« Back home

2020 : l’Apocalypse, s’il vous plaît

Des élites pédophiles exposées, un embrasement du Moyen-Orient par les artisans du Grand Israël, le renouveau mondial des révoltes populaires, le pressentiment d'un basculement spirituel : l'année à venir cristallise la fin d'un monde.

Le 06.01.2020 à 22h22

Souvenez-vous : à la fin de l'été, quand la presse française faisait encore semblant de traiter l'affaire Epstein,  seuls quelques médias indépendants et alternatifs à travers le monde -tels MintPress, Narrativ et Panamza– avaient exposé son angle israélien.



Aujourd'hui, même la presse israélienne évoque ce qui parassait extravagant quelques mois plus tôt : Ghislaine Maxwell, la complice emblématique de l'agent du Mossad/Aman Jeffrey Epstein, serait réfugiée en Israël.

maxwell

Mieux encore : hier, dimanche 5 janvier, une prestigieuse émission d'enquête -dénommée 60 minutes et diffusée sur l'américaine CBS- a souligné les zones d'ombre du prétendu suicide du pédocriminel –au point de laisser entendre, arguments à l'appui, que la piste d'un assassinat était davantage crédible.

Notons d'ailleurs que les photographies inédites diffusées dimanche d'un Epstein mort suffisent à balayer les spéculations -sans l'once d'une démonstration factuelle- d'un Soral affirmant qu'Epstein avait été "exfiltré".

 

Faisons un constat cinglant mais lucide.

Entre…

*une presse mainstream évidemement frileuse sur le sujet

*les pseudo-dissidents "remigrationnistes" du clan (en fin de course) Soral/Dieudonné s'excitant sur 'l'État profond" (nouvelle expression fourre-tout et bien commode pour ceux n'osant pas nommer des coupables, après la mode post-11-Septembre lancée par l'obscur Thierry Meyssan et ciblée contre le vague "complexe militaro-industriel" -pour ne pas désigner Israël et les néocons) et…

*de prétendus critiques du "Système" (tels les guignolesques islamogauchistes réunis autour du PIR) qui s'avèrent préoccupés, comme l'illustre ci-dessous cette risible vidéo (digne des Inconnus), par le "conspirationnisme"

…le citoyen français est…

mal barré.

Et la sordide affaire Matzneff révèle en creux la profondeur du problème, spécifiquement pour l'Hexagone.

Sur la scène internationale, si beaucoup s'émeuvent des menaces contre l'Iran qui sont aujourd'hui portées haut et fort par Trump (un crypto-antisioniste opposé au Mossad selon le farceur Soral), qui souligne qu'Israël fut -comme l'a révélé sans être repris le Los Angeles Times– "averti" en amont du projet d'assassiner le général iranien Soleimani ? 

Un air vicié flotte sur le monde, comme à l'orée d'un gigantesque tremblement de terre.

Et le journalisme classique d'enquête, comme l'analyse géopolitique dite rationnelle, ne suffit plus à en percevoir les signes annonciateurs.

persephone

Autrefois, des esprits libres et journalistes-chercheurs talentueux, tel le fascinant Louis Pauwels, osaient explorer des territoires aujourd'hui raillés par les nouveaux chiens de garde déguisés en bobos bien-pensants : sociétés secrètes, ésotérisme et politiques, parapsychologie, cinéma sataniste et propagande de masse, millénarisme et fascisme, archéologie alternative, symbolisme prophétique, etc…

C'est pourtant cette manière de penser qu'il sera nécessaire de réinvestir, sans craindre les hyènes du débat public, si l'on veut affronter la troublante complexité du monde à venir, entre effondrement socio-économique annoncé par les survivalistes et fin d'un cycle civilisationnel décrypté par des médiums-astrologues.



À suivre…

Sur Panamza.



SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA !

« Back home