» Gagnante de l’Eurovision : le visage cool du fascisme israélien
« Back home

Gagnante de l’Eurovision : le visage cool du fascisme israélien

INFO PANAMZA. Découvrez en vidéo la lauréate de l'Eurovision chanter pour l'armée israélienne et promouvoir Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le 14.05.2018 à 15h55

Voici la chanson -dite "féministe"- qui fut récompensée le 12 mai par le concours de l'Eurovision.

La veille, la marine israélienne avait soutenu la candidate à travers ce clip.

Pour cause : en 2013/2014, Netta Barzilai y effectuait son service militaire.

netta

C'est la stratégie subtile du sionisme et de sa propagande ("hasbara") : promouvoir des personnages aimables -voire "fun & cool" comme la gagnante de l'Eurovision- pour banaliser son discours auprès de l'opinion publique occidentale.

En 2015, Panamza avait déjà exposé le cas du chanteur Idan Raichel, partisan de la torture aux allures de reggae star.

Aujourd'hui, Panamza a déniché sur le web deux pépites en vidéo sur sa consoeur Netta Barzilai :

-celle où elle entonne un chant d'amour pour le marin israélien en 2013

-celle où elle affirme son souhait de voir l'Eurovision 2019 se tenir à Jérusalem (et non à Tel Aviv, capitale d'Israël au regard de l'ONU).

Extrait 1…


L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés

Se connecter S’abonner

« Back home