« Back home

Finkielkraut déplore « l’accent des Beurs » et redoute le poids croissant de l’électorat musulman

INFO PANAMZA. Invité par l'UMP, l'essayiste Alain Finkielkraut a tenu des propos singuliers et non rapportés par la presse. La preuve en images.

Le 03.02.2014, mis à jour le 26.07.2014

Ajout 26.07.2014: dans un entretien publié aujourd'hui par Le Figaro, Alain Finkielkraut déclare qu'"au nom de la lutte contre l'islamophobie, on sous-estime systématiquement la haine dont les juifs et la France font l'objet dans toujours plus de territoires de la République". Onze jours auparavant, au lendemain des incidents survenus autour de la synagogue de la Roquette, il était plus explicite en déplorant, sur l'antenne de la chaîne israélienne i24news, "l'hostilité d'une grande partie des musulmans de France à l'égard d'Israël et des juifs".

***********************************

Jeudi 23 janvier, l'UMP organisait son premier "petit déjeuner inattendu" avec un invité de marque : Alain Finkielkraut. Auteur de L'Identité malheureuse et récent lauréat d'un « Prix du courage intellectuel » décerné par un « lobby juif » auto-proclamé issu de la droite ultra-sioniste, l'intellectuel controversé s'est longuement épanché, aux côtés de Jean-François Copé, sur les pannes de l'intégration à la française comme le rapporta Le Figaro

12100471746_3282576cb0_z

Présente à la conférence, la journaliste Judith Waintraub a pourtant omis de relater à ses lecteurs -comme ce fut également le cas pour le quotidien 20 minutes- certaines déclarations prononcées par Finkielkraut. 

Panamza vient combler cette regrettable lacune en vous proposant, sans ajouter de commentaire superflu, de découvrir deux passages significatifs de son intervention.

***********************************

Pour en savoir plus sur le nouvel immortel de l'Académie française : 

Finkielkraut juge les animaux plus « sensibles » que les habitants des banlieues

Pour Finkielkraut et Askolovitch, « Allah Akbar » est un « cri de guerre »

 

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.

10 responses to Finkielkraut déplore « l’accent des Beurs » et redoute le poids croissant de l’électorat musulman

  1. On février 3rd, 2014 at 19:07 , La Mawie said...

    Finkielkraut a dénoncé l’"antisémitisme" éhonté de Dieudonné (Mouais. Passons.).
    Il a même répondu à Plantu que ce n’était pas une question religieuse (être de religion juive ou pas), mais bien d’identité, et que faire preuve de racisme dans sa globalité était grave; il a défendu le devoir de mémoire envers la Shoah.

    Donc, arrêtez-moi si je me trompe, mais on peut en déduire qu’en bon philosophe qui se respecte, il respecte la culture d’autrui et ses origines; par conséquent, il ne serait pas raciste, ce serait même plutôt l’inverse.

    Pourtant, dans cette vidéo, il est bien question de religion (il déplore le manque de laïcité de l’école, en évoquant le livre « L’école face à l’obscurantisme religieux»), ensuite étendue, par une pirouette d’une rare nullité, à la race elle-même (« Il faut maîtriser les flux migratoires!!!»).

    Dans cette vidéo, on voit bien sa duplicité:
    il remet en cause le devoir de mémoire, celui-là même qu’il défendait quelques jours avant, l’air de ne pas y toucher (« ce serait faire honneur à Hitler que de laisser ses crimes accaparer notre mémoire»), en affirmant que les français ne doivent pas culpabiliser au sujet de leur passé colonialiste, collaborateur and Co, de façon à pouvoir ensuite nous glisser, à justifier SA vérité (puisqu’on ne culpabilise plus, alors sus aux étrangers qui nuisent à l’enseignement!) alors que lui-même est issu du flux migratoire.
    Ce mec est bel-et-bien un raciste convaincu, qui se contredit d’une phrase à l’autre, et qui tente de faire passer ses idées sous couvert de protéger l‘école et l‘enseignement.
    Pardonnez-moi, mais je trouve ça d’une fourberie affligeante.

    Il se targue de trouver le concept de société inclusive (c’est-à-dire au sein de laquelle chaque culture doit pouvoir se développer avec égalité sans qu’aucune ne puisse avoir un ascendant sur un autre) formidable. Sous-entendu, si l’on suite son raisonnement, chaque culture a sa place en France.

    Mais par la suite, il se base sur un autre bouquin, dont il cite un extrait: « La France est un pays plurilingue ou le français est la langue dominante », et s’offusque de cette mosaïque culturelle.
    Pour sauver notre héritage culturel, il affirme la nécessité de réduire les flux migratoires… Tout en vantant plus tard l’Europe. Il faudrait savoir!!!

    « On ne voit pas pourquoi le souci de l’autre devrait nous amener à répudier l’idée de la France »; autrement dit, on ne peut prendre parti pour une culture au détriment de la France. Certes, sauf que la France elle-même est multiculturelle: on a des bretons, on a des corses, on a des basques, on a des sudistes et des nordistes, on a des juifs naturalisés, des arabes naturalisés, des italiens, des allemands des anglais naturalisés, et je pourrais continuer comme cela longtemps.

    Ce n’est pas la richesse, dans sa diversité, de la culture française qu’il défend, mais l’idée qu’il n’y a qu’une France uniforme, alors même que sous cette forme, elle n’existe pas et n’a jamais existé autrement que géographiquement. On des traditions régionales, des patois régionaux, et nier cela c’est partir sur une idée totalement préconçue de la France. La France est ce qu’elle est parce qu’elle a historiquement subi des influences justement extérieures, par les conquêtes. Si les frontières de la France avaient été définies autrement, sa culture en serait modifiée.

    Et il remet en cause le principe républicain et révolutionnaire de l’égalité, qui doit s’appliquer à tous les français, en disant que cette égalité perdra la République, qui deviendrait une « pan démocratie », parce que « la culture des uns et des autres tend à être mise sur le même plan ». Donc, si je suis bien son raisonnement, il faudrait, pour y remédier, un chauvinisme accru.

    Bref, l’étranger est responsable de tous les mots de l’Ecole et de l’Education dans sa globalité.
    Cette même Education qui tend désespérément à inclure, dans ses programmes, le fait qu’il n’y a qu’une seule race: la race humaine, qui se défend de toute intolérance, qui prône le « vivre-ensemble » et le concept selon lequel nous sommes tous différents, mais tous égaux.

    En instillant la peur de l’Autre en nous, il cherche à nous diviser.
     

  2. On février 3rd, 2014 at 23:28 , jha said...

     lorsque ces fourbes de sionistes parlent de la France,j'entend une seule chose : "Français,ayez peur des Musulmans,ce sont vos enemis…AM ISRAEL HAI.."

    bon les Etats-unis,l'angleterre et Israel ne se privent pas de se reserver le monopole du commerce avec les Seoudiens,Qataris et autre pays Arabes…même l'Iraq est devenu chasse gardée Americaine….mais la France,elle doit chanter "am israel hai…am israel hai…am israel hai…am israel hai "…peut etre que la France irait mieux si certains sionistes comme Fienkelkraut avait un certain accent et qu' en consequence ils ressentiraient une certaine pudeur à donner des leçons aux Français comment gérer leur pays…fourbe de sionistes,va.

  3. On février 4th, 2014 at 16:29 , Dieng said...

    Ce mr a un cerveau malade .il faudra  lui explique ce que c'est la liberté  la politique migratoire de la France  et des banlieues .l'etat français a construit le communautarisme  

  4. On février 4th, 2014 at 19:06 , Nestor said...

    Hicham HAMZA, à mon avis le titre de votre article n'est pas bon. Lorsqu’on le lit on se dit « C’est quoi encore ce type qui a un problème avec l’accent des gens ce doit être un idiot ou peut-être même un xénophobe ». Mais en regardant la vidéo je comprends tout autre chose :

    - Il ne parle pas de l’accent des beurs mais d’un accent qui se développe en banlieue. Il décrit un accent  utilisé par des beurs et DES FRANCAIS DE SOUCHE (c’est lui qui insiste sur ce point dans la vidéo, à plusieurs reprise). Du coup votre titre est erroné.

    - Je ne l’entends à aucun moment "déplorer" cet accent mais simplement le qualifier son développement de "sidérant" (c.a.d. dans ce contexte : surprenant, inédit, portant à s'interroger). Il n'y a pas de connotation négative. Il en parle comme étant une conséquence d'un échec de l'intégration par la langue, et c'est cet échec qu'il déplore, ce qui est très différent. IL ne dit donc pas "Je n'aime pas l'accent des beurs" mais "je n'aime pas que l'intégration [des enfants de toutes origines, comme il le précise au début de la vidéo] échoue". C'est quand même fichtrement pas la même chose non ?

    Du coup votre titre me semble mauvais et trompeur.

    Avec tout le respect que je vous dois je me demande si la cause de ce mauvais titre n'est pas que vous entendez ce que vous avez envie d'entendre plutôt que ce qui est dit. Peut-être (mais c'est qu'une hypothèse, je ne vous connais pas) parce que vous avez une mission à réaliser qui vous fait kiffer : dénoncer les méchants, ce qui suppose de trouver pleins de méchants partout.

  5. On février 5th, 2014 at 00:01 , Fatima said...

    Quel abrutis ce gars, que fait-il de l'accent provencal, gascon chti etc . Les ouvriers n'ont-ils pas l'accent de leur condition, Bourdieu aurait trés bien pu écrire ce que "l'accent veut dire" !

  6. On février 5th, 2014 at 18:01 , Ayman said...

    @Nestor

    Il semble que Finkielkrauit effectivement ne déplore pas cet accent, même si le ton employé pourrait faire croire le contraire, mais ce n'est que pour mieux déplorer la non assimilation des populations musulmanes et la menace qu'elle représente pour la perpétuation de l'alignement des pouvoirs sur la politique israélienne.

  7. On février 16th, 2014 at 20:30 , Peron said...

    Et Il se dit philosophe ! Il est surtout un dangereux défenseur du sionisme, et porte bien dans ses propos une prétendue supériorité … Quant aux accents, il porte à croire qu'il n'a jammais mis les pieds dans nos provinces. Avec un zozo pareil, Copé est mal barré !

  8. On février 17th, 2014 at 00:28 , Hrothrax said...

    LOL

    Bien compris: assimilation= ne plus être musulman.

    Par ailleurs je tiens à rassurer ce monsieur: l'électorat musulman est bien moin nombreux que l'électorat islamophobe, c'est bien ce pour quoi Manuel Valls déclare que "la lutte contre le voile doit rester pour la république un combat essentiel"…

  9. On mars 26th, 2014 at 15:27 , zorbeck said...

    "Je ne l’entends à aucun moment "déplorer" cet accent mais simplement le qualifier son développement de "sidérant" (c.a.d. dans ce contexte : surprenant, inédit, portant à s'interroger). Il n'y a pas de connotation négative. Il en parle comme étant une conséquence d'un échec de l'intégration par la langue, et c'est cet échec qu'il déplore, ce qui est très différent."

    Sidérant en effet. Soit l'auteur de ces propos a trop fumé la moquette, soit il y a mauvaise foi et tromperie manifeste, ou les 2 à la fois.

    Car un accent, dans l'esprit de celui qui le regrette, se définit par rapport à une norme, qui n'est pas du tout arbitraire mais bien l'idéal proto-fasciste et réactionnaire du bien parler dans les salons, la référence ultime du parvenu mondain qui par sa maitrise de la langue tient à se démarquer du bas peuple voire de la race dont il se sent issu, bas peuple d'autant plus méprisable qu'il incorpore des tonalités repoussantes, venues d'ailleurs menacer ce bel idéal républicain qu'est la manière de parler du Roi de France…Ah ce beau pays qui est le notre à l'histoire si riche menacé par des Mohométans…

    Cela fait de Finkie non seulement un raciste viscéral (qui au mieux fait du racisme sans le savoir comme Mr Jourdain faisait de la prose), mais aussi un collabo de première avec la bourgeoisie la plus réactionnaire, celle qui tient absolument par esprit de classe à se démarquer du petit peuple qu'elle méprise de sa morgue hautaine et qu'elle destine aux confins des banlieues, la larme à l'oeil de voir un enfant du terroir (un innocent j'imagine) attraper un accent arabe (sic).

    Ses propos sont à vomir et je trouve absolument scandaleux qu'ils puissent etre prononcés et tolérés sur une chaine publique aux frais du contribuable : payer des impots pour entendre ça est tout simplement intolérable et inacceptable, d'autant plus qu'en ce qui concerne Dieudonné l'arsenal répressif a été immédiat (alors que ceux qui l'entendaient payaient pour, dans ce cas-ci on paie d'office).

  10. On juin 26th, 2014 at 13:37 , stravinskov said...

    Alain Finkelkraut n'a jamais été un philosophe et ne le

    sera jamais!

    C'est surtout un raciste de la pire espèce qui travaille pour les sionistes.

    Elire à l'académie française, c'est vraiment du délire complet. Pourquoi ne pas lui décerner la légion d'honneur et le prix nobel de la paix tant qu'on y est?  C'est vraiment n'importe quoi ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home