos.

D’un côté, on souligne le rôle prétendument joué par "l’islam" dans l’affaire Merah; de l’autre, on omet de faire allusion au radicalisme chrétien d’Anders Breivik.

Soulignons ici que c’est le même journal qui organisa, la semaine dernière à Nantes, un débat dont l’intitulé suggère, comme le faisait remarquer le géopolitologue Pascal Boniface, un "sous-entendu" dépréciatif : "Vers un islam moderne?" (Comprenez qu’il ne l’est pas).

En filigrane, ce double traitement -à propos de Merah et Breivik- ne révèle pas seulement un préjugé islamophobe au sein de la rédaction du magazine qui a conçu et laissé passer ce tag. Il reflète également la méconnaissance du journaliste moyen de la presse généraliste française à propos de l’islam : malgré une formation universitaire bac+5 et un profil "élitiste" de plus en plus similaire (Sciences Po + école de journalisme), le rédacteur web typique de la place de Paris, généralement âgé entre 22 et 35 ans, reproduit sans sourciller les clichés du café du commerce.

Nulle surprise quand on connaît, pour les avoir fréquentées, la particularité socioculturelle des salles de rédaction de la presse nationale : une faible présence de jeunes musulmans issus des quartiers populaires et assumant leur identité religieuse. S’il est vrai que de plus en plus de noms à consonance arabe peuvent être désormais identifiés dans les articles de la presse écrite et audiovisuelle, trois tendances sociologiques se dessinent à leur propos :

* Les femmes issues de l’immigration maghrébine y sont plus présentes que les hommes (davantage cantonnés à des rôles techniques : cadreur, monteur, preneur de son).

* Les rares musulmans présents dans les grands médias affichent généralement un discours apolitique et détaché au sujet de l’islam ("modéré", "athée", "non pratiquant").

* Fait peu évoqué : ce sont plus souvent des hommes et des femmes issus de familles bourgeoises du Maghreb, ayant bénéficié d’études matériellement confortables et héritant de réseaux dans la sphère culturelle et médiatique parisienne, que l’on peut trouver dans les rédactions les plus importantes.

Evidemment, ces trois tendances ne sont pas exclusives et il existe, de plus en plus, de jeunes Français musulmans de condition modeste -vigilants sur la question de l’islamophobie- qui arrivent à démarrer, tant bien que mal, une carrière journalistique dans les médias nationaux.

Mais une chose est patente : le Français d’origine maghrébine -enfant de prolétaires, doté d’une conscience politique et musulman assumé- aura davantage de mal à gagner -et conserver- un poste rédactionnel (et non technique) dans les rédactions de la presse hexagonale que la jeune bourgeoise maghrébine, issue d’une famille de notables et adepte consensuelle d’un islam "light" (déguisé ou aseptisé).

Pour une Intifada dans les médias

Dans les années 80, Guy Bedos tenait sur scène une revue de presse dans laquelle il qualifiait régulièrement le Nouvel Obs de "kibboutz". Par ce mot, l’humoriste faisait allusion, de manière sarcastique, à l’importance -selon lui- du nombre de  journalistes juifs au sein de l’hebdomadaire français. Ce type de regard fut également porté, plus sérieusement, par Jean-François Kahn, ex-directeur de Marianne. Dans un entretien accordé en 2008 à Israël Magazine, l’homme reconnaissait sereinement que son propre hebdomadaire était "l’un des journaux de France où il y a le plus de Juifs sionistes" avant d’ajouter un commentaire singulier auquel pourraient pourtant souscrire, en aparté, bon nombre de patrons de la presse hexagonale :

"Je pense qu’il y a des musulmans athées – se définissant comme musulmans modérés – , des musulmans profondément démocrates et républicains.

Mais ils sont modérés parce qu’ils ont pris de grandes distances avec la dogmatique islamique.

Mais dès lors qu’il s’agit de musulmans qui adhèrent à la doctrine musulmane, je dirais qu’il n’y a pas de musulmans modérés.

La majorité des musulmans sont non radicaux et non violents mais dès lors qu’ils adhèrent à la communauté musulmane, ils adhèrent à un dogme intégriste".

Le jour où des musulmans "visibles" (et aux multiples interprétations religieuses) investiront -sans attendre d’être adoubés par Jean-François Kahn et consorts- le secteur de l’information nationale, des tags comme "islam" à propos de l’affaire Merah n’auront plus une chance de passer.

 Hicham HAMZA                                                              

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook /Twitter ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site en effectuant le don de votre choix.

12 responses to L’islamophobie subliminale du Nouvel Observateur

  1. On février 23rd, 2014 at 20:37 , Rachid mecanik said...

    Hicham, merci pour ton travail remarquable, tes articles justes, objectifs, et impartials.  Désolé de ne pas t'aider financièrement car j'ai qque soucis que j'espère temporaire. Sinon, bonne continuation avec toute ma considération.

     

  2. On février 24th, 2014 at 00:59 , SpritKritik said...

    Salam aleikum Hicham,

     

    bon anniversaire, santé et bonheur, et je salue ton courage, ton intégrité , ton professionnalisme, la logique, la rationnalité et l'honnêteté font partie de tes principes qui savent démonter l'athéisme grandissant et la dérive de l'occident et de ses idoles, longue vie à toi inch'Allah!

  3. On février 24th, 2014 at 08:54 , abdelkarim said...

    Salut top tu as réussi à résumer toutes les merd.. que j'ai lu avec une objéctivité incroyable sinon, je suis consultant en finance et j'ai pas mal de contact avec certaines sociétés du cac 40 où nos coreligionnaires siégent donc tu as mon mail si je peux t'aider avec grande joie. 

  4. On février 24th, 2014 at 13:30 , Genç Osman said...

    Journalisme neutre en France? Nous avons compris nous, musulmans, qu'il n'y en a pas dans les grands titres. Quand est ce que les français en général le comprendront aussi?

  5. On février 24th, 2014 at 18:45 , jm said...

    Il n’y a pas une unique manière légitime d’être musulman, et un islam identitaire et ostentatoire n’a pas forcément à être considéré comme une référence.

    D’ailleurs, j’ai bien envie de dire que l’Islam est par essence "light", il est "lumière".

    D’autre part, je ne pense pas qu’il y ait besoin d’être musulman, "assumé" ou non, pour dénoncer certains amalgames.

    Bref, ces jugements sur la manière d'être musulman n'ont à mon avis pas leur place dans cet article.

  6. On février 25th, 2014 at 00:48 , Vincent said...

    Je ne comprends pas pourquoi vous dites que Merah n'a rien a voir avec l'islam. Il a bien tué les soldats français au nom du djihâd non?

    c'est horrible mais ça fait partie de l'Islam. Il a été enterré selon le rite musulman en présence de responsables musulmans.

  7. On février 25th, 2014 at 15:37 , bender said...

    Je deplore le manque de partialité dans nos medias francais, souvent sous l'emprise d'une communauté.

    Mais encore une fois, cette gueguerre n'a rien de republicain, il s'agit de confronter deux religion (islam et judaisme) dont la france n'est pas hereditaire.

    Quand allons nous parler objectivement de la communauté francaise, celle qui fait que ce pays fonctionne.

    Je suis solidaire contre cette abomination qui diverge les vrais problèmes en prenant les musulmans comme le tort de notre pays.

     

  8. On février 25th, 2014 at 17:53 , Ali said...

    @Vincent,

    Permettez-moi d'apporter quelques éclaircissements.

    Le meurtre de tout être humain, sans considération de race ou de religion, est un pêché capital dans l'islam. M.Merah se revendique du Djihad, c'est son droit il dit ce qu'il veut, mais ce n’est pas pour autant qu'il est un "moujahid" : le Djihad (qui veut dire "effort" en arabe) c'est d'abord et avant toute chose un effort sur soi en vue d'une élévation spirituel (c'est le "Djihad intérieur"), et puis la défense de la communauté contre toutes attaques et menaces extérieures (le "Djihad extérieur").  En France, il n'y a aucune raison justifiant le Djihad extérieur car il existe une structure (la police, gendarmerie …) qui est garante de l'intégrité physique des citoyens, et qui est la seule légitimée à user de la force si nécessaire; Le musulman a l'obligation de se plier à cet état de fait. Les actions de Merah relève du terrorisme pure et simple (chose qui est d'ailleurs contraire aux principes de l'islam car un musulman se doit d'être droit, correct et d'inspirer la confiance au sein de la communauté humaine). C'est pourquoi on ne peut pas dire que c'est là des actes d'un musulman et on ne peut pas non plus les imputer à l'islam.

    Enfin, concernant la sépulture : Commettre une erreur, aussi grave soit elle, n'exclue pas de l'islam, tant qu'on garde sa foi. Dans ces cas-là, il y a une justice terrestre qui prononce un jugement en condamnation contre le coupable, la peine est exécutée, et il garde son statut de musulman jusqu'à sa mort (donc un enterrement selon le rite musulman) puis advient le jugement divin qui reprend le relai. C'est Dieu seul qui peut se prononcer sur la véracité de la foi d'un individu.

  9. On février 25th, 2014 at 19:08 , Un-Enragé-D'Ici-Bas said...

    Quelques  remarques :

    1- « Il n’y a pas une unique manière légitime d’être musulman, »

    L’islam est une religion (une croyance). Croire en l’islam, C’est avoir la foie et croire aux precepts de l’islam (être musulman et l’assumer : accepter d’avoir des devoirs et des droits envers Dieu, soi et les autres). On n’est pas obligé d’avoir la foie et de croire en l’islam et on a le droit de l’assumer ! Mais être musulman « light » est une ânerie. Comme le suggèrent certains : être musulman sans faire le ramadan, par exemple ! Manquer à ses devoirs de croyant , ce qui est très courant (ne pas faire ses prières, ne pas faire le ramadan, ne pas se soucier de ses proches et des autres), c’est autre chose ! Allah est miséricordieux, n’est-ce pas ?  Chacun est libre et il n’y pas d’obligation en Islam. Prétendre qu’il y’ aurait un islam identitaire et/ou ostentatoire est une autre ânerie ! Toutes les croyances (religieuses, philosophiques, politiques)sont identitaires et ostentatoires par définition/choix des croyants. Comme tous les modes de vie et les façons d’être qu’on aime ou qu’on déteste. La vraie question, c’est l’ostentation/identification réelle ou supposée reprochée aux musulmans qui pose pb à  certains ! Pour diverses raisons. Alors que la déferlante (continue)  du Pape, partout, ne gêne personne. Idem pour le judaïsme toujours encensé dans tous les espaces et à toutes occasions. Dans le pays qui se veut le champion de la laïcité_à_la_francaise, ça pose question !

    2- « et un islam identitaire et ostentatoire n’a pas forcément à être considéré comme une référence. »

    Si un croyant ne s’identifie pas à sa croyance (ou ne la revendique pas), c’est qu’il ne l’est pas tout simplement. Et Donc la question ne se pose pas ! En vérité, cette notion de « l’islam identitaire » est une fabrication dont le but plus que suspect est de jeter la suspicion sur l’islam et les musulmans (éternels coupables de tout et de n’importe quoi !) pour les mettre (toujours) à part (barbares, « non-modernes », « arriérés », « débiles », violents, conquérants, communautaristes, etc à cause de leur religion « barbare », bien entendu !) pour mieux les dominer sur tous les plans et les acculer toujours à la défensive et accepter les miettes qu’on veut bien leur jeter de temps en temps ! Des sous-citoyens, toujours obligés de se justifier y compris sur leurs façons de s’habiller ! Comme si être musulman, c’est être hors du temps, hors-espace, hors-société ! Un ovni qui ne pense rien sur aucun sujet et qui se laisse prendre par la main par tout un chacun ou dicter la conduite à adopter qui plaît à tout un chacun. Un sans cerveau, un sans âme, un sans substance ! Bref, un tube digestif, « un temps de cerveau disponible » pour tout le monde ! Drôle de croyant !

    3- « D’ailleurs, j’ai bien envie de dire que l’Islam est par essence « light », il est « lumière ».  »

    Quand est-ce qu’elle a été découverte cette « essence » ? En quelle année ? En quel siècle ? Et où ? À Medine ? A la Mecque ? En Palestine ? Qui l’a découverte ? Comment ? Quand on sait que le prophète lui même, en tant que guide et commandeur des croyants et ses disciples, a déployé, au fil du temps et des expériences, des tas de trésors d’ingéniosité, d’interprétations  et d’intelligence pour trouver des solutions et/ou régler les litiges, les conflits, les questions. l’idée même  d’ »essence » est un non-sens » pour ne pas dire une stupidité !
    A l’opposé, d’autres (les islamophobes,, notamment) imputent à l’islam une « essence » fondamentalement violente et totalitaire, ce qui est aussi stupide (et non fondé) car cela revient decontextualiser, dé-historiciser  et mettre de côté l’évolution (en bien ou en mal) historique.

    4- « D’autre part, je ne pense pas qu’il y ait besoin d’être musulman, « assumé » ou non, pour dénoncer certains amalgames.  »

    Panamza (qui fait de l’excellent travail à ce propos, dit en passant) a raison. La société francaise, dans son ensemble, bloque à l’égard de l’islam et il est de plus en plus évident que (surtout) les musulmans assumés peuvent/doivent  se défendre en tant que croyants musulmans là où ils vivent (dénoncer les amalgames, les calomnies, le racisme, les discriminations racistes,etc.). Les musulmans non assumés souvent font profil bas et détournent le regard pour des raisons qu’on peut comprendre (peur, pression sociale, haine de soi,  carrière, honte de soi, opportunisme, etc.). Ce faisant, ils « acceptent « , malgré eux, cette stigmatisation systématique et, désormais, systémique. D’autres (les chalghoumi, oubrou, Boubakeur.. roulent carrément pour l’ennemi pour préserver leurs intérêts et avantages. bassement matériels tout en s’arrogeant le droit de parler au nom des musulmans. Alors qu’un bon musulman est un croyant qui vit avec les autres çàd sensible au sort des autres. Et donc forcément contre l’injustice sous toute forme, y compris les amalgames, les clichés racistes et les calomnies. Il ne peut se limiter au rituel et détourner le regard ou être complice d’injustice. Auquel cas, ce ne serait pas un musulman tout court ! Le prophète ne disait-il pas qu’un bon musulman est un musulman qui partage (tout) avec les autres : joies, peines, etc ! Contrairement à ce que voudraient les islamophobes et les acolytes (un bon musulman et un citoyen qui prie et baisse la tête, ferme les yeux et dit « merci m’siou.  bwana est trop gentil de tolérer mon existence moi le barbare arriéré et débile !)

    5- « Bref, ces jugements sur la manière d’être musulman n’ont à mon avis pas leur place dans cet article.  »

    Je pense le contraire puisque les islamophobes (toutes écoles confondues)  s’octroient le droit de dicter aux musulmans les façons d’être ou pas des musulmans selon les critères qu’ils ont eux-mêmes fabriqués. La moindre des choses c’est de les démonter (déconstruire : le comment et le  pourquoi) ey De les juger (contre-argumenter) à tout point de vue et sous divers angles, y compris journalistique et politique, tout étant lié par ailleurs !
    ..

    Ps. J’espère  que ces quelques remarques rapides et amicales ne choqueront pas, le but n’étant pas de blesser quiconque, mais d’échanger…

    Quelques lectures :

    - Abdelali Hajjat, Mawan Mohammed. « Islamophobie. Comment les élites françaises fabriquent le « problème musulman  » « . Eds. La Découverte,

    - Thomas Deltombe : «L’islam imaginaire. La construction médiatique de L’islam ». Ed. La découverte, 2005.

    - Sadri Khiari : « Caroline Fourest contre Tariq Ramadan ». ed, la revanche.

    http://www.indigenes-republique.fr/article.php3? id_article=1710

    http://www.indigenes-republique.fr/article.php3? id_article=1770

    - Raphaël Liogier ; « Le mythe de l’islamisation : essai sur une obsession collective « , ef. Seuil, 2012.

    - Pierre Tevanian, « La république du mépris », ed.

    - « La haine de la religion », 2013. Ed. La découverte.

    « LE VOILE MÉDIATIQUE Retour sur la construction d’un faux problème »,ed. Raisons D’agir, 2005.

    - « Dictionnaire de la lepenisation des esprits », coécrit avec Sylvie Tissot.

    - Laurent Lévy : « Le spectre du commumautarisme », eds. Amsterdam

    – Le spectre du communautarisme,
    Lmsi.net

    http://lmsi.net/Le-spectre-du-communautarisme

    - « La gauche, les noirs et les arabes « , eds. La Fabrique, 2010.

    http://www.lafabrique.fr/catalogue.php? idArt=481

    - « La gauche », les Noirs et les Arabes, un livre utile en cette période,

    http://blogs.mediapart.fr/blog/daniel-lebordais/080310/la-gauche-les-noirs-et-les-arabes-un-livre-utile-en-cette-periode

    – L’islam et les lignes de fracture au sein de « la gauche » –Mouvements http://www.mouvements.info/L-islam-et-les-lignes-de-fracture.html

    - Christine delphy, « Classer, Dominer », ed. la fabrique (Cf.son blog),

    - Saïd bouamama : « L’AFFAIRE DU FOULARD ISLAMIQUE. La production d’un racisme respectable » , ed du geai bleu. (Cf. Site lesfiguresdeladominatio rubrique,  bibliographie.

    - Nacera Guenif-Souilamas: « la république mise à nu par son immigration », ed. La fabrique.
    « Les féministes et le garçon arabe », paru en 2004 aux éditions l’Aube

    - Enzo Traverso : « La fin de la modernité juive », 2013, ed, la découverte.

    - Fabrice Dhume : » Liberté, égalité, communauté ? L’Etat français contre le « communautarisme », Ed. Homnisphères, 2007,

    http://lmsi.net/A-propos-de-l-islamophobie

    - http://lmsi.net/-Musulman-

    - http://lmsi.net/Un-islamisme-telegenique

    - http://lmsi.net/-Culture-

    - http://lmsi.net/-Communautarisme-

    - http://lmsi.net/Le-relativisme-culturel

    - http://lmsi.net/-Laicite-? debut_articles=20#pagin

    - http://lmsi.net/-Laicite-

    - http://lmsi.net/TolA-c-rance

    - http://lmsi.net/Laicite-communautarisme-et-foulard

    - http://lmsi.net/_-personnification-l

    - http://lmsi.net/Des-syllepses-invisibles http://lmsi.net/L-islam-tel-qu-on-veut-le-voir

    - http://lmsi.net/Les-verites-qui-derangttp://lmsi.net/De-la-republique-coloniale-a-la

    - http://lmsi.net/Un-universalisme-si-particulier

    _ http://lmsi.net/La-construction-de-l-Autre

    - http://lmsi.net/Il-existe-deja-un-code-de-la

    - http://lmsi.net/Classes-et-castes

    - http://lmsi.net/De-l-affaire-du-voile-a-l

    - http://lmsi.net/La-religion-une-affaire-privee

    - http://lmsi.net/Les-nouvelles-dragonnades

    - http://lmsi.net/L-integration-contre-l-egalit

    - http://lmsi.net/La-dialectique-tradition-modernite

    - http://lmsi.net/La-production-d-un-racisme

    - http://lesfiguresdeladominatio index.php?id=1018

    - http://islamophobie.hypothese 193

    - http://islamophobie.hypothese 279

    - http://islamophobie.hypothese 66

    - http://islamophobie.hypothese 179

    - http://islamophobie.hypothese 149

    - http://www.cromohs.unifi.it/10_2005/thomson_islam.html

    - http://islamophobie.hypothese 134

    - http://islamophobie.hypothese 137

    - http://www.contretemps.eu/interventions/intellectuels-italiens-islamophobie

    - http://islamophobie.hypothese 174

    - http://islamophobie.hypothese 45

    - http://islamophobie.hypothese 258

    - http://islamophobie.hypothese 126

    - http://islamophobie.hypothese 158

    - http://www.revuedeslivres.fr/max-lejbowicz-saint-michel-historiographe-quelques-apercus-sur-le-livre-de-sylvain-gouguenheim/

    - http://islamophobie.hypothese 269

  10. On mars 7th, 2014 at 00:04 , Bk said...

    T'as aucune preuve que Merah ait tué les soldats, ni même qu'il ait tué qui que ce soit d'ailleurs.

    Un témoin a dit que le tueur a les yeux clairs avec un tatouage sur le visage. Merah avait les yeux foncés et pas de tatouages.

    Faut arrêter de tout croire comme un débile!

  11. On avril 1st, 2014 at 05:59 , Walid said...

    Chalghoumi le clowny man ou le clown imam, je lui demande au nom de la mémoire de tous les grands auteurs français qui ont fait rayonner la langue de Molière pour la postérité de ne plus jamais s exprimer en français, qu'il suive une alphabétisation intensive, on ne peut pas maltraiter à ce point la langue française. 

  12. On avril 3rd, 2014 at 12:21 , Dhiyab Dhari said...

    je viens de découvrir dans les détails- après en avoir entendu parlé- cet excellent site qui donne les informations et les nalyses justes qu'on trouve nul part ailleurs. C'est une sorte de canards enchainés spécifique. Bravo à son fondateur Hicham Hamza dont je lisais les articles auparvent dans Oumma. Quel courage, quelle barvoure. Car se mettre sur le dos toutes ces célebrités, osez les affronter, les mettre à nue, dévoiler leur satanique projets et machiévalliques manoeuvres, pour faire tout ça dans un pays colonisé par les intellectuels bien pensants, il faut du courage et de bonnes sources d'informations. Je suis étonné que d'autres français ne l'ont pas fait avant Hamza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home