« Back home

Des militants anti-Dieudonné saccagent la terrasse d’un bar

INFO PANAMZA. Jeudi soir, des opposants à Dieudonné ont saccagé la terrasse du Café des Phares, place de la Bastille, avant d'être interpellés par les forces de l'ordre.

Aucune mention dans les grands médias, hormis une ligne sur le site du Parisien

Une bagarre isolée a éclaté dans un bar à proximité de la place sans que les responsabilités aient été établies.

© PANAMZA

Panamza a capturé les images d'une action rapide: les forces de l'ordre accourant vers la terrasse d'un bar parisien dans lequel cette "bagarre" avait explosé. Seuls des militants anti-Dieudonné ont été interpellés.

Capture d’écran 2014-01-17 à 02.39.09

{Nota bene : relatif à l'arrestation de manifestants devant le théâtre de Dieudonné, ce tweet de la Ligue de défense juive a été posté jeudi soir, vers 23h, avant d'être retiré dans la nuit. Trois heures plus tard, vers 2h du matin, un autre tweet, faisant état d'une réjouissance à propos de "45 membres de la LDJ interpellés qui ont tous été relâchés", avait été mis en ligne avant d'être également supprimé}.

La scène ci-dessus, capturée par Panamza, s'est produite après la dispersion d'un rassemblement organisé contre l'humoriste controversé Dieudonné par des associations radicales de la communauté juive: Bétar, BNVCALDJ, Europe-Israël, Dreuz.info, entre autres.

Six mois auparavant, elles étaient déjà réunies pour protester, en plein coeur de Paris, contre la tenue d'une exposition artistique palestinienne.

Par ailleurs, un reporter citoyen s'est fait brutaliser comme en témoignent ces images.



BeC9BQzCUAAqGnf

Initialement, la manifestation (soutenue par la présence d'Arno Klarsfeld, conseiller d'Etat et ex-soldat de l'armée israélienne, ainsi que par le site extrémiste JSS News) était prévue devant le théâtre de Dieudonné. La préfecture de police a refusé et le lieu fut déplacé à quelques centaines de mètres plus loin, place de la Bastille.

BdymIWJIAAAbcRg.jpg-large

Un élément d'information mérite d'être souligné: le 8 janvier, l'un des co-organisateurs, dénommé Jean-Marc Moscowicz (un juriste en charge de l'association Europe-Israël), avait affirmé, durant une conférence de l'ultra-sioniste Guy Millière, que la manifestation se tiendra, "avec ou sans autorisation" (1h22mn40) et qu'il "faut créer un trouble à l'ordre public" (1h23).

L'un des ses camarades, Richard Abitbol du B'naï B'rith, s'est d'ailleurs vanté, vers la fin (à 1h18) de cette réunion édifiante, d'avoir eu "beaucoup de contacts", "avant et pendant" l'affaire Dieudonné, avec un certain Manuel Valls.

Hicham HAMZA

Addendum 17/01/14dans cette vidéo, mise en ligne aujourd'hui et réalisée par une citoyenne native d'Israël, le nom de Manuel Valls est acclamé (à 3'20) par la foule composant le rassemblement anti-Dieudonné. On remarquera également la présence du haut-fonctionnaire Arno Klarseld (à 0'15) ainsi que l'altercation (à 5'20) entre la vidéaste et un jeune homme, probablement membre de l’une des associations ultra-sionistes ayant organisé la manifestation et visiblement hostile à toute capture de son image.

Cet article vous a plu? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ 7 = 14

« Back home