« Back home

Selon Fourest, des parents « retirent les enfants des cours d’histoire quand on enseigne la Shoah »

INFO PANAMZA. L'essayiste Caroline Fourest affirme que des familles en banlieue ont empêché, "au nom de leurs convictions religieuses", leurs enfants d'assister aux cours scolaires sur le génocide juif. La preuve en images.

On ne peut pas accepter, en tant que journalistes, de servir la désinformation.

Caroline Fourest, L'Express, 03.02.14

La semaine dernière, Caroline Fourest a été accusée de "désinformation" par l'animateur Frédéric Taddeï et de proférer des "contre-vérités" par le journaliste David Doucet des Inrockuptibles. En cause: l'ineptie de ses arguments fallacieux pour dénigrer l'émission Ce soir ou jamais.

Aujourd'hui, Panamza vous propose de découvrir une nouvelle intervention de l'essayiste qui ne manquera pas de susciter la controverse, voire la raillerie. Lundi 3 février, Caroline Fourest était invitée par La Chaîne Parlementaire afin de débattre des conséquences politiques du rassemblement, tenu la veille, de la "Manif pour tous".

Face à ses deux contradicteurs (une députée UMP et un porte-parole de la "Manif pour tous") et aux côtés d'un parlementaire écologiste, la militante a affirmé incidemment que des familles, basées dans les "territoires perdus de la République" (titre d'un livre consacré au prétendu antisémitisme massif des élèves d'origine maghrébine en banlieue), auraient, "au nom de leurs convictions religieuses, retiré les enfants des cours d'histoire quand on enseigne la Shoah".

Sur quels élements factuels s'appuie Caroline Fourest pour affirmer un tel propos? Mystère. L'animateur du débat ne semble pas s'interroger sur la réalité de sa déclaration tandis que ses contradicteurs paraissent vouloir se concentrer sur la discussion relative à la "théorie du genre" enseignée à l'ecole.

Stigmatisation

Voici ce que relate, à propos de l'ouvrage Les territoires perdus de la République, l'historien Samuel Gilhes-Meilhac dans son propre livre consacré à l'histoire du Crif.

Capture d’écran 2014-02-05 à 17.04.37

Cet ouvrage de 2002, tacitement cité comme une référence par Caroline Fourest, est également qualifié -par le philosophe franco-israélien Ivan Segré- de "sinistre farce xénophobe"

Son auteur, Georges Bensoussan, a, par ailleurs, été chargé par Pierre-André Taguieff de rédiger la notice (élogieuse) relative au mot "sionisme" dans son Dictionnaire du racisme paru l'an dernier.

Quant à l'enseignement de la Shoah, personne n'a jamais fait mention d'un retrait spécifique des enfants par des parents. Ni Vincent Peillon, ministre particulièrement engagé sur le sujet, ni Sophie Ernst, autrice d'une enquête dédramatisant cette question.

En évoquant les "convictions religieuses" de ces familles installées dans les "territoires perdus de la République", Caroline Fourest, reprenant la thèse de Geoges Bensoussan, désigne implicitement des musulmans vivant en banlieue. Les plus "religieux" d'entre eux se voient ainsi stigmatisés sur l'antenne du service public et accusés de faits qui ne sont pourtant jamais étayés par la militante qui se targue d'être une journaliste.

Son propos ultérieur sur le plateau de LCP, associant, pêle-mêle, l'UOIF, le Hamas, le "régime iranien" et la Manif pour tous, confirme, si besoin était, son obsession singulière envers l'islam.

Résister aux intimidations judiciaires

Le "retrait" des cours sur la Shoah, de la "désinformation"? A vous, cher lecteur, d'envisager l'usage public de ce qualificatif.

Au risque de vous retrouver, vous aussi, au tribunal.  

Hicham HAMZA

Cette info vous a intéressé? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

13 responses to Selon Fourest, des parents « retirent les enfants des cours d’histoire quand on enseigne la Shoah »

  1. On février 5th, 2014 at 23:53 , jha said...

    les seuls territoires perdus de la Republique sont les mass-media,le systeme banquaire et l'elite politique…la Shoa?Rien à foutre….

  2. On février 6th, 2014 at 08:17 , abdelkarim said...

    elle est vide elle a conscience de ces mensonges mais depuis que je l'ai largé comme une mer.e car il me fallait des papiers et elle non "on est bien comme ca" donc je suis parti voir ailleurs.

    je suis désolé qu'elle soit devenu une islamophobe acharnée à cause de moi

  3. On février 6th, 2014 at 08:47 , débranche said...

    Ce n'est pas une journaliste, c'est un parasite de la parole libre. Fourest c'est : taisez vous je sais mieux que vous, ou encore : je vous vais vous faire dire, ce que je veux que les autres comprenne. Travail à charge sans possibilité de réponse, tellement le moulin à parole, qu'est Fourest, est porté par un vent fort de préjugés et d'amalgames.

  4. On février 6th, 2014 at 09:54 , queniartpascal said...

    et bien moi la shoah bizness que les sionistes utilisent a des fins mercantile je m'en fiche royalement,est-ce que fourest s'inquiete de ce que subit le PEUPLE PALESTINIEN DEPUIS 1948 NON

  5. On février 6th, 2014 at 10:11 , abderrahman said...

    En effet, l'affirmation de Fourest me semble très douteuse. Personnellement, quand j'étais collégien et lycéen, les profs n'anonçaient pas souvent sur quoi le prochain cours allait porter, il fallait regarder les pages suivantes du manuel pour le savoir. De plus, comme parent, surtout quand on a plusieurs enfants, on ne demande pas à chaque enfant sur quel sujet portera chacun des 6 ou 7 cours qu'il/elle a dans la journée, mes parents ne le faisaient jamais, comme probablement la plupart des parents (je dirais même que la plupart des parents ne savent probablement pas quels jours leurs enfants ont cours d'histoire, à moins d'être très, très, très consciencieux).

    Bref, cette histoire de Fourest me semble relever du fantasme. Ou alors qu'elle dise dans quel lycée précis ça a eu lieu. 

  6. On février 6th, 2014 at 10:27 , Pierre said...

    Encore une fois bravo Hicham pour ce travail d'investigation sur Caroline Fourest. Grâce à toi et à d'autres, on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas…

  7. On février 6th, 2014 at 15:24 , Vik said...

    Cette pseudo journaliste n'est qu'un agent de propagande qui a pour mission comme beaucoup d'autres de diaboliser les arabes, les musulmans, les banlieusards,  afin de convaincre la france entiére de qui est l'ennemi, et il n' y a acun doute sur les commanditaires qui lui donnent l'accés à tous les médias.

    Si elle donnait au moins des chiffres, des faits précis , des dates, des lieux…. on pourrait avoir une idée de l'ampleur de ce qu'elle nous annonce,  mais non il faut prendre pour argent comptant ce qu'elle déblataire sans qu'aucun journaliste digne de ce nom la mette face à ses insuffisances professionnelles et manquement déontologiques. C'est ahurissant de la voir encore sur toutes le ondes et tous les plateaux,… en fait non elle accomplit sa mission avec zéle comme un bon collabo fier de l'être…le bon profil qui aurait hurlé avec les loups dans les années 30.

  8. On février 6th, 2014 at 20:31 , Berna said...

    La shoah ça ne me concerne pas.A l'époque j'étais pas né je n'ai donc rien à voir avec ni à me sentir coupable. Ils commencent à sérieusement me les brouter les shoatistes et leur soufrance monopolistique.Quelle indécence de se servir des morts pour faire du fric et manipuler les goyim.Laissez les morts avec les morts et occupez-vous des vivants qui souffrent chez vous en Israel et en Palestine.La racaille sioniste et ses ses serviteurs comme Fourest ne sont rien de plus que des nécrophages.Merci à Panamza pour ses articles.

     

  9. On février 7th, 2014 at 13:37 , Zeliox said...

    Fourest est largement incompétente pour répondre aux questions de société, ci ce n'est que pour alimenter la haine, la bétise et les peurs, cela volontairement à défault de nous présenter des savants et des solutions aux problèmes réels de la crise mondiale créee par les multinationales et banquiers qui financent ces faux journaleux et poliques ! …on nous présente en permanence des extrémistes révoltés sans cervelle pour éviter aux gens de penser et de réfléchir aux vrais solutions pour les problèmes actuels grandissants et encore une fois volontaire ! (Voir crise de 1907 et 1929 !)

     

  10. On février 8th, 2014 at 14:02 , Roberto said...

    Revoir"Les nouveaux chiens de garde" pour évaluer la profondeur de la pensée de Mme Fourest…

  11. On février 17th, 2014 at 16:05 , Caroline Fourest ou l’obsession anti-Islam – Nicolas Bourgoin said...

    […] l’accusation d’antisémitisme… oubli que Caroline Fourest ne manque pas de réparer. Ainsi, d’après le site Panamza, elle a affirmé sans rire que les familles de certaines banlieues ont empêché leurs enfants, […]

  12. On février 18th, 2014 at 03:07 , Caroline Fourest ou l’obsession anti-Islam | systemophobe said...

    […] l’accusation d’antisémitisme… oubli que Caroline Fourest ne manque pas de réparer. Ainsi, d’après le site Panamza, elle a affirmé sans rire que les familles de certaines banlieues ont empêché leurs enfants, […]

  13. On février 21st, 2014 at 21:06 , Quenelle said...

    Je trouve l'idée bonne, il faut parfois savoir prendre ces gens au pied de la lettre. Pourquoi en effet ne pas commencer à boycotter les cours d'histoire qui parlent de la shoah… je vais y réfléchir, Merci Mme Fourest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


5 − 5 =

« Back home