« Back home

Attentat de Vienne : Daech revendique -via Israël

INFO PANAMZA. Comme d'habitude : une officine sous contrôle israélien -dénommée Site Intelligence Group- est à l'origine de la prétendue revendication islamiste de l'attentat survenu en Autriche, pays radicalement engagé pour Israël. La preuve par les sources.

Le 04.11.2020 à 14h34

À côté de Sebastian Kurz, Manuel Valls ferait presque figure de sioniste modéré.

C'est dire.

Chancelier fédéral d'Autriche, le jeune catholique d'à peine 34 ans est notoirement engagé en faveur d'Israël -au point d'avoir cultivé des relations étroites et chaleureuses avec Netanyahou dès 2014 (il était alors ministre des Affaires étrangères).

 

Kurz a même répondu à Netanyahou sur Twitter au lendemain du mystérieux attentat grossièrement dramatisé de Vienne (4 morts, 23 blessés, 1 seul tireur).

Le zélé et obséquieux dirigeant autrichien avait fait savoir, l'an dernier, qu'il faisait de la sécurité d'Israël une "top priorité".

Mieux encore : en 2018, Kurz (proche du Comité juif américain) se vantait que son gouvernement était "le plus pro-Israël" d'Autriche.

Bref : le pays de Vienne est un territoire largement conquis -à défaut d'être occupé- par le régime sioniste.

kurz

Une telle connexion pourrait éclairer les zones d'ombre de l'attentat commis lundi soir.

Souvenez-vous : dès le lendemain, Panamza révélait que les premières vidéos (dont la plus choquante illustrant un passant abattu) avaient été obtenues (via les caméras de surveillance mais aussi des smartphones) et notamment diffusées en premier par un média israélien pro-Netanyahou.

Aujourd'hui, un nouvel élement d'information corrobore l'emprise sioniste sur la narration des évènements.

Extrait d'un article de Sputnik (média russe sous tutelle sioniste, selon Panamza et un politologue pakistanais) : 

Il s’agissait d’un sympathisant de Daech*, il portait une ceinture d’explosifs (factice selon la police autrichienne) et était armé d’un fusil, a confirmé le ministre, appelant les Viennois à rester chez eux.

Le site SITE Intelligence Group, qui surveille les informations partagées par les extrémistes, rapporte que les djihadistes ont revendiqué l’attaque, qu’ils justifient par la participation de l’Autriche à la coalition menée par les États-Unis contre Daech?.

Et maintenant, tournons-nous vers l'autre versant supposé de la presse occidentale : le New York Times.

Barely 24 hours after the attack, the Islamic State claimed responsibility for it, calling the gunman a “soldier of the caliphate” who had targeted “close to 30 Crusaders,” according to a statement translated by the SITE Intelligence Group, which monitors online extremist messaging.

Surprise, surprise : deux médias a priori aux antipodes l'un de l'autre évoquent la même source pour leur info – le groupe SITE.

Les anciens lecteurs de Panamza auront toute de suite reconnu l'escroquerie derrière ce sigle : dirigée par l'Israélo-Américaine (d'origine irakienne) Rita Katz, cette officine de propagande -qui sert systématiquement de caution aux médias français depuis les attentats de 2015– est juste un outil de la guerre au terrorisme lancée en 2001 par les "néoconservateurs" (en clair, les agents américains d'Israël).

VIENNEA

SITE a donc fait savoir hier soir que Daech aurait revendiqué et diffusé une vidéo d'à peine 44 secondes (récupérée sur son compte Instagram…) de l'assaillant Kujtim Fejzulai, un Austro-Macédonien issu d'une famille paisible.

SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA !

« Back home