« Back home

Le CRIF dénonce un sketch « antisémite » de Canal+: l’humoriste déclare s’être « planté »

Hier matin, Sébastien Thoen a affirmé être « désolé » de s'être « planté ».

Le mea culpa a été exprimé sur l'antenne de RCJ, la "Radio de la communauté juive", au micro de Sandrine Sebbane.

A l'origine de la repentance, ce sketch, diffusé le 20 septembre par le Grand Journal de Canal+ :

Trois jours plus tard, le site Europe-Israël s'est emparé de l'affaire en lancant une pétition pour faire sanctionner l'humoriste (3853 signatures à ce jour) et en alertant le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme. Son président, le "commissaire de police honoraire" Sammy Ghozlan, a saisi, dès le lendemain, le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

De son côté, Roger Cukiermann, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a obtenu, après avoir exprimé son indignation, une entrevue, jugée encourageante, avec Bernard Méheut, PDG de Canal+.

Les explications de Sébastien Thoen doivent également être adressées à Sammy Ghozlan en personne : le BNVCA a fait savoir qu'une rencontre entre les deux hommes doit se tenir aujourd'hui, mardi 1er octobre, à la demande de l'humoriste.

Celui-ci, toujours présent dans l'émission d'Antoine de Caunes, sera également à l'écran, le 25 novembre, de la chaine Comédie+ appartenant au groupe Canal+. Il retrouvera ses comparses du groupe Action discrète sous la tutelle de Bruno Gaccio. Reste à savoir si l'insolence politiquement incorrecte, marque de fabrique des joyeux drilles, sera toujours au rendez-vous.

En 2009, Sébastien Thoen et ses amis osaient encore titiller certains sujets -passés sous silence par leurs confrères humoristes- comme l'illustre ce sketch parodique intitulé "Bienvenue à Gaza".

Hicham HAMZA

Addendum 02/10/13: mardi soir, suite à sa rencontre avec Sébastien Thoen, le BNVCA a publié un communiqué particulièrement significatif. Les passages en gras ont été soulignés par Panamza (les fautes d'orthographe et de syntaxe sont imputables à l'auteur du communiqué).

Suite aux excuses présentées par Sebastien THOEN devant le Président et les membres du BUREAU ,le BNVCA a décidé de suspendre les poursuites pénales engagées.

L' auteur de la chronique antisémite sur Canal Plus le 20/9/13 a fait amende honorable.

Après avoir entendu à sa demande le 1/10/13 le sieur Sebastien THOEN, auteur d'une chronique de nature antisémite le 20/9/13 à l'émission LE GRAND JOURNAL de Canal Plus., le BNVCA a décidé de suspendre la procédure judiciaire engagée contre lui.

Devant le Président et les membres du Bureau du BNVCA, le chroniqueur a exprimé ses excuses pour avoir involontairement blessé un grand nombre de téléspectateurs et les membres de la communauté juive.

Selon Shimon SAMUELS Directeur des Relations Internationales du Centre Simon Wiesenthal, l'affaire a été ressentie jusqu'aux USA où des associations antiracistes de Los Angeles, étaient prêtes à réagir aussi.

Mr THOEN a reconnu que ses propos qu'il voulait humoristiques aient pu être mal interprétés.

Il s'est défendu d'entre antisémite, et pour le prouver à souhaité participer au combats du BNVCA .

Il s'est également engagé à présenter des excuses publiques lors de sa prochaine intervention télévisée sur le Grand Journal.

Addendum 04/10/13: les membres de l'association Europe-Israël ont mis en ligne les images de leur rencontre avec Sébastien Thoen.

http://youtu.be/bkFwBpJPFoI

Addendum 08/10/13: l’association Europe-Israël a « privatisé » la vidéo ci-dessus et mis en ligne une nouvelle version, abrégée de 4 minutes.

Cet article vous a plu? Soutenez le journalisme subversif de Panamza ! 

Rejoignez, dès à présent, les abonnés de Facebook et Twitter ou contribuez personnellement au développement du site en cofinançant les prochains sujets d'investigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« Back home