« Back home

BHL pris en flagrant délit d’affabulation

INFO PANAMZA. Découvrez le dernier mensonge formulé par Bernard-Henri Lévy lors de son entretien avec un complaisant Frédéric Haziza.

Le 22.09.2014 à 18h13

Allons directement à l'essentiel : l'exposition du dernier bobard de BHL.

Samedi, la Chaîne Parlementaire (payée par vos impôts) a diffusé un entretien de l'écrivain réalisé par Frédéric "Balafre" Haziza (de 43' à 58').



Le but de la séquence? La promotion de la pièce de théâtre écrite par BHL et jouée actuellement à l'Atelier.

Le moment-clé? Les deux hommes abordent (à 53'15) un passage controversé de la pièce, susceptible d'alimenter une accusation d'"islamophobie" selon un pondéré Haziza.

Réponse de l'indigné BHL: "Je suis un ardent défenseur de l'islam!"

Et Haziza (un proche de l'extrême droite israélienne) de rebondir: "C'est vous qui avez créée cette expression de fascislamisme?"

"Oui, bien sûr", rétorque BHL.

C'est faux.

Voici ce qu'avait rapporté -en 2010– l'auteur de ces lignes sur ce concept fumeux et sa récupération par BHL .

****************************

Ce terme (utilisé par BHL dans l'éditorial du Point) remonte à 1990, sous la plume de l’historien Malise Rutheven qui décrivait ainsi, pour le quotidien britannique The Independent« l’autoritarisme gouvernemental » de la plupart des régimes musulmans. Onze ans plus tard, à la faveur des attentats de New York, le néologisme sera réemployé par le journaliste Stephen Schwarz avant d’être popularisé par un confrère de gauche, Christopher Hitchens. Le succès du concept se confirmera finalement par son usage politique, notamment dans les discours de George Bush et de son secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld. Outre-Atlantique, le débat autour de la validité sémantique du terme a été particulièrement virulent, divisant les commentateurs et suscitant des agitations au sein du monde universitaire. Le Républicain et néoconservateur David Horowitz, ancien militant de gauche et organisateur en 2007 d’une curieuse « semaine pour prendre conscience de l’islamofascisme », avait ainsi été interrompu lors d’une conférence par des étudiants antiracistes.

 

Durant l’été 2006, et à l’occasion d’un reportage partisan en Israël, Bernard-Henri Lévy s’attaquait déjà au « fascisme à visage islamiste, ce troisième fascisme, dont tout indique qu’il est à notre génération ce que furent l’autre fascisme, puis le totalitarisme communiste, à celle de nos aînés ». Pour autant, peu probable qu’il reprenne alors son compte le terme également polémique, mais moins médiatisé, de « judéonazi », formulé par le philosophe Yeshayouha Leibowitz pour décrire la brutalité des soldats israéliens. Une guerre inégale avec le Liban faisait pourtant rage alors. C’était quelques mois après avoir cosigné, avec Caroline Fourest, un manifeste, relayé par Charlie Hebdo et L’Express, contre le « nouveau totalitarisme » reflété, selon eux, par l’affaire des caricatures. Il s’agissait alors de « faire face à une nouvelle menace globale de type totalitaire : l’islamisme ». 

 

Un an auparavant, le chercheur Stefan Durand mettait en garde

 

L’usage de l’expression « fascisme islamique » est surtout utile en raison de sa charge émotionnelle. Elle permet de semer la peur. Or, c’est là que réside l’un des principaux dangers. En accréditant l’idée que l’Occident combat un nouveau fascisme et de nouveaux Hitler, on prépare l’opinion à accepter l’idée que la guerre peut et doit être « préventive ». La réponse à la « menace fasciste », massive, se trouve donc justifiée quelles qu’en soient les conséquences en termes de vies humaines. 

 

Dans son article publié par le Monde diplomatique et intitulé « Fascisme, islam et grossiers amalgames », il dénonçait le caractère frauduleux du procédé:

 

Unir sous une seule bannière, celle d’« islamo-fascistes », des dizaines de mouvements disparates, souvent en conflit les uns avec les autres, et ayant des objectifs très divers, permet d’enraciner le mythe d’un complot islamiste mondial, d’occulter les questions géopolitiques purement profanes, et donc de ne plus évoquer les causes qui ont entraîné la naissance de la plupart de ces mouvements. Notamment les occupations coloniales et les conflits territoriaux dont seule une juste résolution peut permettre d’assécher le terreau sur lequel prospère le terrorisme islamiste contemporain. 

 

Un avis partagé également par Cédric Housez, spécialisé dans la communication politique: 

 

Présenter l’islamisme comme un nouveau totalitarisme comparable au nazisme et au communisme participe d’une dramatisation. En assimilant l’islamisme à un système politique comparable au nazisme ou au communisme, on peut inventer la menace et justifier ainsi des dépenses militaires considérables [ …] Par cet amalgame dans un mouvement « totalitaire » ou « fasciste » musulman, les experts médiatiques traitent de l’islamisme comme un tout. C’est ce qui leur a permis, au moment des cinquièmes commémorations des attentats du 11 septembre 2001, de parler en même temps des attentats imputés à Al Qaïda, de la violence « islamiste » en Irak, du Hezbollah « islamiste » et de la bombe nucléaire « islamiste » iranienne. En un mot, du « complot » islamiste contre « la » civilisation. Enfin, assimiler l’islamisme à un totalitarisme a aussi un intérêt pour délégitimer le discours de ceux qui remettent en cause la vulgate de la « guerre au terrorisme ». Si l’islamisme est bien un totalitarisme, ceux qui refusent de le combattre ou de voir en lui le plus grand péril de notre temps sont nécessairement des complices du totalitarisme, donc des adversaires de la démocratie, voire des criminels en puissance.

****************************

Moralité: quand un "journaliste" désinvolte et expéditif réalise une interview promotionnelle avec un "philosophe" narcissique et affabulateur, nulle surprise à ce que le téléspectateur-contribuable soit –in fine– désinformé.

Post-scriptum: BHL, l'homme qui se targue de défendre "ardemment" l'islam, est celui, rappelons-le, qui qualifia le voile islamique d'"invitation au viol". 

C’était en octobre 2006 : lors d’un entretien accordé au quotidien britannique The Jewish Chronicle, BHL avait réagi avec vigueur à la proposition controversée de Jack Straw, ex-ministre du gouvernement Blair et partisan du dévoilement des femmes musulmanes, notamment celles arborant le niqab. Sur ce sujet, Bernard-Henri Lévy sembla tout à coup, d’après le journaliste du JC« s’animer » :

Jack Straw aborda un point essentiel.

Il n’a pas dit qu’il était contre le voile. Il a dit qu’il était plus facile, beaucoup plus confortable, respectable de parler avec une femme au visage nu. Et, sans le savoir, il cita Levinas, qui est le philosophe du visage. Levinas dit qu’en observant le visage de votre interlocuteur, vous ne pouvez pas le tuer, vous ne pouvez pas le violer, vous ne pouvez pas le violenter.

Donc, quand les musulmans disent que le voile consiste à protéger les femmes, c’est le contraire. Le voile est une invitation au viol.

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

7 responses to BHL pris en flagrant délit d’affabulation

  1. On septembre 22nd, 2014 at 22:27 , epir said...

    Par pitié, cessez de présenter ce piteux personnage de philosophe. C’est une grave insulte faite à la philosophie qui loin d’être une exclusivité de notre civilisation européenne, est avant tout une prédisposition de l’esprit humain en ce qui lui est le plus intimement liée, à savoir l’universalité comme principe commun de tous les hommes, par delà toute forme de loi tribale et exclusive. Ce drôle d’inintelligible de par ses propos grotesques frôle le tragico- comique.C’est ppréférer à l’essentiel l’inessentiel, à l’être le paraître.

  2. On septembre 23rd, 2014 at 13:10 , nigoy said...

    Lol…et la frumka? la bourka juive qui se multiplie dans les ghettos de Palestine occupée? Le guett? Les peruques? J en passe a des meilleurs, qui pour sauver ces femmes dans le cher pays de ce philousophe

  3. On septembre 23rd, 2014 at 16:38 , Le goy said...

    Rhooo, Haziza et BHL sur un même plateau… Il aurait fallu indiquer "interdit au moins de 18 ans", c'est d'une horreur, rien que de voir leur tête de sayanim satano-sioniste me donne envie de rendre mon repas… p'tit spectacle de Dieudo pour me remonter le moral !

    Sinon, je ne comprend simplement pas comment une propagande si mal dissimulée puisse encore être visible à la télé… Enfin, quand je dis que je ne comprend pas, évidemment c'est ironique… aurais-je entendu Israhell ? 

  4. On septembre 23rd, 2014 at 21:40 , jha said...

    Bhl aboie

    Rabbi Jacob vs Finntroll (Under Dvargens Fot) – YouTube

     

     

    et la caravane…

    Yang Style 48 Form Tai Chi Chuan – YouTube

  5. On septembre 24th, 2014 at 23:58 , René Fabri said...

    D'accord avec epir. Au lieu de le présenter comme "philosophe", on pourrait lui donner de meilleurs qualificatifs. Par exemple, "oligarque", "héritier d'une enreprise colonniale", ou encore "mafiosi aux cheveux longs".

  6. On septembre 27th, 2014 at 01:46 , spartacusdemarseille said...

    L’amour international du sionisme propagandiste c’est: Israel = Paix,liberté,amour – Islam = Terrorisme,extrémisme. BHL le pète-cul-pragmatique, ou comme dirait certain, un audacieux. 🙂 ! 46:25 : écoutez bien, tout s’enchaine avec ces deux. Finalement sous l'effet de drogue,ce pseudo Fait-lozoeuf ne manque pas d'irrévérence. Fraternité est un mot et synonymes qui devrait lui être proscrit .Comment un criminel de guerre et sans scrupule,face à un Haziza ultra-sioniste,roublard,incompétents et nullard, osaient dire de tels propos fallacieux au sujet de Dieudonné et sur l'islamophobie et des femmes en cages etc…. ??. Entre ces 2 perfides, pas un mot sur les criminels israéliens,et toutes leurs magouilles. Indroduits dans les plus hautes institutions de notre pays,et cela depuis des lustres. Ils ont vraiment sorti leurs griffes sous l’air Sarkozy. Avec Cukierman dans le rôle du boss, et avec l’appuie de la LDJ,le Bétar,Groupes d’extrême droite israéliens-terroristes, menacent réellement notre pays, notre république. B.H.L Peut être, voulait il parler des prostituées droguées,battues,tuées où des réseaux israéliens sont impliqués ? (Tout est vérifiable). Allez Bernard, un peu d’histoire sur la mafia juive international,et le droit des femmes en Israël, aucunement cafté dans l’émission, Entre les lignes, de F.Haziza. chaîne publique et pro-israélienne,payé avec notre argents. Sur les réseaux de prostitutions : Le rôle prépondérant des trafiquants juifs dans le proxénétisme international remonte a très loin dans l'histoire. Déjà, au Moyen Age, des témoignages attestent l’activités fébrile des marchands de cette communauté dans le commerce des esclaves : esclaves Chrétiens des le haut Moyen Age, puis esclaves africains envoyés vers les Amériques. Les femmes et les enfants, comme on le sait, ne furent pas épargnes, dans la mesure ou ils pouvaient faire gagner de 1' argent aux trafiquants. Eros center dans VAllemagne vaincue Sur les droits de la femme en Israhell : Le droit et le viol La situation des femmes violées ne leur permettaient guère d'espoir dans le passé. La loi et son application était si laxiste, favorable aux hommes et considérant a priori qu'une femme violée avait dû à l'origine de l'incident, que la plupart des viols étaient rarement suivis d'une déclaration à un poste de police. Depuis deux ans, la lutte des femmes israélienne dans le cadre juridique et dans le céancle de la knesset a obtenu que tout viol soit suivi d'un "onesh minimali [lehatkafa minit]" , d'une peine minimale d'emprisonnement, non contractable. Un peu de mémoire pour ce boute-en-train, dans tout les sens du terme (Est-ce cela "l’effet BHL"?) Bilan de la guerre civile en Libye .. plus de 50 000 morts !! Nada, aucun mot dans les médias franco-sioniste ?????? Citation de Bernard-Henri Lévy : « Je suis le représentant de la tribu d’Israël » Comme le disait son ami Sarko le rigolo, lui aussi patriote judéo-sioniste inconditionnel «  Casse-toi, pauv' con !

  7. On octobre 7th, 2014 at 21:19 , charlotte314 said...

    puisque dieudo est appeler par son nom d'etat civil

    appellons le fou : bernard levy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


9 − = 6

« Back home