« Back home

Valls et Israël? Pujadas évite le sujet, le FN joue petit bras

Omerta. Jeudi soir, France 2 a diffusé une long entretien avec Manuel Valls. Malgré ses nombreux contradicteurs au cours du débat, aucun ne l'a interpellé à propos de son « engagement absolu » déclaré envers Israël, un régime d'occupation et d'apartheid.

S'il fallait une seule illustration de la misère contemporaine du journalisme à la française, l'émission Des paroles et des actes de France 2, diffusée le 6 février, pourrait suffire.

Durant 2 heures et 30 minutes, "l'homme le plus puissant de France" -un surnom traditionnel mais de plus en plus pertinent pour l'occupant du ministère de l'Intérieur- a été interrogé par une série d'interlocuteurs variés : des journalistes, deux hommes politiques, un intellectuel (l'inénarrable Alain Finkielkraut). 

Et en dépit de leurs styles différents et de la multitude des sujets abordés, aucun n'a osé poser la question qui, pourtant, s'imposait face un candidat déclaré à de plus hautes fonctions: 

Qu'en est-il de vos allégeances répétées envers un État étranger, en l'occurrence Israël, régime à la fois colonialiste et d'apartheid?

Le 11 septembre 2013, Panamza avait publié un dossier spécial à ce sujet. Deux ans auparavant, l'auteur de ces lignes avait repéré et divulgué une phrase éloquente de Manuel Valls, alors député-maire socialiste d'Évry.

Par ma femme, je suis lié, de manière éternelle, à Israël et à la communauté juive.

Paradoxe: alors que cette déclaration (initialement censurée par Youtube à la demande de la radio communautaire à l'origine de son enregistrement) allait rapidement connaître un grand succès sur Internet (notamment sur les sites alternatifs d'information et les réseaux sociaux), elle continue, deux ans et demi après sa divulgation, d'être passée sous silence par les médias mainstream.

Une seule exception à cette règle: fin 2012, l'émission Envoyé spécial de France 2 avait timidement fait allusion à ce propos en révélant que Wikipédia avait censuré sa mention sur la page dédiée à Manuel Valls.

Face à cette loi du silence, certains (militants, journalistes) avaient relativisé -en privé- la gravité de la déclaration de Manuel Valls en rappelant qu'il s'agissait uniquement là d'un engagement lié à la culture religieuse de son épouse (Anne Gravoin, originaire de Moldavie comme le précisa Valls lui-même à deux reprises) et que le propos avait été tenu alors qu'il n'était pas encore ministre (bien qu'il était député, donc censé représenter la nation et non favoriser une communauté).

Or, dans le dossier publié par Panamza, je rapportais -outre le détail des connexions sionistes de Manuel Valls- une autre déclaration, tenue en novembre 2012. L'homme était déjà ministre de l'Intérieur et c'est en catimini- au sein d'un cénacle communautaire et face à de nombreux journalistes (tel Frédéric Haziza) qui n'ont pas rapporté sa phrase- qu'il a déclaré son "engagement absolu pour Israël".

Quoique l'on pense du régime de Tel Aviv, ce type de déclaration insolite aurait mérité d'être creusé, analysé, éclairci avec l'homme-clé du gouvernement. Or, il n'en fut rien: ni David Pujadas, maître de cérémonie de la soirée, ni le trio de journalistes-vedettes de la fin de l'émission (digne d'un jury d'une télé-réalité) n'a sollicité Manuel Valls sur la question.

Il en fut de même pour Éric Ciotti, député UMP, et Florian Philippot, vice-président du Front national.

Bien qu'il fut le plus pugnace parmi tous les contradicteurs, le numéro 2 du FN s'est contenté d'une seule allusion, cryptée et à vocation humoristique, à propos du sionisme radical de Manuel Valls.

Un moment étrange de télévision: à cet instant, et face au sourire crispé de Manuel Valls, seule une partie des téléspectateurs pouvaient comprendre à quoi faisait référence Florian Philippot. En temps normal, David Pujadas serait alors intervenu dans l'échange pour expliciter ce message codé adressé au ministre. Or, à part les quelques centaines de milliers de citoyens qui ont déjà entendu cette phrase sur Internet (via les nombreuses reprises de la séquence sur Youtube et Dailymotion), le reste des téléspectateurs de France 2 (environ 2 millions 300 000) ne pouvaient guère comprendre la taquinerie de Philippot envers Valls.

Évidemment, David Pujadas et ses confrères restèrent silencieux, confirmant -si besoin était- leur incompétence journalistique. Dans un débat équivalent en Angleterre ou aux États-Unis, les journalistes politiques s'avèrent généralement plus incisifs dans un cas analogue, y compris lorsqu'ils ont eux-mêmes un attachement personnel au sujet passé sous silence. En France, une brochette de journalistes vedettes s'est contentée de sourire et de donner, comble du ridicule, des bons points à Manuel Valls au terme de l'émission.

Quant au vice-président du FN, sa petite audace a suffi à le voir félicité par de nombreux internautes, ravis -selon les termes employés par certains d'entre eux- de voir cette "quenelle envoyée" à Manuel Valls. Pourtant, si Florian Philippot avait été réellement plus courageux, il aurait frontalement traité cette question comme il fit, à juste titre, en rappelant au ministre ses déclarations au sujet des "whites et des blancos".

Cette tiédeur peut aisément s'expliquer par l'ambiguïté du FN à propos de son rapport au sionisme: dans un débat diffusé récemment par LCP, Louis Alliot, autre vice-président du FN, avait botté en touche face à Patrick Klugman, co-directeur du Crif, en affirmant (à 39'50"se moquer éperdumment des sionistes et des anti-sionistes". Nulle surprise, dès lors, à voir les actuels représentants du FN éviter de se positionner explicitement sur le cas d'Israël alors que leurs prédécesseurs, parmi lesquels Jean-Marie Le Pen et Jean-Pierre Stirbois, n'hésitaient pas -dans les années 80- à soutenir ouvertement le régime d'apartheid qu'était l'Afrique du Sud.

Tant que la question des allégances israéliennes de Manuel Valls ne sera pas abordée directement par un journaliste mainstream ou un élu politique, le débat souterrain relatif au "lobby sioniste en France", de plus en plus présent sur Internet mais aussi dans les discussions de comptoir, gagnera de l'ampleur. Au risque de dériver et de porter atteinte, de manière périlleuse et irréversible, à la cohésion nationale. En étouffant, jour après jour, ce sujet digne de la métaphore de "l'éléphant dans la pièce" que personne ne veut voir, les journalistes audiovisuels et la classe politique jouent avec le feu.

Un brasier entretenu par un pyromane dangereusement installé à la tête des forces de l'ordre et de la police du renseignement.

Hicham HAMZA

Cette info vous a intéressé? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

6 responses to Valls et Israël? Pujadas évite le sujet, le FN joue petit bras

  1. On février 8th, 2014 at 21:52 , jha said...

    Allons….allons….parler de "lobby sioniste en France" dénote un certain optimisme(ou aveuglement)…il y a longtemps que les Rothchild ont acheté la maison…comment expliquer aux Français qu'ils sont locataires?

  2. On février 9th, 2014 at 00:10 , Flying Zone said...

    Je trouve que vous y allez un peu fort avec Mr Phillipot.

    Il mérite la Quenelle de diamant cette année, il est le seul jusqu'a présent avec Dieudonné à avoir osé ridiculiser ainsi Mr Valls.

    Mr Phillipot qui avance depuis toujours très très timidement ces argument, même lorsqu'il sont bon …

    Au contraire, j'ai été très très surpris venant de Mr Phillipot d'attaquer frontalement Mr Valls, même si le spectateur lambda n'a pas compris.

    Mr Phillipot est jeune, il est eput être prudent ….

    De plus il y peu Marine Le Pen c'est clairement exprimé en faveur de Dieudonné contre le Sionisme à la tv c'était sur BFM ou elle était interrogé par l'autre guignol qui porte toujours son écharpe rouge du Front de Gauche, je me souvient plus de son nom.

    Je rigole encore tout seul à chaque fois que je me remémore cette queunelle de Phillipot à Valls, c'était simplement superbe et bien fait …. Bravo à lui.

  3. On février 9th, 2014 at 16:08 , GSXR said...

    Bonjour, 

    as tu la mémoire courte avec ton FN FLYING ZONE??? 

    va sur ce google et tape Marine le pen + aipac et là t'aura l'embarras du choix.

    Salutations .

  4. On février 12th, 2014 at 13:02 , Laurent said...

    Sont tous aux ordres des Sionistes et des USA, Le Pen y compris … rien à attendre des politiques … le salut viendra de toi, de moi …

  5. On février 12th, 2014 at 21:14 , Benamar said...

    Manuel valls devrait faire sa politique en israel du moment qu il est attache a israel. La france est vraiment dirigee par les sioniste. 

  6. On février 13th, 2014 at 08:12 , stephanie said...

    Je remarque que Pujadas a un costume bien mieux coupe que le sinistre de la defense.

    Pas de doute, il ne peut pas etre le representant de la France  ;) manque de classe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home