« Back home

Quand Charlie Hebdo se lamente d’être traité de « raciste »

Mauvaise foi. Dans une tribune publiée par Le Monde, l'équipe de Charlie Hebdo se plaint d'être comparée au journal d'extrême droite Minute et récuse le bien-fondé du terme "islamophobie" pour qualifier sa ligne éditoriale. Panamza vous propose de (re)découvrir quelques illustrations étayées de cette obsession anti-musulmane présente au sein de l'hebdomadaire.

"La religion musulmane [est un] drapeau imposé à d'innombrables peuples de la planète."

Stéphane Charbonnier et Fabrice Nicolino [Charlie Hebdo], Le Monde, 20.11.13

Tels sont les termes employés conjointement par le directeur de l'hebdomadaire satirique et l'un de ses journalistes dans une tribune parue, ce 20 novembre, dans Le Monde et intitulée "Non, "Charlie Hebdo" n’est pas raciste !"

Le paradoxe est savoureux: en voulant contester la légitimité de l'accusation  d'"islamophobie" qui leur est régulièrement adressée, les membres de Charlie ne peuvent s'empêcher d'utiliser une image qui ne déplairait pas aux groupuscules anti-musulmans qui présentent, précisément, l'islam comme un instrument liberticide de domination. Le déni d'un tel penchant idéologique ne dissuade pas Stéphane Charbonnier, alias Charb, de prétendre également "rendre service à l'islam modéré".

Panamza a collecté ci-dessous un bref échantillon -loin d'être exhaustif- de faits (plus ou moins méconnus) qui contredisent cette assertion indignée de Charb. Rappelons ici que son ex-mentor, Philippe Val, fut le premier, au lendemain des évènements du 11 septembre 2001, à avoir réorienté la ligne éditoriale de Charlie Hebdo dans le camp néoconservateur -version de gauche- en amplifiant la menace du terrorisme islamiste et en brocardant la pratique des musulmans de l'Hexagone.

* 20 septembre 2013: d'après l'avocat de DSK et de Charlie Hebdo, « le voile (islamique) est d'abord un objet de concupiscence ». Ce propos de Richard Malka rappelle celui de son ami BHL qui estime, pour sa part, que le voile est une « invitation au viol ».

* 24 juillet 2013: Charlie Hebdo & Minute Hebdo, même combat ? A gauche, la couverture de Minute. A droite, l'une des "couvertures auxquelles vous avez échappé" de Charlie.

965742_270781873062516_838574831_o

 

* Le 10 juillet, suite à la répression sanglante des manifestants pro-Morsi en Egypte, Charlie Hebdo a choisi cette couverture, désormais attaquée en justice par la Ligue de défense judiciaire des musulmans.

* Voici ce qu'écrivait, le 20 juin, Bernard Maris, en charge de l'éditorial à Charlie Hebdo (et cadre, par ailleurs, à la Banque de France), à propos de la militante Amina des Femen.

Montre tes seins, Amina, montre ton sexe à tous les crétins barbus habitués des sites pornos, à tous les cochons du désert qui prêchent la morale à domicile et se payent des escorts dans les palaces étrangers, et rêvent de te voir lapidée après t’avoir outragée… Ton corps nu est d’une pureté absolue en face des djellabas et des niqabs répugnants.

Femen, on vous aime. En vous déshabillant, vous mettez à nu les sociétés corrompues, sournoises, maléfiques, malsaines, hypocrites, perverses de vos pays.

* Septembre 2012: installés -à la suite d'un mystérieux incendie non élucidé– dans de nouveaux locaux surveillés par la police, les membres de Charlie ont apposé ce "nom" sur la sonnette de leur immeuble.

658742634

* Juin 2012: Richard Malka, invité à un colloque organisé à Tel-Aviv, faisait savoir, à la faveur d'un argumentaire particulièrement audacieux, que l'on pouvait caricaturer les musulmans et les chrétiens –mais pas les juifs.

* Novembre 2011: Charb estime légitime de s’attaquer, de manière égale, aux « intégristes » chrétiens et musulmans tout en réservant un traitement de faveur aux intégristes juifs, présentés (à 7’25) sur France 5, comme faisant moins de « conneries à la hauteur » que leurs homologues monothéistes.

* Octobre 2011: l’équipe terminait le bouclage du numéro 1008 dans des locaux flambant neufs. Avant de flamber -littéralement- trois semaines plus tard, le siège était aménagé d’un large espace réservé aux archives dans lequel le dessinateur Luz -auteur de la couverture assimilant le prophète Mohammed à un amateur de coups de fouet- s’aventurait avec gourmandise. C’est ce que révèlent des images filmées par une vidéaste de la rédaction. Un élément devrait intéresser les amateurs d’insolite : on aperçoit dans le film le directeur, Charb, monter vers une balustrade avant de s’écrier, visiblement sans raison : « Allah Akbar ».

* Mars 2009: le dessinateur Charb à la rescousse d’un certain Dominique Strauss-Kahn. Suite au scandale provoqué par l’abus d’autorité du directeur du FMI envers une employée de l’institution, Charb déplorait confusément (à 9’35) que l’on brocarde la libido frénétique de DSK car cela s’apparentait -selon lui- à du « puritanisme américain ». Plus loin dans l’entretien, il faisait (à 12’35) un parallèle inattendu avec les « intégristes islamistes » pour lesquels il entretient (visiblement davantage) des « raisons de chier sur leur gueule ».

* Février 2007: comme le révèlent les images suivantes, extraites d’un documentaire intitulé « C’est dur d’être aimé par des cons » et consacré au procès des caricatures danoises relayées par Charlie Hebdo, des membres de l’hebdomadaire n’avaient pas manqué d’exprimer leur hostilité, non pas envers tel ou tel groupe islamiste mais, plus globalement, contre le Conseil Français du Culte Musulman. La séquence vidéo dévoile un moment fort du feuilleton judiciaire : lorsqu’Abdallah Zekri, chargé de mission au sein du CFCM, apprend le soutien apporté à Charlie Hebdo par Nicolas Sarkozy, alors ministre chargé de l’Intérieur et des Cultes, sa colère l’entraîne à évoquer devant la presse l’éventualité, en réaction, d’une auto-dissolution de l’organe représentatif des musulmans. Alertés par leurs camarades, Philippe Val, alors directeur de l’hebdomadaire, et Richard Malka manifestent ostensiblement leur joie à propos de cette nouvelle. L’avocat a même surenchéri, content d’avoir « fait exploser » le CFCM, au point d’affirmer -face caméra : « Fallait pas nous emmerder »



Ironie du sort, en 2005, Charb tenait un discours plus nuancé : sur Paris Première, il n’envisageait pas que l’on puisse brocarder autant l’islam que le christianisme. Selon lui, l’acharnement de Charlie contre les catholiques était simplement proportionnel à la représentativité de ces derniers dans la société française.



Olivier Cyran, ex-collaborateur de Charlie Hebdo, avait fustigé, dès 2006, la stigmatisation croissante des musulmans au sein du journal :

"Le droit à la caricature est une liberté fondamentale et Charlie a bien raison de la défendre bec et ongles. Plus discutable est la posture qui consiste à se faire mousser en rempart contre le péril sarrasin.

Depuis le 11-Septembre, l’hebdomadaire ne cesse de rhabiller le vieux tropisme anti-arabe aux couleurs plus tendance de l’islamophobie.

Ses deux spécialistes en capillo-détection, Fiammetta Vener et Caroline Fourest, martèlent semaine après semaine que les barbus sont partout, chez les banlieusards, les altermondialistes, les pacifistes… Un jour, elles ont même cru dénicher un poil à barbe islamique dans la tonsure de la Ligue des droits de l’Homme".

Au regard des derniers éditos/hors-séries/couvertures de Charlie Hebdo, il faut croire, si l'on applique à l'année 2013 le raisonnement de Charb tenu en 2005, que les musulmans de France ont -depuis- largement conquis les bastions pourtant bunkerisés de l'élite politique, financière et médiatique.

Hicham HAMZA

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site : faites un don ici pour consolider ce média indépendant !

5 responses to Quand Charlie Hebdo se lamente d’être traité de « raciste »

  1. On janvier 7th, 2015 at 18:15 , Charles said...

    Bonjour,

    je n'ai pas tout compris sur votre texte ni quel était votre but.

     Charlie Hebdo en avait beaucoup d'humour: Quel est le votre? Vous lire me rend triste après ce qui s'est passe: un peu de respect a present, merci.

    Cordialement,

    Charles

  2. On janvier 27th, 2015 at 16:08 , christian said...

    Excellent article !

  3. On août 27th, 2015 at 12:08 , kader said...

    Est-ce que la bible et la torah avaient empêché les balles et les bombes d'Hitler de massacrer les juifs???

  4. On janvier 8th, 2016 at 05:03 , Sam said...

    continue panamza tu les rends fous 

    envoyé spécial c est de la nourriture pour cochons

    Il suffit de se rappeler la polémique avec tariq ramadan pour se faire une idée du genre de journalisme que défendent les pimbêches du jeudi

    Et ça ose donne des leçons !

  5. On décembre 10th, 2016 at 16:43 , The Satire and the Faux: Reflections on Charlie Hebdo – Site Title said...

    […] One of many infamous Charlie Hebdo publications blamed for the attack [Photo: Panamza] […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


6 − 3 =

« Back home