« Back home

Panamza à l’origine d’une nouvelle polémique sur François Hollande

Samedi, Albert Chennouf, père d'une victime de l'affaire Merah, a adressé une lettre ouverte à François Hollande pour dénoncer sa bévue relative à la religion de son fils Abel, un catholique présenté comme "musulman" par le chef de l'État. Cette erreur avait été repérée par Panamza et signalée à la famille Chennouf.

                                                                                                   Le 09.03.2014 à 15h33

Mercredi 5 mars, Panamza publiait un article intitulé "Chrétien d’origine maghrébine, Abel Chennouf devient « musulman » dans l’hommage de François Hollande". Le sujet: une grossière maladresse commise par le chef de l'État lors de son discours tenu, la veille, au dîner annuel du Crif.

Évoquant la mémoire des victimes de l'affaire Merah, François Hollande les avait présentés comme "quatre juifs" et "trois musulmans".



Problème: Abel Chennouf,  l'un de ces "musulmans", était -en dépit de son nom à consonance maghrébine- catholique. Si une telle confusion serait excusable de la part de tout citoyen méconnaissant le dossier des drames survenus à Toulouse et Montauban, elle devient plus problématique de la part d'un chef de l'État qui a participé à de nombreuses commémorations effectuées depuis près de deux ans.

Hier, samedi 8 mars, Albert Chennouf a adressé à l'AFP (ainsi qu'à Panamza) une lettre ouverte au Président pour fustiger son "inculture" et lui demander de ne plus prononcer à l'avenir le prénom de son fils.

lettreouverte080314

C'est ainsi que la plupart des grands médias hexagonaux, apprenant la nouvelle de la bévue de Hollande (commise, rappelons-le, mardi soir et révélée le lendemain par Panamza), ont choisi de relater aujourd'hui l'information relative au coup de gueule d'Albert Chennouf. France Télévisions, BFM TV, TF1, I TéléLe Parisien, Le Figaro, Le Point, Le Nouvel Observateur, RTL, Metro News, Midi Libre, Paris Match et Le Lab d'Europe 1, entre autres.

Avant de mettre son article en ligne, Panamza avait contacté Albert Chennouf, mercredi après-midi, afin de l'informer de la bévue présidentielle et de solliciter sa réaction. L'homme- qui avait déjà contacté antérieurement l'auteur de ces lignes pour l'alerter au sujet d'un report d'audience pour cause de "shabbat", n'avait pas voulu alors réagir à vif, préférant se donner le temps de la réflexion et de la consultation de son avocate. Respectant sa décision, Panamza a, dès lors, mis l'article en ligne -tel quel- et annoncé sa publication via Facebook et Twitter.

Dans l'heure qui a suivi, Albert Chennouf a relayé lui-même le papier sur son compte Twitter.

Quatre jours après les lecteurs de Panamza, et grâce à la réaction publique d'un père indigné, c'est désormais l'ensemble des citoyens qui peuvent découvrir l'information de la bourde présidentielle commise au dîner du Crif.

Et de trois

Il s'agit là de la troisième maladresse de langage commise par le chef de l'État dont la divulgation résulte du travail de Panamza. En novembre, croyant que ses paroles ne seraient pas dévoilées à l'extérieur, François Hollande se déclarait, en petit comité, prêt à entonner un "chant d'amour pour Israël et ses dirigeants". Un mois plus tard, devant les membres du Crif, il soulignait que Manuel Valls était "revenu d'Algérie, sain et sauf". À l'instar de sa déclaration relative à Abel Chennouf, ces deux commentaires, qui ont provoqué (selon plusieurs sources) l'embarras de l'Élysée, avaient été épinglés par Panamza.

Nulle fanfaronnade ici mais un simple constat: en dépit de leurs moyens matériels et de leur prétendu professionnalisme, les centaines d'individus qui constituent la caste du journalisme politique en France n'ont pas été capables de répérer ces trois déclarations problématiques et de les rapporter à leurs lecteurs/auditeurs/téléspectateurs.

La phrase de Hollande, étonnament enamouré envers les "dirigeants" israéliens, n'a pas été volée par Panamza: elle était extraite d'une vidéo consultable sur un site annexe à celui du gouvernement de Tel Aviv. Tout journaliste français désireux de connaître le point de vue d'Israël sur la visite officielle du chef de l'État dans le pays aurait pu également la découvrir. À une double condition: fouiner sur le web et oser rapporter ce propos gênant pour les autorités françaises.

De même, la plaisanterie de Hollande sur l'Algérie était évidente pour quiconque avait consulté la vidéo officielle du discours tenu par le chef de l'État à l'occasion des 70 ans du Crif. Plus grave, de nombreux journalistes étaient présents lors de la cérémonie et aucun n'a pourtant rapporté publiquement le propos stupéfiant du président de la République.

Il en va à l'identique pour la dernière bourde de Hollande: plusieurs titulaires de la carte de presse -dont certains avaient d'ailleurs travaillé sur l'affaire Merah- étaient présents lors du dîner du Crif. D'autres ont consulté -le lendemain- la vidéo officielle afin de résumer l'essentiel des propos présidentiels pour leurs médias respectifs. Et, pourtant, aucun n'a remarqué -ou voulu rapporter- l'erreur grossière commise par le chef de l'État.

Voilà pourquoi, entre autres motifs, il importe de soutenir le développement de Panamza. Non pas simplement pour rapporter chaque mois la dernière gaffe -passée sous silence- de François Hollande. Il ne s'agit pas ici de faire le buzz sur une base futile comme -par exemple- des photos de paparazzi relatives à la vie sentimentale du chef de l'État. L'objet de Panamza consiste à vous informer des faits d'intérêt public non repérés, ignorés, voire censurés par les autres médias. En l'occurrence, les trois déclarations prononcées par Hollande et divulguées ici même ont un caractère politique: la première touche à la question de l'indépendance de la France envers Israël, la seconde concerne son rapport toujours tumultueux à l'Algérie tandis que la troisième suggère une différence de traitement et de considération des victimes de l'affaire Merah selon leur religion.

Si Panamza n'avait pas vu le jour en juin 2013, ces trois informations n'auraient sans doute pas été rapportées. À vous, cher lecteur, d'assurer désormais que les prochaines informations cruciales d'intérêt général puissent être portées à votre connaissance.

<

 

Hicham HAMZA

Post-scriptum : le lecteur fidèle et bienveillant de Panamza pourrait s'amuser de constater que bon nombre de médias reprennent, depuis plusieurs mois, certaines révélations de Panamza sans jamais citer la source. Il arrive également que certains journalistes mainstream, par ailleurs lecteurs plutôt hostiles à Panamza, exploitent sans vergogne ses informations et perspectives de la même manière. Tel est le cas de Claude Askolovitch qui avait insulté l'auteur de ces lignes après avoir découvert un papier critique à son endroit, publié ici. Ce matin, le pourfendeur -de la 25ème heure- du sentiment islamophobe et nouvel associé de Karim Achoui avait consacré son éditorial d'I Télé (visionnable ici) à la réaction d'Albert Chennouf. L'air de rien, il évoqua, lui aussi, le parallèle avec l'expression "musulman d'apparence" de Nicolas Sarkozy et souligna la même incongruité relevée par Panamza à propos des victimes juives de l'affaire Merah, citées de manière plus familière par le chef de l'État. Un plagiat? Que nenni. Juste, plus probablement, une vague inspiration à l'insu de son plein gré.

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook /Twitter ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site en effectuant le don de votre choix.

5 responses to Panamza à l’origine d’une nouvelle polémique sur François Hollande

  1. On mars 9th, 2014 at 19:11 , paul said...

    Un grand bravo et un Grand merçi a PANAMZA pour tous ses articles qui sont, et qui font l'information, LA VRAIS; bravo aux journalistes aussi, quelle bonheur de pouvoir vous lire alors que la censure est devenu le cheval de bataille du gouvernement en place ; Je vous apporte tout mon soutient et a faire découvrir votre site que je consulte chaque matin : MERCI

  2. On mars 9th, 2014 at 22:08 , abdelkarim said...

    Bonsoir tant que vous restez de vrais journalistes le peuple vous suivra quel qui soit donc soyez patients et exercez votre activité avec objectivité et sincérité c'est tout ce que l'on vous demande et aussi j'ai une cliente qui travail pour la webchaine de tf1sport et je vous jure Mr HAMZA elle vous lis tous les aprés midi donc d'içi peu vous récolterez votre récompense …. à moins que manouel walls ohohoho 

  3. On mars 10th, 2014 at 11:38 , Genç Osman said...

    Encore dans le mille… je crois le milieu des médias main-stream est une jungle sauvage où seuls les plus riches se permettent de tout. Si tu dévoiles une info mais que t'es petit, ils se fouttent allègrement de citer la source.

  4. On mars 10th, 2014 at 18:11 , Un-Enragé-D'Ici-Bas said...

    Finalement, c’est Mr Chennouf qui aura trouvé le mot juste, en la circonstance, « gouvernement d’imposteurs » !  Y a des gens comme çà, qui ont l’intelligence des situations et des choses ! Et savent trouver les mots justes !

    PS. S’il m’était permis, j’ajouterais d’imposteurs et d’escrocs aussi. Escrocs  « les yeux dans les yeux » ! ou « les yeux dans le cul » ! ou « le cul dans les yeux »  ! ou « les yeux dans Israël » ![:-# http://www.protection-palestine.org/spip.php?article12851 ; http://www.protection-palestine.org/spip.php?article12735 ] !  ou  » « Israë dans le cul » ! ou  » « les yeux dans le portefeuille dans Israël dans le cul  dans .. euh.. je ne sais plus. . ttellement ça sent la merde tout ça ! [:X( http://www.ism-france.org/analyses/La-nouvelle-Palestine-selon-Kerry–article-18754 ]

  5. On mars 12th, 2014 at 18:07 , Milka said...

    M. Hamza,

    Chapeau bas pour votre travail de qualité. Le monde, et la France en premier lieu mérite plus de journalistes de votre trempe. Des gars professionnels, intègres et loin de toutes influence communautaire, politique ou de je ne sais quel groupe de pression.

    Les vraies infos se lit sur des sites comme le votre. En me rendant sur PANAMZA (entre autre), je ne regrette en rien de ne plus zapper sur les canaux 15 et 16 de la TNT. Je ne regrette pas du tout de ne plus me trouver devant le 20 heure de Claire CHAZAL ou de feuilleter les pages de certains torchons comme Le Parisien ou le Nouvel Obs.

    Bravo à vous, bravo pour votre travail et surtout longue vie à PANAMZA.

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


5 + = 14

« Back home