« Back home

François Hollande se dit prêt à entonner « un chant d’amour pour Israël et ses dirigeants »

INFO PANAMZA. Au cours d'un dîner avec le Premier ministre israélien, François Hollande a déclaré, en des termes singuliers, sa flamme pour l'Etat hébreu ainsi que pour ses dirigeants. La preuve en images.

Les historiens du futur ne manqueront pas de s'interroger sur l'un des mystères de la Vème République française: quelles sont les causes de cette expression grandiloquente employée par de nombreux dirigeants politiques hexagonaux à l'égard d'un régime étranger d'apartheid -en l'occurrence, Israël?

63e5d8c78759ddf47f8fc8a042edd7911d29da91

En février 2012, Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères, s'entretenait avec la dirigeante de la Fondation France-Israël pour lui assurer que "la France donnait des preuves d'amour à Israël". En novembre 2012, le ministre de l'Intérieur, que l'on savait déjà "lié de manière éternelle" à Israël, avait déclaré, face à un cénacle communautaire, son "engagement absolu" pour l'Etat hébreu. En avril dernier, c'est son collègue du gouvernement, Pierre Moscovici, qui déclarait à la chambre de commerce France-Israël "espérer venger Moïse grâce aux entreprises françaises". Enfin, début septembre, le nouvel ambassadeur de France en Israël, dénommé Patrick Maisonnave, faisait savoir au président Shimon Peres toute l'étendue de son admiration, au point de le comparer au dieu grec Pan.

accolade-entre-francois-hollande-benjamin-netanyahu-17-novembre-2013-a-aeroport-ben-gourion-a-tel-avi-1444451-616x380

Hier, dimanche 17 novembre, ce fut au tour de François Hollande de se distinguer dans le registre de l'emphase. Après avoir qualifié le président israélien -âgé de 90 ans- de "miracle" vivant, le chef de l'Etat français était invité à dîner dans la résidence officielle de Benyamin Netanyahou. Les équipes de communication du Premier ministre israélien ont capturé les images (non reprises par les chaînes de télévision françaises) de cette rencontre décontractée.

mideast_israel_france_moft

Panamza vous propose de découvrir cette séquence singulière de la visite d'Etat du président Hollande en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Au-delà du récent retour au gouvernement d'Avigdor Lieberman, leader de l'extrême droite locale, la classe politique dirigeante israélienne a reçu de vives critiques de la part de l'Assemblée générale de l'ONU. Le 11 novembre, celle-ci a fait savoir dans un communiqué officiel son courroux à l'endroit du régime de Tel-Aviv :

Nombre de délégations qui se sont exprimées, ce matin, devant la Quatrième Commission, chargée des questions politiques spéciales et de la décolonisation, ont dénoncé le caractère illégal et inhumain des pratiques israéliennes dans les territoires palestiniens et arabes occupés, lesquelles, selon elles, violent impunément les normes du droit international et les résolutions pertinentes des Nations Unies.

La poursuite de la construction illégale du mur de séparation, le blocus continu imposé à la bande de Gaza, que le délégué du Yémen a qualifié de la « plus grande prison du monde » et la politique délibérée d’Israël de « judaïser » Jérusalem-Est, ainsi que la poursuite de ses activités de peuplement dans les territoires occupés, ont été particulièrement pointées du doigt ce matin.

Trois jours avant la publication de ce communiqué, un collectif international de militants pro-palestiniens venait de clore une levée de fonds à destination d'une campagne d'information dénommée "Visualizing Palestine". L'objectif : donner à voir -à travers une élégante infographie- les "injustices" politiques, sociales et économiques endurées par le peuple palestinien. Les cibles: journalistes, universitaires et militants associatifs.

Voilà qui contredira, documents à l'appui, l'assertion hasardeuse de François Hollande, prononcée ce lundi 18 novembre lors de sa conférence de presse avec le président Mahmoud Abbas : d'après le chef d'Etat issu du Parti socialiste, il serait illusoire de considérer les territoires palestiniens comme une zone en souffrance économique. Une appréciation qui devrait ravir cette frange de militants de la cause sioniste qui ont longtemps défendu la thèse saugrenue de l'opulence financière de la bande de Gaza.

Le discours -tenu aujourd'hui- de François Hollande devant les parlementaires israéliens devrait également conforter les citoyens qui déplorent l'attitude mystérieusement révérencieuse des dirigeants français envers un Etat systématiquement hors-la-loi au regard du droit international.

Hicham HAMZA

Cet article vous a plu? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

 

 

2 responses to François Hollande se dit prêt à entonner « un chant d’amour pour Israël et ses dirigeants »

  1. On novembre 25th, 2013 at 00:06 , sabrina said...

    merci de m'inscrire à votre blog hyper intéressant

  2. On décembre 16th, 2013 at 00:36 , Ardisson, Gaspard Proust et Israël. Censure à Salut Les Terriens ? | Olivier Pechter Blog said...

    […] ne s’agit non plus de tomber dans la caricature. Il y a quelques semaines, le Grand Journal, à la suite du journaliste Hicham Hamza, révélait ainsi la déclaration d’amour pour le moins gênante […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


5 − 3 =

« Back home