« Back home

Quand le chef de l’État tutoie la journaliste vedette de BFM TV

INFO PANAMZA. La connivence entre journalistes politiques et dirigeants n'est pas une vue de l'esprit. Illustration avec le duo François Hollande/Ruth Elkrief.

                                                                                        Le 11.03.2014 à 21h29

C'était en novembre dernier. BFM TV, l'antenne qui se targue d'être la première chaîne info de France, avait décroché une exclusivité: la première interview croisée de François Hollande et Shimon Peres. Le chef de l'État effectuait alors un déplacement officiel en Israël. 

Ruth Elkrief, journaliste politique en charge de l'access prime time (19/20h), a mené l'entretien.

Originaire du Maroc, celle qui rêvait, à l'âge de 10 ans, de devenir agent secret peut se vanter d'avoir réalisé une double interview que n'auraient pas renié les services secrets français et israéliens (toujours enclins à exercer une influence dans les médias).

)

A l'antipode du style britannique -davantage rugueux-, l'entretien politique à la française, illustré ici par Ruth Elkrief, est plus accommodant comme en témoigne la vidéo ci-dessus de BFM TV.

Une autre séquence vidéo, inédite et récemment diffusée en Israël, permet de mieux saisir le motif d'une telle amabilité: la journaliste et le chef de l'État sont familiers l'un de l'autre. En 2007, un article du Monde évoquait déjà leur connexion personnelle, vieille de "25 ans".  Aujourd'hui, Panamza vous propose de découvrir les images de la préparation de l'interview. On y voit François Hollande venir à la rencontre de la journaliste et la tutoyer sur un mode badin.

HollandeElkrief

Le déroulé de cette séquence, consultable sur le lien affiché ci-dessus (en gras), induit une question importante:

Est-il légitime qu'un grand entretien politique sur la France et Israël 

soit confié à une journaliste

à la fois

intime de François Hollande (avec lequel elle dîna régulièrement en compagnie de Ségolène Royal)

et dévouée à la cause sioniste (comme l'attestent ses collaborations antérieures avec plusieurs médias communautaires et pro-israéliens)?

Si BFM TV n'appartient pas au service public, la chaîne info, de par son audience considérable, peut être aisément tentée de faire passer un message idéologique (ici, la célébration tacite de la "lune de miel" franco-israélienne pour reprendre les termes de Ruth Elkrief dans l'interview) sous couvert de journalisme.

 Hicham HAMZA                                                              

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook /Twitter ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site en effectuant le don de votre choix.

3 responses to Quand le chef de l’État tutoie la journaliste vedette de BFM TV

  1. On mars 12th, 2014 at 09:54 , abdelkarim said...

    attention vous frôler l'antisémitisme!….parler en ces termes d'une journaliste de surcroît sioniste lors d'une intérview avec une responsable israchien ! vous prenez des risques….

    on vous suit car cette vérité on la verra jamais ailleurs

  2. On mars 13th, 2014 at 00:41 , Un-Enragé-D'ici-bas said...

    Merci,

    Je vous trouve un peu indulgent avec R. El krief ! Ç’est plus que de la connivence ca. Elle est carrément à leur service ! Mais, c’est vrai que c’est bien une spécificité française, enfin une tradition. Une République » monarchique se doit de respecter ses traditions si elle veut rester crédible et respectable car sinon elle serait moins bien armée pour aller casser, fièrement, du « bougnoule » ailleurs..enfin apporter ses valeurs aux « bougnoules » !
    Tel quel aussi, il frise le ridicule, en s’applatissant, toujours, de la sorte devant de tels sionistes sous pretexte qu’ils sont d’origine marocaine. Alors même que la question palestinienne est considérée au Maroc comme une question nationale depuis longtemps, officiellement et toutes obédiences confondues. Ces pseudo franco-marocains se comportent plus en franco-sionistes inconditionnels qu’ »arabes » ! Tel quel, qui savent pourtant que cela heurte profondément les sentiments des marocains envers Le peuple palestinien, y cpmpris les juifs marocains tels les
    Joseph Levy (compagnon de résistance de feu Sa Majesté Mohamed V, grand père de Mohamed 6), les feu Simon Levy, grand militant communiste (et pour un temps compagnon de Feu Abraham serfaty), et comme feu serfaty, grand defenseur de la judaité marocaine, Jacob Cohen toujours bon petit bon oeil et anti-sioniste et viscéralement marocain pour le justice. Et bien d’autres, nombreux, qui n’ont pas cédé aux sirènes sionistes et mené bien des combats pour le droit la justice sociale, la liberté d’expression, la démocratie, la libération nationale, la Palestine avec et parmi le peuple marocain auquel ils n’ont jamais renié leur appartenance et leur attachement et sans jamais renier leur judaité ni leur arabité marocaines dans des conditions bien difficiles, Souvent, ils ont même été aux premiers rangs de ces combats. Gens simples, intègres, tres engagés souvent des érudits d’une grande culture, ils ont toujours considéré, à l’instar du peuple marocain la question palestinienne comme question nationale et non seulement arabe c’est à dire s’inscrivant dans l’agenda politique national comme priorité et non invitée. Ce qui n’est pas rien en soi !

    A l’ire absolument :

    1- a. serfaty :
    « le judaïsme marocain et le sionisme » pp: 24-37

    http://www.lehman.cuny.edu/deanhum/langlit/french/souffles/s15/5.html

    2-  » Abraham Sarfati, la problématique du judaïsme marocain et le sionisme »

    http://www.renenaba.com/?p=2326

    3- « Hommage à Edmond Amran El Maleh, et Abraham Sarfati, l’honneur du judaïsme marocain »

    http://www.renenaba.com/hommage-a-edmond-amran-el-maleh-et-abraham-sarfati-lhonneur-du-judaisme-marocain/

    4-  » Ces « Français » juifs qui pourraient nous quitter »

    http://jacobdemeknes.blogspot.fr/?m=1

    5- « Le juif en nous. Au cœur de l’identité marocaine  »

    http://www.telquel-online.com/archives/348/couverture_348.shtml

  3. On février 23rd, 2015 at 22:09 , Ruth Elkrief censure la déclaration d'allégeance de Valls à Israël said...

    [...] actuel et de son ex compagne Ségolène Royal, elle s’autorise à l’égard du premier quelques tutoiements dans la préparation d’une interview croisée avec le président de l’état [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home